Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2018 1 26 /02 /février /2018 07:17

 

 

Véhicule de poste exceptionnel;

"la voiture balle"

 

 

A Chantal et Henri Baup

 

 

 

 

Ce timbre commémoratif édité par la poste danoise, en 1917, est assez déroutant pour tout passionné de patrimoine hippomobile car une étrange voiture y est représentée.

 

Véhicule de poste exceptionnel;"la voiture balle"

 

Le dessin qui ornemente ce timbre peut, entre autres hypothèses, faire penser à une allégorie telle celle d'un soleil emporté dans un course folle par d'élégantes cavales. Pourtant, il s'agit bien de la représentation, certes stylisée, d'une étonnante voiture de poste ayant circulé pendant 50 ans sur les routes danoises

 

Véhicule de poste exceptionnel;"la voiture balle"
Véhicule de poste exceptionnel;"la voiture balle"

 

Ce véhicule exceptionnel mérite que l'on s'attache à en décrire sa conception, son utilisation et sa place dans le développement des services de poste au Danemark.

Dans ce pays, la première tentative de mise en place d'une poste royale, envisagée dès 1522 par Christian II, ne vit pas le jour. Le roi Christian IV, conscient qu'il était indispensable d'avoir un service postal centralisé, édita, le 24 décembre 1624, une ordonnance sur la poste stipulant la mise en place de 9 itinéraires.

Dans ce pays, composé de plusieurs îles, une partie des transports s'effectuait par voie maritime.

 

Bateau postal représenté sur cette gravure plus tardive du XIX° siècle.

Bateau postal représenté sur cette gravure plus tardive du XIX° siècle.

 

Mis à part quelques messagers à pieds, la majorité du reste du service fut assurée par un service de messagers à cheval s'appuyant sur un réseau de relais de poste. Ce service eut un début difficile et ne se développa que sous l'impulsion d'un entrepreneur de transport, Paul Klingenberg, qui le prit en charge, en 1653. Il porta le réseau à 22 itinéraires tout en poursuivant parallèlement sa propre activité de transport des colis et marchandises et des passagers dans le Jutland.

 

Messager postal danois avec sa malle à courrier positionné à l'arrière de la selle

Messager postal danois avec sa malle à courrier positionné à l'arrière de la selle

 

Il  fit de la poste une si bonne affaire que le roi Christian V décida de rapprocher cette rentable activité de la couronne. En 1685, il attribua donc sa gestion  à son fils illégitime Christian Gyldenlove. A la mort de celui-ci, en 1703, ses héritiers étant encore mineurs, la poste fut confiée à leur mère pour une période de huit ans. Mais ce fut l'état, et non ses enfants,  qui en reprit la charge,  en 1711.

De cette période date l'utilisation du rouge et du jaune comme couleurs des services postaux.

A la fin du XVIII° siècle, l'activité se développant, le transport par sacoches devint insuffisant. L'état des routes s'étant amélioré, il fut alors possible de créer un service de poste par voiture légère à 2 roues. Les premières voitures furent mises en service en 1785.  Je n'en ai retrouvé aucune représentation mais ce tableau d'une voiture arrivant à Copenhague donne une idée de la qualité des voitures de cette époque, en général ouvertes et seulement protégées par une bâche ou capote.

 

Véhicule de poste exceptionnel;"la voiture balle"

 

Rapidement, ces carrioles postales, au mieux donc protégées par une bâche, ne suffirent plus à répondre à l'augmentation permanente du courrier et ne fournirent qu'un service irrégulier. La protection du courrier des aléas climatiques était, quant à elle, de mauvaise qualité.

En 1805, la tentative de mettre en circulation  un véhicule fermé de transport de type malle poste échoua. La recherche de la conception d'un nouveau véhicule, pouvant assurer un service de meilleure qualité, fut confiée, en 1814, au maître de poste et fabricant de voiture  de Copenhague, Elias Von Stöcken.

Ce nouveau véhicule devait répondre a trois critères principaux.

-assurer une meilleure régularité du service postal. Pour éviter tous les retards, liés à la gestion de voyageurs, il devait être conçu pour le transport exclusif des lettres et journaux.

-protéger le courrier des différents phénomènes météorologiques et des altérations lièes au transport.

-être fiable, maniable et d'une grande facilité d'utilisation et d'entretien.

 Von Stöcken associa dans ses recherches l'entrepreneur de transport Noerager et le forgeron Dreyer. Ces trois hommes rajoutèrent d'autres contraintes à la commande initiale. Ils s'emploièrent à imaginer une caisse:

-d'une grande contenance

-pouvant supporter un poids de courrier supérieur à 96 Kg.

-protégeant le courrier des chocs de la route donc devant être suspendue.

- hermétique pour éviter la détérioration des courriers et journaux par les éléments climatiques.

-et, bien sûr, dans cet état nordique, pouvant être également transportée par un traîneau.

Sur ces spécifications, deux prototypes furent réalisés et testés, le 21 juin 1815. Malheureusement, je n'ai trouvé aucune représentation de ces premiers véhicules.

