Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 08:09

 

 

L'organisation d'un établissement

de location de voitures en 1904:

 

 

 

la maison "Rivière"

 

 

 

L'activité de la location d'attelages avec cocher (dite de grande remise) s'est fortement développée à la fin du XIX° siècle et au début du XX°. La location de voiture ne concerne pas seulement le public des classes moyennes mais, pour beaucoup, celui des classes sociales les plus aisées. En cette fin de siècle, l'entretien d'une grande écurie devient de plus en plus dispendieux, ce qui amène un certain nombre de membres de la haute bourgeoisie industrielle et financière à faire régulièrement appel à des voitures de location.

Pour répondre aux besoins de cette clientèle, les sociétés de location s'attachent à proposer un service de la plus grande qualité. Ainsi, comme nous l'avons vu dans l'article "Location de chevaux et de voitures à la fin du XIX°", certains loueurs proposent même des voitures exclusivement sorties des ateliers des plus grands carrossiers: par exemple Muhlbacher pour la maison Lamiche.

Cette recherche de l'excellence a entraîné une complète réorganisation et modernisation de ces sociétés dont il ne nous reste pratiquement plus aucune trace. Il nous a donc semblé intéressant de publier dans son intégralité un article du Sport Universel Illustré du 17 Avril 1904 qui décrit l'organisation matérielle et humaine d'une des plus grandes entreprises de location de la région parisienne: La maison Rivière.

 

 

 

L'établissement Rivière

 

 

C'est dans un des plus beaux quartiers de Paris, rue de Chaillot, que s'élève l'établissement de M Rivière. Fondé, en 1866, par M Rivière père, il a été considérablement agrandi et rebâti de fond en comble, en 1900, par son fils, qui l'a doté de tous les perfectionnements modernes.

 

Entrée de l'établissement Rivière situé rue de Chaillot

Entrée de l'établissement Rivière situé rue de Chaillot

 

Après avoir franchi une immense porte cochère, on pénètre sur pavage en bois dans un grand hall vitré; à droite, les bureaux, à gauche, la montée en pente douce recouverte d'un tapis qui monte aux écuries des deux étages où logent 80 chevaux. Dans le fond se trouve une grande remise pouvant contenir 50 voitures.

 

L'organisation d'un établissement de location de voitures en 1904: la maison "Rivière"

 

De l'autre côté, nous apercevons la maréchalerie; en face, l'ascenseur tout à la fois hydraulique et à air comprimé, et quatre grandes écuries de 14 chevaux chacune.

 

Cour centrale des établissements Rivière

Cour centrale des établissements Rivière

 

Au premier étage, une écurie modèle de 35 chevaux dont plusieurs en boxes sans une seule colonne de bâtiment, aérée au moyen de ventilateurs; le pavage est fait au goudron et les mangeoires sont en ciment.

Elle a été aménagée par la maison Jardillier dont nous vous avons présenté plusieurs éléments de catalogues dans l'article "organisation de écuries de luxe à la fin du XIX°".

 

Une écurie du premier étage.

Une écurie du premier étage.

 

A cet étage se trouve également un des grands magasins de réserve de voitures et la sellerie modèle.

Au second, deuxième écurie, également de 35 chevaux. Un magasin renferme cent voitures. On les descend par un ascenseur.

 

L'ascenseur.

L'ascenseur.

 

Ce magasin communique, au moyen d'une passerelle, avec les ateliers de garniture, peinture, réparation, etc.

 

Vue d'ensemble des deux étages côté remise

Vue d'ensemble des deux étages côté remise

 

Au dessus, le magasin à fourrages. Les bottes sont montées, mécaniquement, par un moteur qui actionne aussi un hache-paille, un aplatisseur et un concasseur à avoine. A côté, la chambre à avoine avec un compteur pour la distribution journalière et automatique.

M Rivière possède aussi une autre maison, boulevard Gouvion Saint-Cyr, près de la porte Maillot, où sont logés les cent  premiers chevaux  réservés au service des nouvelles voitures à caisse cannée et à train jaune, qu'il a lancées il y a quelques mois et dont la vogue a été si rapide que, à l'heure actuelle, on ne peut déjà plus s'en procurer.

Comme on voit, l'établissement de la rue de Chaillot se suffit à lui même et n'a, pour ainsi dire, pas de fournisseurs. Les harnais et même les voitures sont fabriqués sur place, les chevaux sont ferrés dans l'établissement.

 

La rampe conduisant aux écuries du 2° étage.

La rampe conduisant aux écuries du 2° étage.

 

L'infirmerie, où les chevaux sont tous en boxes, est située à Grenelle. Jamais, un cheval indisposé ne reste vingt quatre heures au contact avec les autres. 

 

L'organisation d'un établissement de location de voitures en 1904: la maison "Rivière"

 

L'organisation intérieure est très simple. Un gérant reçoit la clientele et a la direction d'une centaine de cochers. Un premier piqueur commande les hommes d'écurie, dresse les jeunes chevaux et préside aux distributions. Chaque palefrenier a huit chevaux à soigner, mais c'est sa seule besogne car les cochers nettoient leurs voitures et leurs harnais.

Le personnel est stylé et de toute confiance. Certains cochers sont depuis 20 ans dans la maison, le carrossier y est depuis 36 ans.

 

Victoria de location de la maison Rivière.

Victoria de location de la maison Rivière.

 

Tous les matins, les fumiers sont enlevés et les écuries désinfectées. Un service spécial est organisé pour la nuit.

Les cochers sont généralement habillés par le client qui les emploie, sauf ceux des nouvelles voitures à train jaune, toutes uniformes, dont la livrée grise sort des ateliers de Carette.

 

Voiture à roues jaunes avec son cocher en livrée grise.

Voiture à roues jaunes avec son cocher en livrée grise.

 

La remonte des chevaux se fait en partie en Normandie (pays de Caux) où Monsieur Rivière possède le haras de Captot.

 

L'organisation d'un établissement de location de voitures en 1904: la maison "Rivière"

 

Des entreprises de grande remise, semblables à celle-ci, existent  dans toutes les villes de France.

 

 

L'organisation d'un établissement de location de voitures en 1904: la maison "Rivière"

 

 

C'est en se modernisant qu'elles  peuvent maintenir un service de qualité. Cette mobilisation dans la recherche de l'excellence explique la longévité de ces entreprises qui, malgré la concurrence de l'automobile, vont encore prospérer jusque dans les années 1920. Dans la même période, certaines vont progressivement s'adapter aux nouveaux besoins de la clientèle en proposant, conjointement, la location de voitures automobiles avec chauffeur.

 

 

(Document en vente sur e Bay)

(Document en vente sur e Bay)

 

Cette évolution se fera lentement, contrairement au développement des taxis automobiles qui, à Paris en 1910, seront au nombre de 6000 pour un parc automobile global de seulement 20000 voitures.

La première entreprise exclusivement dédiée à la location automobile sera initiée, en 1902, aux Etats Unis, par un vendeur de vélos. En Europe, c'est avec sept voitures;  quatre Mercedes et trois Luxus-Deutz-Landaulet que Martin Sixt, en 1912, crée une société de grande remise avec chauffeur. Cette société, louant des voitures avec chauffeur, va muter après la seconde guerre mondiale et devenir de nos jours un des leaders dans la location des voitures sans chauffeur.

 

Voitures avec chauffeurs de la maison Sixt en 1927

Voitures avec chauffeurs de la maison Sixt en 1927

 

Texte:

Patrick Magnaudeix

 

Documentation:

Sport Universel Illustré d'avril 1904.

...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires