Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 07:25

N'hésitez pas à consulter les 1200 articles, vidéos,albums... de ce blog que vous trouverez classés dans "thèmes favoris" sur la colonne de droite et sur la barre d'accueil.

En vous inscrivant sur la News letter, vous serez informés par Mail de chaque nouvelle parrution d' "attelage-patrimoine.com"

 

 

Exposition Universelle de Londres:

 

1851

 

Voitures, sellerie

 

L’invention de l'exposition industrielle est due à l’Anglais William Shipley, fondateur de la Société des arts et manufactures qui, après avoir exposé des tableaux, exposa des produits industriels, en 1761. C’est François de Neufchâteau qui porte en France la première exposition nationale. Installée au champ de Mars, elle sera reprise par tous les régimes et passera de 110 exposants, en 1798, à 4532 lors de la 11° édition de 1849. Dans tous les pays, ces expositions s’élargissent aux empires coloniaux mais ne s’internationalisent que très progressivement. Il faudra attendre 1851 et l’Exposition Universelle de Londres pour voir naître ces gigantesques expositions internationales qui ont perduré jusqu’à notre époque. Les protectionnistes de tous bords, par crainte de la concurrence, résistèrent à cette évolution. C’est peut-être une des explications de la très faible participation des carrossiers et selliers étrangers et, particulièrement, français à cette première manifestation. Cette absence de la sellerie et de la carrosserie française est d’autant plus étonnante que le reste de l’industrie nationale était largement représenté.

C’est une erreur dénoncée par de nombreux contemporains car nous sommes à une époque charnière. La demande de moyens de transport hippomobiles de toutes sortes explosait, les attentes des utilisateurs se modifiaient et les voitures à caisse autoportée commençaient à s'imposer par rapport aux voitures à train.

Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851

Sur un ensemble de 76 voitures, seuls, six carrossiers français présentant une à deux voitures chacun, s’étaient déplacés; MM Moussard, Dumaine, Delongueil, Hayot de Caen Desouches de Paris, Belvalette de Boulogne sur mer.

Mis à part les comptes rendus des médailles obtenues (voir compte rendu français en annexe), les rapports ne donnent que peu d’informations sur les modèles présentés. 

J’ai, cependant, trouvé un article de presse de "l’Illustration" de 1851 qui nous donne quelques informations et dessins concernant les voitures et ouvrages de sellerie proposés aux visiteurs.

Cet article de l’Illustration commence par déplorer la faible implication des carrossiers Français et regrette que les grandes maisons ; Ehrler, Baptiste, Binder,… aient été absentes de cette exposition. Il note que cette absence est mal venue à un moment où la construction hippomobile est en pleine expansion. 

Exposition Universelle de Londres

Carrosserie sellerie

Article illustration 08 Nov 1851 signé Emile Beres

 

 

« ……..Les Anglais, les Belges, les Américains ont mieux jugé la situation, et l’opportunité, en se pressant de figurer largement et non sans bonheur dans les galeries du palais de Cristal. Si nous les eussions imités, nous pouvions faire ici ce que nous avons fait pour les armes, les meubles, l’orfèvrerie et d’autres remarquables spécialités. Tout le monde n’a cependant pas fait défaut ; et c’est une raison de plus de faire ressortir le mérite de ceux qui ont saisi une occasion aussi favorable pour mettre en vue une industrie à la fois utile et recherchée…. »

 

Après une digression sur les qualités de l’atelier Moussard de Paris qui présentait 2 véhicules, l’auteur décrit les spécificités de chaque voiture présentée.  

« …Nous donnerons tout d’abord notre attention au côté utile et usuel de l’exposition de M Moussard. Son coupé nous semble être le modèle du genre. A la fois élégant et solide, bien entendu pour les recherches de la ville comme pour les commodités de voyage, nous ne savons trop ce qu’il laisserait à désirer.

Ce coupé à deux places peut très commodément recevoir une troisième personne, au moyen de deux strapontins se relevant soit sur le devant soit sur le derrière de la voiture, au gré des voyageurs.

Au moyen d’un simple bouton que l’on presse du doigt, une glace mobile se remonte sur le devant de la voiture et s’abaisse également à volonté. Les dames paraissent faire grand cas de cette innovation.

Sur le devant de la voiture existe une cachette fort adroitement dissimulée, pour serrer en voyage les bijoux, les papiers, l’argent.

Tant que la portière de la voiture reste ouverte, le pêne, au moyen d’un ingénieux mécanisme, se trouve retenu dans l’intérieur de la serrure et ne saurait ainsi accrocher ni salir les vêtements. Le marchepied descend de son côté par le mouvement de la portière et se replie sous la voiture lorsqu’elle se referme, se conservant ainsi dans un parfait état de propreté…. 

Le raccourcissement du train, au moyen d’une cheville avancée qui rend les mouvements de la voiture si commodes, est une amélioration à noter pour les Parisiens qui voient tous les jours les cours et les remises aller en se rétrécissant par suite de la valeur des terrains. …Ce raccourcissement peut être de 25 à 30 centimètres. …. »

 

Ce coupé peut se transformer en coupé de voyage.

 

Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851

« …Le coupé élégant disparaît en partie pour faire place à un agencement tout nouveau et tout à fait commode. …Sur le derrière et au dessus du bouclier, sur le devant et en place du siège, au dessus même de la voiture, viennent s’adapter, avec un art extrême et au moyen de simples vis, des malles d’une grande ampleur et disposées pour recevoir bagages divers, robes, chapeau de femme etc.,etc. Les malles reposent sur des boulons et ,vissées comme elles le sont, ne peuvent aucunement endommager le bois, les cuirs, le vernis de la voiture.

Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851

En relevant  le siège de devant et en ne le remplaçant pas par une malle, le voyageur jouit de tous les côtés de la vue de la campagne. N’oublions pas de dire également que sur la malle du devant on peut, au besoin, adapter une banquette pour deux personnes.

La partie si importante de la locomotion n’est pas restée non plus étrangère aux recherches de M Moussard. Ses boites de roues peuvent recevoir, au moyen de deux rainures qui se croisent, un graissage qui se fait sans démonter la voiture, et qui dure un temps fort long, puisqu’il n’y a aucune perte de liquide possible…. »

 

L’auteur fait état de différents écrits soulignant l’intérêt porté par les Anglais à ce coupé modifiable, ainsi qu'à la calèche également transformable que présentait la maison Moussard.

 

Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851

« …La calèche de M Moussard est une voiture à deux fins, et sous ses deux transformations, elle a pleinement intéressé le public utilisateur.

Comme calèche, sa forme est des plus élégantes ; l’intérieur est en satin ponceau relevé par de riches galons, avec accotoirs bien appropriés ; la caisse est bleu outremer, avec baguettes d’argent et ornements or ; les peintures des panneaux, figures et guirlandes de fleurs, sont excessivement soignées.

 

 

Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851

L’arrangement de la voiture comme berline se fait facilement et se combine bien ; la voiture peut aller à deux ou quatre chevaux.

Le travail du train, qui est monté sur ressorts compensateurs est aussi solide et bien exécuté, et l’on peut dire que l’ensemble de ces divers avantages constitue un brillant équipage …».

 

L’article se poursuit en citant les productions des autres carrossiers français présents à l’exposition, malheureusement sans illustrations.

 

 

« -M Dumaine pour une berline de ville, dont le travail, s’il a moins de recherche que celui que nous venons d’examiner, n’en mérite pas moins notre estime et toute notre attention.

La housse est fort bien disposée,  rehaussée par sa brillante passementerie, et produit ainsi un bon effet ; la garniture en reps blanc, avec beau galon, tranche à propos avec la couleur foncée de la caisse ; le train a de la solidité, et ne manque cependant pas d’élégance.

-La calèche de M Hippolyte Delongueil est une voiture faite avec goût ; ses diverses dispositions comme couleur, comme garniture sont bien entendues, et on y retrouve avec plaisir la simplicité de la facture parisienne,…

-La voiture de M Hayot de Caen est à deux fins, pouvant au moyen d’un appareil ingénieux faire tilbury et américaine. … La teinte rosée du train et des roues est une couleur que l’on put mieux choisir ; les tons plus foncés conviennent généralement au genre de voiture.

-Les dog-carts ou voitures de chasse de MM Desouches de Paris, et Belvalette de Boulogne, ont leur mérite et leur utilité malgré la redoutable concurrence qu’ils rencontrent parmi les carrossiers anglais et irlandais, qui trouvent dans les goûts chasseurs du pays un facile écoulement à ce genre de produits. … »

Emile Beres s’attache alors à montrer les caractèristiques qui séparent la carrosserie anglaise et la carrosserie française.

 

« …Assurément, pour la décoration intérieure et l’élégance de la passementerie, pour la forme extérieure de la voiture, pour le jeu facile et la douceur des ressorts, la simplicité du train, nous avons un réel avantage sur la facture de nos voisins : mais pour la force et la légèreté des bois, pour le fini du travail de la ferrure, pour l’éclat et la durée du vernis, les Anglais, nous devons le reconnaître, sont d’habiles maîtres. Nous croyons même juste de leur accorder, en ce moment, une véritable supériorité dans l’art de vernir les bois de voiture comme nous l’avons déjà constaté  pour les bois de fusil …»

 

La suite de l’article donne un certains nombres d’observations sur l’état de la construction hippomobile et de la sellerie au niveau mondial et nous vous en proposons l’intégralité.

Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851

Emile Beres termine son article par la présentation de la section sellerie où la France n'avait qu'un seul exposant.

 

Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851

Bien que faiblement représentée, la production française fut grandement appréciée tant par sa qualité que par son innovation; en particulier la présentation de voitures à plusieurs usages.

Malgré toutes les critiques dont elle fut l'objet sur la distribution des médailles, la faible participation des carrossiers étrangers,..., l'Exposition de 1851 eut un large impact sur la reconnaissance et l'explosion commerciale de la carrosserie et de la sellerie française qui, par la suite, s'impliquèrent dans toutes les expositions universelles:

"Il suffisait de voir les commandes "exhorbitantes" dont la carrosserie française avait bénéficié en 1852, 1856, 1863 pour se rendre compte qu'elles étaient la conséquence directe des expositions de Londres en 1851, de Paris en 1855 et de Londres en 1862"-C Rommalaere-

Texte: 

Patrick Magnaudeix

(Figoli)

 

Documentation:

Rapport français sur l'exposition (collection CNUM)

Rapport belge

"Illustration" 08 Novembre 1851

 

 

 

ANNEXES

 

Rapport français sur l'exposition.

Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851
Voitures, sellerie:Exposition Universelle de Londres 1851

Partager cet article

Repost 0

commentaires