Le premier réalisé par Von Stöcken est une voiture solide, traditionnelle avec une caisse carrée recouverte de cuir, peint en jaune, et suspendue grâce à deux ressorts. Le toit de la caisse est plat et, pour éviter que des personnes montent sur la voiture, il est doté de pointes métalliques.

Le second bénéficie de la collaboration de Dreyer avec le charron Greve qui en fit le dessin.

La caisse, de forme ovoïde, est faite d'osier recouvert d'une toile peinte en jaune. Elle est suspendue par des suspentes en cuir, reliées à des potences en fer fixées sur le chassis.

Testées pendant deux mois sur la ligne Copenhague Korsor, elles se montrèrent toutes deux parfaitement adaptées aux services postaux. La voiture de Dreyer, plus maniable, de plus grande contenance et, surtout, moins chère que sa concurrente, fut sélectionnée. La direction générale des postes décida d'en commander six exemplaires pour assurer le service de plusieurs lignes comme Copenhague à Altona, Copenhage à Korsor,.. Suite à des accidents de voiture provoqués par des bris des potences en fer, des bris de roue et, surtout, par des retards dans la remise en service des voitures endommagées, la gestion de ces voitures fut confiée à son concurrent qui prit en charge la construction et l'entretien de ces voitures balles.

Celui-ci apporta de nombreuses modifications dans la réalisation de cette voiture de poste:

-remplacement des potences métalliques par des ressorts en C

-renforcement de la caisse par une armature en bois.

....

Voici quelques photos du dernier exemplaire complet conservé au Musée de la poste et des télécommunications de Copenhague. A noter que la petite porte latérale de chargement est située de l'autre côté de la caisse.

 

Véhicule de poste exceptionnel;"la voiture balle"
Véhicule de poste exceptionnel;"la voiture balle"
Véhicule de poste exceptionnel;"la voiture balle"
Véhicule de poste exceptionnel;"la voiture balle"

 

La voiture attelée à deux chevaux est menée par un cocher accompagné d'un "conducteur"; responsable du courrier et détenteur du carnet de service. La vitesse moyenne de cet équipage est de 7,5 km à l'heure.

Costumes cocher à différentes époques.
Costumes cocher à différentes époques.

Costumes cocher à différentes époques.

 

Vous trouverez ci dessous un film de 1934 montrant une de ces voitures en mouvement lors d'une reconstitution.

 

Vidéo de 1934

 

 

 

Jusqu'en 1865, dernière année de leur utilisation, d'autres modifications furent apportées à ces véhicules comme l'utilisation de tôles pour la caisse et des variantes dans la réalisation  de la flèche; incurvation, col de cygne. Les archives du Musée de la poste de Copenhague conservent des photos de quelques uns de ces modèles ou de leurs copies.

 

Véhicule de poste exceptionnel;"la voiture balle"
Véhicule de poste exceptionnel;"la voiture balle"
Véhicule de poste exceptionnel;"la voiture balle"
Véhicule de poste exceptionnel;"la voiture balle"

 

Mais la modernité rattrapa le fonctionnement de la poste au Danemark. Ainsi, en 1828, les bateaux à vapeur contestèrent la suprématie des barques postales.

Des changements arrivèrent également dans le transport terrestre. En 1829, des transporteurs de colis et passagers obtinrent le droit de transporter des colis postaux. En 1832, le service de la liaison de la nouvelle route entre Kiel et Altona fut assuré par une diligence transportant courrier et passagers. Ce type de voiture  supplanta progressivement les voitures balle jusqu'à leur disparition en 1865.

 

Diligence postale musée Copenhague.
Diligence postale musée Copenhague.

Diligence postale musée Copenhague.

Malle poste Traineau construit en 1893 par Lykke à Logstor pour la ligne Logstor-hobro.

Malle poste Traineau construit en 1893 par Lykke à Logstor pour la ligne Logstor-hobro.

 

Dès 1844, le chemin de fer commença à remplacer les diligences sur les grandes lignes. Celles-ci ne furent plus utilisées que dans les lignes secondaires avant d'être totalement remplacées par l'automobile. 

 

 

 

Texte:

Patrick Magnaudeix

Documentation: 

Af Erik Jensen Kuglepostvognen-en unik dansk opfindelse

site et archives du Musée de la poste de Copenhague. 

-....

 

Véhicule de poste exceptionnel;"la voiture balle"

Partager cet article

Repost0

commentaires

dubruly 26/02/2018 15:43

Excellent et très instructif post !

René 26/02/2018 14:47

Merci pour cet article formidable ! Découverte de ce véhicule ! Merci Figoli et bravo pour votre blog !

midolu 26/02/2018 11:07

Je découvre cette voiture-boule, son histoire, c'est très intéressant !
Compliments à vous tous qui participez à ce site ! Merci !

Julie Wasselin 26/02/2018 10:30

Exceptionnel !
Avec un côté carrosse qui se transforme en citrouille à minuit… qui a peut-être inspiré Walt Disney, qui sait ?

figoli 26/02/2018 12:45

Effectivement Je n'y avais pas pensé!