Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 01:02

 

 

 

Les tabliers

 

 

Eclectiques les tabliers…

 

 

Guy Charveriat et son habilleuse, Nick Buser à Lostallo.

Guy Charveriat et son habilleuse, Nick Buser à Lostallo.

 

 

Pour mémoire, et sauf à en oublier,  nous avons le choix entre les savants tabliers de pont en IPM[1] ou en béton précontraint, ceux qui obturent les conduits de cheminées quand on ne les utilise pas, puis encore ceux qui ceinturent élégamment nos baignoires. Le choix entre le tablier en peau de buffle des pionniers de la légion étrangère, puis l’ésotérique et précieux attribut des francs-maçons, les volants brodés qui ceignent la taille des soubrettes, sans oublier le tablier de cuir du maréchal–ferrant armé de son aimant à clous, celui des  cérémonieux sommeliers, puis le tablier de sapeur[2] qui n’a pas grand chose à voir avec les autres… mais qui se laisse dévorer dans les bouchons lyonnais.

 

Qu’il soit utilitaire ou symbolique le rôle du tablier est moins décoratif que protecteur.

 

Le seul qui m’intéresse, en fait, avec les gants et le chapeau, c’est le tablier qui fait partie de la panoplie obligatoire du meneur. Long tablier galonné, en principe assorti aux couleurs de la voiture — tout est affaire de goût —,  qui protège du froid, de la pluie, s’il est doublé de caoutchouc, de la poussière, de la boue, mais aussi, des crottins épris de liberté… et qui, souventes fois, dissimule bienheureusement de regrettables chaussettes de tennis blanches, ou des jeans que certains ont eu la flemme d’ôter. 

 

Enroulé autour de la taille du meneur, il présente même des avantages inattendus.

Pour avoir un jour, en escaladant trop vivement ma voiture, explosé  la couture d’une jupe droite et insuffisamment fendue, j’ai pris cet élément du folklore en sympathie…

Sauvée du ridicule par mon tablier, on ne m’a plus jamais entendu râler les jours de canicule, parce que :

- Vraiment, ce truc me fera mourir de chaleur !

 

§§§

 

Texte:

Julie Wasselin

 

[1] I Poutre Métallique. ( En forme de I )

[2]  Gras double… il faut aimer.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires