Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 22:57

 

 

Musée National des carrosses de

 

Lisbonne;

 

 

en route vers l'excellence.

 

 

 

 

 

Le Musée National des carrosses de Lisbonne n’est pas seulement le lieu d’exposition d'une  exceptionnelle collection de carrosses et voitures du XVI° au XIX° siécle. C’est également un emblème national que tout Portugais se doit de visiter au moins une fois dans sa vie. Donc, son évolution et son avenir sont des enjeux nationaux.

Dans cette situation, la construction d’un nouveau bâtiment, situé pratiquement en face du musée initial et destiné à accueillir une grande partie des collections, a soulevé, pour différentes raisons, de nombreuses interrogations dans tout le pays et au-delà:

- Dans la situation de crise financière actuelle, se lancer dans un tel investissement était un vrai challenge dont la finalisation n'est d'ailleurs pas totalement aboutie. Si la majorité des voitures a pris place dans le nouveau lieu d’exposition, la muséographie pour cause de manque de financement, ne sera mise en place que dans quelques mois *

- Mais c’est le pari esthétique de ce nouveau lieu d'exposition qui a sûrement suscité le plus de polémiques.

 

* Donc, La limitation des espaces par des bandes n'est bien sûr que provisoire.

Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence

 

Je dois avouer avoir été personnellement surpris en arrivant devant ce bâtiment à l’architecture moderne et épurée. L’intérieur est tout aussi déconcertant car constitué de grands espaces rectilignes aux  murs complètements blancs. C’est en pénétrant dans ce surprenant environnement que la magie s’opère.

 

Coupé des "Meninos de Palhava"

Coupé des "Meninos de Palhava"

Construit selon la tradition pour les enfants bâtards du Roi Joäo V, ce coupé du XVIII° siècle de construction portugaise,  dit des "Meninos di Palhavä", a une décoration attribuée au sculpteur Silvestre de Faria et au peintre José Da Costa Negreiros. Caisse vitrée avec rideaux de soie rouge, intérieur de velours rouge et toit en cuir clouté.  Les peintures de panneaux de caisse présentent génies et chérubins tenant des guirlandes et encadrant les armes royales portugaises. 

Dimensions: 560 x 189 x 265.

 

Isolée sur le fond blanc des murs, chaque voiture vous capture et s’offre à vous comme je ne l’ai jamais ressenti dans aucune autre exposition. Vous vous retrouvez comme dans un livre d’art aux images détourées. Mais c’est un livre en trois dimensions qui vous donne assez de recul pour admirer chaque véhicule et assez d’espace pour l’observer sous tous les angles et ainsi découvrir chaque détail.

 

Berline de "la maison du Roi" d'origine française deuxième quart du XVIII°
Berline de "la maison du Roi" d'origine française deuxième quart du XVIII°
Berline de "la maison du Roi" d'origine française deuxième quart du XVIII°

Berline de "la maison du Roi" d'origine française deuxième quart du XVIII°

 Sur cette berline d'apparat du XVIII° siècle, appartenant à la maison du Roi, on discerne chaque détail des décorations laquées, symbolisant les quatre saisons. Celles-ci seraient attribuées aux célèbres vernisseurs parisiens; les "Frères Martin". L'intérieur est tapissé de velours bleu. A noter également l'originalité du marchepied appelé étrier à la portugaise.

Dimensions: 560 x 189 x 265.

 

Le lieu d’exposition situé au premier étage est complété, au rez-de chaussée, par des locaux techniques, non accessibles au public, intégrant les réserves et un vaste espace dédié aux travaux de conservation, éventuellement de restauration des différents fonds du musée. Je vous propose de découvrir ces 2 locaux en commençant par les réserves. 

Ces réserves ultra modernes bénéficient, comme tout l'édifice, d’un contrôle thermique et hygrométrique. Elles abritent un magnifique ensemble constitué de pièces d'éperonnerie, habits,...et bien sur des harnais. Comme pour les voitures, la majorité de ceux ci proviennent du corps des écuries royales et de la maison des équipages. Ils sont en partie démontés pour pouvoir entreposer les pièces les plus fragiles à plat ou sur des supports adaptés. 

 

 

Cliquez sur les vignettes pour les agrandir

 

Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellenceMusée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence

 

La collection d'articles d'éperonnerie et autres objets liés à l'attelage et à l'équitation est également exeptionnelle: fouets, étuis de pistolets, étriers,... 

Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellenceMusée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence
Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellenceMusée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence
Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellenceMusée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence

 

A cet ensemble s'ajoute un regroupement de garnitures pour chevaux d'attelage ou de selle; caparaçon, chabraques, housses,... ainsi que de nombreux uniformes portés par les personnels équipages royaux portugais; piqueux cochers, laquais,... 

Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellenceMusée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence
Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence
Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellenceMusée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence

 

Cette présentation des réserves est incomplète et il faut lui ajouter de nombreux autres objets dont une étonnante collection de trompettes, provenant de la fanfare royale...Toutes les pièces sont classifiées et cotées, ce qui permet aux chercheurs extérieurs et à l'équipe de conservateurs de l'établissement d'y accéder facilement et de les confronter rapidement à leurs fonds documentaires ou à ceux du musée.

Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence

 

Un des atouts maîtres de ce musée est en effet l'existence à demeure d'une équipe technique, composée de conservateurs et techniciens relevant de plusieurs spécialités; métaux, peintures, tissus,..., qui assure le suivi des différentes collections et réalise les opérations de conservation nécessaires.

C'est aussi un lieu de formation pour des élèves se formant à la conservation et à la restauration des patrimoines hippomobiles.

Ce tableau de planification, pour les seules voitures, vous montre l'importance des actions menées.

Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence

 

Visitons donc, maintenant, l'immense local dédié aux travaux de conservation, qui est doté d'un ascenseur d'une taille à la démesure des carrosses exposés.

Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence

 

Il s'y déroulent les travaux les plus conséquents comme la desinsectification des voitures et autres objets par anoxie dynamique, ou des tâches plus méticuleuses; voir ci-dessous le démontage et la remise en état des différentes pièces de harnais. 

 

Désinfectisation par anoxie (Photo musée National des carrosses Lisbonne)
Désinfectisation par anoxie (Photo musée National des carrosses Lisbonne)

Désinfectisation par anoxie (Photo musée National des carrosses Lisbonne)

Démontage et travaux de conservation sur les harnais royaux  et autres pièces.Démontage et travaux de conservation sur les harnais royaux  et autres pièces.

Démontage et travaux de conservation sur les harnais royaux et autres pièces.

 

Une originalité du musée de Lisbonne est que certaines voitures sont traitées directement dans l'espace d'exposition.

Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence

 

Lors de ma visite les spécialistes prenaient soin de la voiture la plus ancienne de la collection ; le coche de voyage de Philippe II du Portugal, construit vers 1600. Il ne reste au monde que quatre coches entièrement conservés, ce qui donne à ce véhicule une grande valeur historique.

 

Voiture photographiée avant les travaux de conservation (source Musée national des carrosses de Lisbonne)

Voiture photographiée avant les travaux de conservation (source Musée national des carrosses de Lisbonne)

Bien que voiture de voyage, ce coche est d'un grand luxe intérieur. Tapissé de velours ciselé rouge sur fond jaune, il possède un superbe plafond doré et, caché sous le siège, un pratique trou d'aisance. A l'extérieur, la caisse et le coffre avant sont entièrement recouverts de cuir clouté. Les vitres sont suspendues au toit par des sangles en cuir.

Dimensions: 570 x 185 x 241

Voiture photographiée avant les travaux de conservation (source Mmusée National des carrosses de Lisbonne)

Voiture photographiée avant les travaux de conservation (source Mmusée National des carrosses de Lisbonne)

 

 

Les deux photos suivantes montrent les premiers effets des actions de conservation, dont le nettoyage des parties métalliques qui fait ressortir l'élégance de cette caisse cloutée.

Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence
Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence

 

Ces films décrivent les phases de ces travaux de conservation.

 

 

Les visiteurs observent avec intéret l'oeuvre et le travail effectué et certains même en "tombent à genoux" comme les élèves de cette classe.

Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence

Les groupes scolaires ne sont pas les seuls à apprécier carrosses, berlines et autres voitures.. Le nombre de visiteurs a doublé depuis la mise en service du nouveau bâtiment.

La collection qu'ils découvrent est composée de voitures préalablement exposées dans les salles du musée initial et d'autres qui avaient été mises en dépot au musée du Palais Bragance à Vila Visçosa.

 

Déménagement des voitures provenant du mussée Bragance.

 

Les véhicules sont présentés de façon chronologique et regroupés en une quinzaine de catégories; carrosses,...carrosses de triomphe, berlines,..., voitures ecchlésiatiques, d'enfants, urbaines, de chasse,... 

Les voitures d'origine française sont largement représentées car, jusqu'à la Révolution de 1789, la carrosserie française était trés sollicitée par la couronne et la noblesse portugaise. Les pièces exposées sont souvent assez exceptionnelles comme cette voiture d'apparat, ramenée au Portugal par la cousine de Louis XIV ; La reine Marie Françoise de Savoie Nemours. 

Carrosse de la reine Marie Françoise de Savoie-Nemours
Carrosse de la reine Marie Françoise de Savoie-Nemours
Carrosse de la reine Marie Françoise de Savoie-Nemours

Carrosse de la reine Marie Françoise de Savoie-Nemours

Ce carrosse du XVII° est dit moderne et a été ramené au Portugal, en 1666, par la reine Marie Françoise de Savoie Nemours. La caisse est fermée par huit vitres et dispose, comme autres innovations, d'une flèche incurvée en col de cygne vers l'avant. Ce col de cygne, dit cinquiéme roue, forme un passage de roue qui améliore la maniabilité. Vous pouvez observer sur les panneaux latéraux des motifs  floraux, et sur les portières des médaillons au chiffre de la reine, flanqués de figures de femmes.  A l'intérieur, tapissé de velours, le plafond est galonné, frangé et clouté d'or. 

Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence

 

L'exposition présente, côte à côte, des voitures de la même époque mais d'origines diverses; France donc, mais aussi Angleterre, Italie, Espagne et bien évidemment Portugal. Elle permet  d'observer et de différencier, dans un même lieu, les spécificités techniques et artistiques de chaque pays.

Une autre originalité de cette exposition consiste en la présentation de plusieurs ensembles de voitures du XVIII° ayant eu une histoire commune.

Le premier est composé  de 3 voitures* faisant partie des 5 carrosses thématiques, intégrés dans les équipages du cortège du marquis de Fontes qui fut, en 1716, envoyé en ambassade à Rome, auprès du Pape Clément XI, par le roi Joao V. Le roi voulait que "cette ambasssade représente avec toute la magnificence possible le pouvoir d'un vaste empire conquis grace aux savoirs des découvreurs et justifié par la propagation de la foi et la victoire sur les infidèles."-Sylvana Bessone-.

Chaque carrosse est donc orné de sculptures présentant des thèmes différents; la conquête, le pouvoir de Lisbonne, la maîtrise des océans,...

Les trois voitures, avec leur caisse "dite à la romaine", sont sûrement d'origine italienne mais les groupes de sculptures proviennent d'artistes portugais.

 

 

* Ces voitures  furent les premières à être exposées au public comme oeuvres d'art, lors de l'exposition d'art décoratif  en 1882 à Lisbonne. Leur succés fit germer l'idée de la création d'un musée qui n'aboutit que vingt ans aprés.

Carrosse de l’ambassadeur.

Carrosse de l’ambassadeur.

Carrosse du couronnement de Lisbonne. Dimensions 728 x 246 x 325

Carrosse du couronnement de Lisbonne. Dimensions 728 x 246 x 325

Carrosse des océans, restauré en 1998. Dimensions 720 x 255 x 337

Carrosse des océans, restauré en 1998. Dimensions 720 x 255 x 337

Détail du groupe de sculptures arrière du carrosse des océans.

L'entretoise représente un moment de l'histoire maritime du Portugal; Au centre Apollon et à ses pieds deux vieux hommes; l'océan atlantique et l'océan indien qui se donnent la main symbolisant ainsi le passage du Cap de Bonne -espérance.

Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence

 

Un autre groupe de véhicules est aussi exceptionnel. Il s'agit d'un ensemble de plusieurs voitures de différentes origines ayant participé, en 1729, à l"échange des princesses" lors du double mariage qui scellait l'alliance entre l'Espagne et le Portugal. A noter que six de ces voitures, présentées ici, faisaient partie d'un ensemble de 24 berlines commandées, pour cette occasion, par le roi portugais Joao V, en 1727. Elles furent construites par les carrossiers parisiens, Boucault, La Fontaine, Moulon et Moutel puis transportées à Lisbonne, par bateau, en 1728.

 

 

Vue d'ensemble de trois de ces berlines

Vue d'ensemble de trois de ces berlines

Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence

Détails d'une de ces berlines de "La maison du Roi".

Caisse fermée tapissée de velours vert ciselé aux motifs de grandes fleurs. Les panneaux extérieurs sont également verts avec un encadrement rouge et or. Ces voitures, par leur qualité technique et artistique, témoignent de la virtuosité des artisans parisiens; selliers, charrons, sculpteurs,.., sous le règne de Louis XV. 

 

 

 

Si ce bâtiment du Musée National des carrosses présente une cinquantaine de véhicules des XVI°, XVII° et XVIII° siecle; carrosses berlines mais aussi chaises, voitures de parc, litières, chaises à porteur,... il propose également au visiteur plus d'une vingtaine de voitures du XIX° siecle. Le clarence d'origine portugaise y cotoie le char à bancs et la voiture de la couronne. 

 

Clarence

Clarence

Ce clarence est une réalisation du fabricant portugais Gomes à S. Roque Lisbonne. Cette voiture marquée aux armes royales et au chiffre du roi Pedro V  (1853-1861)  se caractérise par un style romantique; trés prisé à l'époque au Portugal. La caisse, éclairée par onze baies de forme ogivale,  est ceinte d'une surprenante frise constituée de petits panneaux recouverts de bandes de soie rouge, le tout protégé de glaces. Le siège du cocher, garni d'une galerie, est supporté par de fines ballustres aux formes mouvementées.

Dimensions: 505 x 191 x 218

Char à bancs

Char à bancs

Ce char à bancs, commandé par la reine Maria II au carrossier londonien Thrupp and Co, porte le monogramme du roi Carlos, son dernier utilisateur. Construit en 1850, ce trés beau modèle est ceint d'une frise sculptée. Il dispose de quatre bancs aux montants paillés, garnis de fleurs bleues et beiges. Afin de faciliter l'accès par le marchepied retractable, le troisième banc est rabattable.  A noter le solide système de freinage avec ses deux volants. 

Dimensions: 420x250 x 280

Voiture de la couronne.

Voiture de la couronne.

Voiture d'apparat, elle fut commandée à Londres, en 1824, pour le roi Joao VI. L'usage de la cour portugaise de s'adresser aux carrossiers parisiens a sûrement été modifié par la Révolution française qui poussa le roi et la noblesse  à se tourner vers Londres. De style empire, cette berline dispose d'un système de suspension par ressorts en C et de marchepieds dépliants, décorés de colonnettes. Cette voiture, à l'intérieur tapissé de soie blanche capitonnée, a subi plusieurs modifications et restaurations au gré de ses propriétaires royaux, dont Carlos 1° qui  a fait ajouter son monogramme pour son couronnement.

Dimensions:456 x 198 x 270 

 

Présentation de la voiture de la couronne attelée à 6 chevaux.

Présentation de la voiture de la couronne attelée à 6 chevaux.

 

Les voitures de transport public sont également présentées avec, entre autres, cette malle poste portugaise.

Malle poste

Malle poste

Cette malle poste transportait courrier et voyageurs sur la route de Lisbonne à Porto. Elle a été construite en Belgique par Jones frères, à Bruxelles. Elle est composée d'un coupé à l'avant, d'une rotonde à l'arrière et, en son centre, d'un coffre destiné au courrier. Les baggages des voyageurs prenaient place sur le toit équipé d'une grille de protection.

Dimensions:500x 298 x210

 

Mais le Musée National des carrosses ne se limite pas à ce seul lieu d'exposition et dix autres carrosses sont exposés dans le bâtiment initial ainsi qu'une collection d'objets d'art équestre. 

Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence
Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence

 Cet ancien manège, construit  à partir de 1886 et dont le projet est attribué à l'architecte italien Giacomo Azzolini, est un magnique espace aux décorations somptueuses et aux aménagements très luxueux pour une telle utilisation.

Vu d'ensemble du manège et escalier d'honneur.
Vu d'ensemble du manège et escalier d'honneur.

Vu d'ensemble du manège et escalier d'honneur.

C'est dans ce lieu que la reine Amélie d'Orleans imagina de créer un musée qui fut aménagé par Rosendo Carvalheira, architecte des palais royaux et inauguré en 1905. Les premières pièces rassemblées provenaient des biens de la couronne et de ceux privés de la Maison du Portugal, que ce soient les carrosses, les harnais ou les objets liés aux activités equestres, dont certains provenaient d'ailleurs du manège. Ces collections et leur lieu d'accueil forment donc un ensemble historique porteur de l'évolution des techniques équestres et de leur matériels..

Dès le début, l'ancien manège s'avéra trop exigu pour abriter toutes les collections mais il fallu attendre 1940 pour voir réaliser un local supplémentaire. Ce lieu est maintenant dédié à des expositions temporaires. Lors de ma visite, se préparait une exposition sur les véhicules d'incendie.

Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence

Cet ensemble de 3 espaces;

- le manège, porteur de l'histoire de l'équitation par sa fonction et témoignage de la muséographie d'une époque par l'exposition de carrosses et matériels equestres, 

-la salle, dédiée aux expositions temporaires qui ouvrent le musée vers l'extérieur, amplifiant ainsi son impact économique,

-le nouveau bâtiment, lieu permettant un rare accès aux voitures, équipé de tous les moyens nécessaires à l'étude et à la conservation des collections, doté d'outils pédagogiques et d'enseignement propres; auditorium, bibliothèque, archives,...

font du Musée National de Lisbonne une entité unique au monde.

Dès que la muséographie, retardée par des problèmes de financement, sera finalisée, espérons prochaînement, on ne dira plus du Musée National de Lisbonne qu'il est en "route vers l'excellence" mais qu'il est l'excellence! 

 

Exemple de muséographie, proposé en 2012, recourant aux nouvelles technologies.

Exemple de muséographie, proposé en 2012, recourant aux nouvelles technologies.

 

 

Texte:

 

Patrick Magnaudeix

(figoli)

 

P.S:

Je tiens à remercier chaleureusement la direction et l'équipe du Musée National de Lisbonne pour la qualité de leur accueil.

 

Photos:

 

Musée des carrosses de Lisbonne, Patrick Magnaudeix.

 

Documentation:

 

Sylvana Bessone; conservateur du musée; "Le Musée National des carrosses" 1993 

 

Sylvana Bessone"Le Musée National des carrosses un défisur le site In Situ.

 

Jean Louis Libourel; "Vila Viçosa un avant goût des trésors portugaissur le site de l'AIAT

 

Jean Louis Libourel; "Le nouveau musée National des carrosses de Lisbonne Grandiose"  dans la revue "Attelage Magazine" N°99 (Aout-Septembre 2015) 

 

...

 

 

Musée des carrosses de Lisbonne; vers l'excellence

Voiture offerte par le roi Victor à son petit fils le prince Carlos. Suspendue par des ressorts en C, ce vis à vis construit par le carrossier italien Cesare Sala, est d'un raffinement pour une voiture pour enfant; toit garni de pommettes d'argent en forme de couronne, marchepieds dépliables, intérieur tapissé de velours bleu,...

Dimensions:285 x 109 x 149

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Graça Santa-Barbara 17/06/2016 17:08

Le Musée sort vraiment beau sous votre regard et vos photos. Merci pour la visite et commentaires. On vous attend lors que la deuxième phase est finie.

figoli 18/06/2016 10:28

Je suis heureux que vous ayez apprécié l'article et reviendrais le visiter, j'espère très prochainement, dés que la seconde phase sera finalisée.Tenez moi au courant . Je vous remercie encore pour la qualité de votre accueil. .

Cindy 17/06/2016 17:08

Je n'aurais jamais imaginé qu'autant de pièces aient pu être conservées ! Magnifiques !

Jean-Pierre Ducca 13/06/2016 19:47

Merci beaucoup pour cette magnifique visite que vous nous avez fait partager .

Julie Wasselin 13/06/2016 15:59

Magnifique ! Bravo Patrick, on ne vous remerciera jamais assez…