Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 13:52



La mesure





Le flanc de peuplier éraflé, la couronne de fer ternie, bosselée, la mesure est échouée là, sur cet étal de vide-grenier, à même le sol, fichée de guingois entre des cadenas à oreilles, une paire de tricoises, une varlope, un limonadier et quelques assiettes ébréchées.

Elle espère retourner à l’ouvrage, si par chance le regard d’un cavalier se pose sur elle…
Elle redoute de finir ses jours, vernie, sur un bureau et la gueule emplie de crayons.

Elle a faim des milliers de litres de grains qui ont transité, tassés dans son ventre et, comme du gosier d’un oiseau, été régurgités à la dent des chevaux.

Elle se souvient de mains avares qui ne la remplissaient pas entière…
qui parfois laissaient passer l’heure… puis qui d’un geste désinvolte balayaient la lueur de la réserve :
“ Pfff…peuvent bien sauter un tour “ !

De mains, aussi, qui cueillaient le grain largement et plus qu’elle n’en pouvait contenir, cachant un dôme d’amour, de rab, de superflu, entre leurs doigts.
“ Tenez, mangez les petits, régalez vous…”

Alors elle se remémore avec tendresse l’avoine sensuelle, glissante, le son, léger comme un frisson et la farine d’orge, pulvérulente, qui la laissait asphyxiée et blême comme un boulanger au petit matin.

Quand une vieille dame, charmante, au demeurant, s’avise que ce vieux truc pas cher remplacerait avantageusement le cache-pot qu’elle vient de casser, la mesure sent démesurément ses forces la quitter.






Julie Casau-Wasselin



Je remercie Julie de cet agréable apport poétique.
Ce texte me fait penser à d'autres objets, à l'avenir incertains. Ces objets fruits de tant de passions de leurs créateurs, les compagnons  carrossiers, bourreliers, peintres,...sont les voitures hippomobiles.
Dans le prochain article je vous présenterai "une vieille dame oubliée"  âgée de 230 ans qui,  elle aussi, s'interroge sur son  avenir.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Thierry GEORGETON 27/01/2009 16:57

C'est effectivement un très beau texte qui nous donne à réfléchir sur des objets de la vie courante d'autrefois, tombés aujourd'hui en désuetude et, comme le fait remarquer figoli, sur l'avenir très incertain et oh combien aléatoire de certaines voitures hippomobiles délaissées à tout vent et qui finiront au feu...