Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 17:19

 

 

Vente de Pau: Confirmation de

 

l' effritement du marché hippomobile.

 

La vente de Pau, dont nous vous avions précedemment présenté le catalogue, s'est tenue le samedi 17 Octobre au haras de Pau Gelos. Les pièces vendues provenaient exclusivement de la collection d'Arcangues et de quelques propriétaires privés.

Vente de Pau: Confirmation de l' effritement du marché hippomobile.

Les objets présentés avaient tous pour sujet l'attelage et, plus généralement, le cheval : harnais, objets d'arts décoratifs, voitures,... A noter que certains tableaux ou gravures ont été vendus à des prix dépassant largement les estimations.

 

Vente de Pau: Confirmation de l' effritement du marché hippomobile.Vente de Pau: Confirmation de l' effritement du marché hippomobile.
Vente de Pau: Confirmation de l' effritement du marché hippomobile.Vente de Pau: Confirmation de l' effritement du marché hippomobile.

Tassement du prix des voitures

 

Au niveau des véhicules hippomobiles, par contre, la vente a été pour le moins morose et s'inscrit dans le déclin général de ce marché. Nous constatons depuis plusieurs années un effondrement du marché hippomobile, en particulier au niveau des voitures de petite ou moyenne qualité. La vente de la collection Van de Bilt, à Oxford, a démontré que même les voitures signées par des grands constructeurs, restaurées à grand frais, n’étaient plus vendues à hauteur des frais engagés.

La crise économique actuelle n'est pas seule responsable de cette baisse du marché hippomobile. On peut trouver d'autres causes dans l’attitude de certains revendeurs professionnels qui ont largement contribué à l’inflation des coûts et à la création d’une bulle économique, à des conduites de restauration tenant plus de la reconstruction des voitures que de la conservation et également, disons le, à un certain nombre de tricheries  sur la qualité des voitures entraînant une perte de confiance des collectionneurs. Mais jusqu’à présent, les voitures conservées au plus près de leur état d’origine étaient préservées de cette dégringolade. La vente de Pau semble montrer qu’elles sont toujours appréciées mais que leur valeur monétaire subit un sérieux tassement.

Voici ci-dessous, pour cette vente, une mise en relation du prix de vente des voitures et des estimations du catalogue ( qui, pour moi, étaient raisonnables et tenaient déjà compte de l’état du marché ).

 

Deux voitures ont été retirées de la vente pour non atteinte du prix de réserve ( Phaéton et Vis-à-vis Maleval & Vacher)

 

Cinq voitures ont été vendues sous l’estimation basse (voiture à chèvre, Coupé Million & Guiet, Milord Morgan & Co,  Dog-cart Guiet, Park drag Desbribat dont pourtant l’intérêt était reconnu par tous les spécialistes présents.)

 

Vente de Pau: Confirmation de l' effritement du marché hippomobile.
Vente de Pau: Confirmation de l' effritement du marché hippomobile.

Le harnais de Gala a été également vendu en dessous de l’estimation basse.

 

Une voiture vendue au niveau de l’estimation basse (Landau).

  

Quatre voitures vendues dans la fourchette d’estimation ( Gig par Perry § Co, Petit Duc à un poney, coupé Rothschild & Fils, Spider Phaéton par Mills).

 

Une seule voiture a été vendue légèrement au dessus de l’estimation haute (Phaeton pour enfant du XVIII° siècle).

Nous constatons que les voitures d'usage ou restaurées façon discutable subissent la crise de plein fouet, que les voitures de grands constructeurs dans leur jus, ou n’ayant subi que peu de restaurations, résistent. Cependant, il se confirme que les collectionneurs ne sont plus prêts à mettre les sommes importantes d’il y a quelques années. Il est étonnant de voir que le Park Drag n’ait pas atteint la fourchette d’estimation et que l’exceptionnelle et très rare pièce d’art qu’est le Phaéton XVIII° ne l’ait que de si peu dépassée.

Vente de Pau: Confirmation de l' effritement du marché hippomobile.

La bonne nouvelle de la vente

 

Les nombreux amateurs présents à la vente s'inquiétaient du départ vers l'étranger des plus belles pièces. Cette perte de patrimoine a été limitée par l'investissement de l'état et de la collectivité territoriale de Pau.

Le Phaéton du XVIII° a, sous les applaudissements de la salle, été préempté par le musée de Compiègne et va donc intégrer sa collection. Autre information rassurante, la ville de Pau a également fait l’achat d’un certain nombre de pièces lors de cette vente dont une voiture.

Espérons que ce frémissement dans la sauvegarde du patrimoine des collectivités nationales et locales soit le prémice d’une politique globale concertée de préservation du patrimoine hippomobile. 

 

 

 

Texte et Photos:

Patrick Magnaudeix

          (Figoli)

 

Documentation

Catalogue vente Pau

Album photos voitures vente Pau

Partager cet article

Repost 0
Published by figoli
commenter cet article

commentaires