Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 07:13

N'hésitez pas à consulter les 1200 articles, vidéos,albums... de ce blog que vous trouverez classés dans "thèmes favoris" sur la colonne de droite et sur la barre d'accueil.

 

Aux haras malades, on recommande de s’automédiquer…

 

Aux haras malades,

on recommande de s’automédiquer…

 

 

" Marco d'amour ", un splendide selle Français au changement de pied au temps.

" Marco d'amour ", un splendide selle Français au changement de pied au temps.

Tous les jeudis de cet été 2015, au haras de Cluny, Marie Breucq a exposé ses exceptionnels portraits de chevaux, Julie Rigaud proposé les savons au lait de ses ânesses et j’ai présenté mes bouquins qui, à peu de choses près, ne parlent que de chevaux. C'est une très modeste contribution, mais, dans l'attente d'un improbable futur, nous avons laissé chacune 10% de nos ventes au haras.

Une goutte d'eau dans la mer.

Il  est venu chaque fois entre 100 et 350 personnes.

Avant la crise, il en venait 800, toutes les fois.

Pourtant, les responsables du haras, l'équipe très restreinte qui veille sur l'établissement se donnent un mal de chien pour le garder en vie. 

— Présentation des voitures, lesquelles,hélas, faute de pouvoir être entretenues,sont bien fatiguées… présentation de celles qui ont été sauvées de la fermeture du musée de Vonnas, pas toutes, loin de là, mais qui sont fort bien mises en valeur dans les anciennes stalles, celles qui, ce n’est pas si vieux, accueillaient en vacances tous les ans des chevaux de la garde républicaine ou de la gendarmerie. Un temps où le haras palpitait de hennissements, du martellement des sabots, du crin-crin des bandages métalliques sur les pavés et du chant de l’enclume dans la maréchalerie, un temps qui ne vibre plus que dans nos mémoires, à présent.

—Quelques artistes à demeure et quelques gardes donnent le meilleur d'eux-mêmes :démonstrations d’attelage, travail à pied, dressage, amazone, poste hongroise, tandem, etc, et cela en compagnie de 8 à 9 chevaux.Mais au total, dans les écuries, il n’en reste plus qu’une vingtaine. Une misère.

Ils sont si beaux, pourtant, qu’on n’ose pas croire encore qu’on en est là…

Motus et bouche cousue, sur le proche avenir, personne ne sait rien. Rien d'autre que  des rumeurs. Fin 2015, il semble que l'État attendent des haras qui n’ont pas encore été fermés, qu’ils deviennent autonomes, avec des idées, du courage et… l’aide de leur région si elle veut ou si cela se peut ?

Sinon…

À ce programme difficile, il convient d’ajouter que le manège a brûlé au printemps et que la célèbre abbaye mitoyenne du haras de Cluny ne détesterait pas offrir une meilleure vue d'ensemble sur ses ruines, si…la sellerie qui la jouxte pouvait être rasée !

L'infirmerie, déjà, l'avait été sans tambour ni trompette, il y a quelques années.

Face à une situation qui se détériore lentement mais délibérément, peu à peu les bras nous en tombent et il ne nous restera peut-être bientôt plus que nos yeux pour pleurer.

N’en doutons pas, après le haras de Strasbourg transformé en brasserie,  le haras de Cluny peut redouter qu’un si bel espace en pleine ville touristique suscite des envies. Que faire ?

On veut espérer que la commune et le conseil général s’investiront, mais comme chacun le sait, le marasme ne touche pas que le haras.

 

Quant à l'avenir de nos 9 magnifiques races de chevaux de trait, il est plus compromis qu'on ne le sait. Sur les neuf dont nous pouvons nous enorgueillir et que le monde entier nous envie, trois seulement sont "congelables" !

Entendons par là que les paillettes qui pourraient permettre de les sauver et d'éviter déjà, la consanguinité, ne le sont pas.

C’est grave !

 

Enfin, en ce qui concerne un possible musée à Compiègne qui sauverait et les collections si mal abritées et son haras si on pouvait enfin les y loger, la France qui a une si haute opinion d'elle-même et qui ne craint pas de dilapider son argent dans des impasses, sera-t-elle la dernière en Europe à présenter une rétrospective digne de ce nom quant à ces voitures et à ces chevaux qui ont porté son histoire ?

 

 

" Bingo " 26 ans

" Bingo " 26 ans

 

Julie Wasselin

 

Un monde perdu à jamais ....et un patrimoine génétique en risque de disparition.

Un monde perdu à jamais ....et un patrimoine génétique en risque de disparition.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Figoli 02/09/2015 12:55

Strasbourg devenu brasserie, Blois"CLASSE AU PATRIMOINE" vendu 2,2 millions pour être transformé en hôtel,...,ne sont que les prémices de la cession de l'ensemble du patrimoine immobilier (à l'exception de ceux qui seront pris en charge par quelques rares régions) aux affairistes. Avec un peu de chance on peut espérer que quelques voitures dont les voitures classées puissent être gardées par l'IFCE en un seul lieu mais il ne faut pas rêver.... la majorité du parc hippomobile comme l'immobilier seront mis à l'encan dés 2016.

MAEGERLEIN 01/09/2015 09:10

Bonjour
Je suis bien entendu pour le maintien de ce patrimoine exceptionnel qui commence à "s'entamer" sérieusement, mais il est un autre problème: la recherche d'argent amène les haras à concurrencer le s écoles d'attelage sans respecter la loi "public-privé". Conséquences à terme: sans sauver les uns il y a risque de faire couler les autres !
Cordialement

Julie Wasselin 01/09/2015 09:26

Exact, merci de l'avoir précisé.

gonon-jacques 01/09/2015 09:05

de jolie chevaux