Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2019 1 25 /11 /novembre /2019 08:45

Ce blog vous propose plus de 1300 articles et albums classés dans la colonne de droite de cette page.

____________________

 

"La Carrosserie moderne" est un document de formation du début du XX° siècle réalisé par des "constructeurs de voitures, chefs d'ateliers et professeurs de carrosserie". Il est composé d'une première partie regroupant les textes des conférences faites à l'école de carrosserie par l'ingénieur  L . Lemoine et une seconde partie regroupant des planches, accompagnées de leurs descriptifs, de différents types de voitures fabriquées dans les deux premières décennies du XX° siècle.

Il y a peu de collectionneurs ou meneurs d'attelage de tradition qui osent se l'avouer mais nombre de voitures actuellement conservées, présentées comme étant de la fin du XIX° sont plus récentes. En effet malgré l'emprise automobile, l'activité hippomobile garda une certaine dynamique tout particulièrement en province. Par exemple l'essentiel des phaétons tabatières, charrettes anglaises et demi tonneaux trouvés dans les granges de nos campagnes sont souvent du début du XX° siècle. Mais cela concerne aussi des voitures plus luxueuses; breaks landaus,...

 

 

L'examen des planches et descriptions de ces voitures du début du XX° donne un moyen d'affiner nos datations. Aussi, nous éditerons au rythme d'une fois par mois les plans et descriptifs des différents types de voitures présentées dans "La carrosserie moderne".

 

 

1. Cabriolet cab à capote

 

 

La carrosserie moderne 1: Cabriolet à capote.

 

La caisse de cette voiture présente toutes les particularités de celle, d'origine italienne, introduite en France, il y a environ un siècle et qui, sous le nom de cabriolet, jouit d'une si grande vogue à Paris à cette époque.

Un des traits caractéristiques de cette voiture c'est sa caisse pleine, très haute, montée sur deux grandes roues lui permettant de marcher à une allure rapide. Lorsqu'elle est attelée d'un beau cheval ayant une action régulière, c'est certainement un des plus élégants véhicules qu'un monsieur puisse conduire.

Elle peut se monter sur un train ou châssis, ou suivant la mode adoptée pour les charrettes ou buggys, sur deux brancards assemblés par une traverse pour les marchepieds et d'une lame d'acier derrière pour l'articulation.

Dans notre modèle, la hauteur de terre est de 0,660 ce qui rend facile l'accés de la voiture ; c'est d'aprés cette hauteur de terre que nous établissons le montage dit "en cab".

 

 

Le montage en cab exige deux brancards partant du garde-crotte et dont la largeur extérieure est la même que celle de la coquille. Ces brancards sont articulés séparément, c'est à dire qu'ils sont montés à charnière par une main fixée en dessous de la caisse et dont le pivot se trouve à environ 350 mm en avant ; l’extrémité des brancards est ici reliée à la caisse par une feuille d'acier dont le milieu repose sur le patin d'une ferrure D fixée dans le milieu de la coquille. 

 

La carrosserie moderne 1: Cabriolet à capote.

 

Le marchepied et la main de ressort sont forgés et ne font qu'une seule pièce avec la main formant l'articulation des brancards ; le marchepied est terminé par une quille sur laquelle s'appuie la voiture quand elle est remisée. Cette disposition empêche les brancards de porter à terre et supprime par conséquent leur déformation, principal inconvénient dans les voitures à deux roues.

Cette voiture est montée sur deux ressorts en C articulés, sans soupente ; la main recevant l'extrèmité du ressort derrière ne faisant qu'une seule pièce avec le porte lanterne et la quille.

L'essieu qui est coudé permet de mettre des roues d'un diamètre élevé en raison de la hauteur de terre de la caisse.

 

La carrosserie moderne 1: Cabriolet à capote.

 

Nous voyons dans les figures 2 et 4 que la roue ne nuit en aucune façon au facile accès de la voiture. Les brancards en bois cintré (frêne ou acacia) ont 40 mm d'épaisseur sur 50 mm de largeur et sont consolidés par une bande d'acier destinée à maintenir le cintre. C'est après cette bande qu'est soudée la chape d'articulation. La disposition des brancards fixés par deux brides à la lame d’acier du dessous de la caisse supprime dans une large mesure les secousses désagréables produites par le trot du cheval et que  l'on ressent dans les voitures à deux roues , lorsque les brancards sont fixés directement sur la caisse. Le garde crotte est cintré suivant le devant de la coquille à laquelle il est fixé par 2 ferrures, la lyre qui le surmonte, servant à poser les rênes est elle même fixée par deux boulons.

 

La carrosserie moderne 1: Cabriolet à capote.

 

Caisse.

- La longueur de caisse de A en X est de 1,300 m, la hauteur de X en B ou hauteur totale aux accoudoirs est de 0650 m,

la longueur du devant du becquet au dehors du dossier de C à B est de 0,580 m,

la largeur extérieure au becquet C est de 1,170 m, la largeur de la coquille (au point A est de 0,920 m,

celle du dossier en dehors des moulures au point B ,0,970 m.

Les brancards de caisse sont en bois cintré, sans renflement, c'est à dire droits sur le côté; ils sont corroyés suivant le devers du pied d'entrée ; les panneaux sont en rainure, tous les bois élégis et les moulures massives. 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

julie wasselin 25/11/2019 10:27

Ma préférée !