Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 19:25

L'origine de l'attelage sportif présenté par un agitator (Fin)
Suite de  L'origine de l'attelage sportif présentée par un "agitateur"(1)
Je vous ai amené au sommet du stade pour que vous puissiez admirer le plus grand cirque de Rome, donc du Monde. C’est un des plus vieux cirques de l’empire romain qui s’est agrandi tout au long des siècles, jusqu’à pouvoir contenir plus de 150000 spectateurs.




Au fond du cirque, vous voyez les douze carcères (stalles de départ).


Afin de sauvegarder l’équité entre les concurrents, elles sont disposées sur une ligne courbe inclinée par rapport à l’axe du cirque. Les portes des stalles s’ouvrent en même temps et les concurrents doivent respecter leur couloir jusqu’à une ligne tracée au sol. Puis ils s’élancent autour de l’Euripe pour un parcours qui, pour les quadriges avec des chevaux adultes, est de 5 km. Au dessus des carceres, on distingue une loge ,celle de l’Editor, le commanditaire et financeur de la manifestation. Sur la droite, en face de la première borne, vous pouvez voir la loge de l’Empereur.

        

Dépêchons nous de gagner nos places. La  première course, la plus renommée (car elle suit immédiatement la cérémonie de la Pompa) est malheureusement déjà bien entamée.

Mais que fait l’agitator de ma faction ? Il serre trop la borne, il va se renvers.. !!!C’est fait, les chevaux se sont relevés, le char est debout, mais le cocher est traîné sur la piste par les guides qui sont nouées autour de son corps. Heureusement qu’il est protégé par un corset de boudins de cuir. Ah! il vient de se dégager en coupant les guides grâce à son couteau à lame recourbée (typique des Auriges et Agitators et dédié à cette fonction de sécurité). Il se relève, tout va bien.
















Accident de borne (relief trouvé à   Nimes)(A remarquer sur ce bas relief, la technique d’attelage des chars avec  un joug relié au timon .)

 Corset de l’aurige avec son couteau      


Voyez, les chevaux continuent à courir bloquant les autres attelages!

Ils franchissent les premiers la ligne blanche d’arrivée et s’arrêtent quelques stades après.

Oui! Les verts ont gagné!!! Nos supporters sont en délire, la victoire va à notre faction.

Hé oui, chez nous, ce sont les chevaux arrivés les premiers qui gagnent, même sans le cocher; pas chez vous ?

Je suis content pour mon collègue car nous nous avons été élevés ensembles. Fils d’esclaves, nous avons, dès notre plus jeune âge,  travaillé dans les écuries. Nous sommes devenus de bons palefreniers connaissant bien nos chevaux venus d’Italie, de Lusitanie ou d’Afrique du Nord. Dès l’âge de treize ans , sous le nom « d’Aurige débutant », nous avons été initiés à la dangereuse conduite des biges et nombreux de nos compagnons de l’époque sont morts ou infirmes. Puis comme Auriges, nous avons commencé à courir en biges puis en triges. Les sommes gagnées étaient faibles, pas plus de 1000 sesterces, mais nous commencions à être reconnus.                    

Après maintes victoires, nous avons concouru avec des quadriges et nous fumes alors désignés comme Agitatores. Nous avons, depuis, gagné d’énormes sommes, une course de quadrige pouvant rapporter à la faction gagnante jusqu’à 60000 sesterces.

Si, malgré sa célébrité, mon compagnon est toujours esclave, mes nombreux exploits ont tellement enthousiasmé  les foules que mon Maître a du, sous la pression, m’affranchir. Je suis donc, à 24 ans, un homme libre, riche et célèbre, et peut être qu’un jour, moi Aurelius, fils du néant, deviendrai-je le « Dominus »(Directeur) de ma faction.

Ah oui, c’est vrai, je ne vous ai pas encore expliqué ce qu’est une faction. En fait, c’est toute une organisation , une entreprise, …comme vos clubs de foot dites vous? Peut être. En tout cas, chaque faction assure le recrutement et la formation des hommes, l’achat des chevaux, la gestion des écuries,... Dés qu’ils veulent organiser les Ludis, les Editors font donc appel à ces factions qui sont actuellement au nombre de quatre: les bleus, les rouges, les blancs, et bien évidemment les verts.

L’engouement des supporters est tellement fort pour chaque couleur, le désir de pouvoir des magistrats tellement développé, que les enjeux sportifs, financiers  et politiques se mélangent.

Ah, chez vous aussi !

Bien, la piste est dégagée et nous allons pouvoir assister à la prochaine des 24 courses de cette journée. C’est une course de cavaliers voltigeurs « Les Désultores » (nommés également Cursores), menant chacun deux chevaux.

 



Montés sur un cheval ils sautent à terre pour monter en voltige sur leur deuxième. Vous assisterez à d’autres courses de ce type dans la journée.

 




Avant d’aller retrouver ma faction, je vais vous commenter la prochaine course de quadriges.

Les hommes viennent de reboucher les trous de la piste. Ils ont également enlevé les débris des courses précédentes, mais aussi d’autres objets dangereux déterrés par les pieds des chevaux Les adeptes de la magie noire ont en effet pour habitude d’enterrer des amulettes dans le sol,  devant les carceres, espérant ainsi faire gagner leur faction.

Dans les stalles de départ, le personnel s’affaire et vérifie la fixation du joug des timoniers, le réglage du trait des chevaux extérieurs….Cette course va rassembler les quatre factions représentées chacune par 3 chars. Croyez moi, cela va faire du monde sur la piste, car  chaque char est accompagné d’un cavalier, l’« Hordatore » et d’un homme de piste, le « Sparsor » (équipé d’une amphore paillée et d’un fouet).


                                                 Bas relief (vatican)

 

Mais le silence se fait. L’Editor vient de se lever. Il est tendu. En effet, si la Ludi est réussie, sa popularité sera grande, et pourra ainsi faire avancer sa carrière politique.



Plaque en ivoire du dirigeant portant dans sa main la mappa(musée de Brescia)

 

Il avance la main et laisse tomber une serviette blanche, « la Mappa ». Accompagné d’une sonnerie de trompette, ce geste est le signal du départ de la course.  

Les portes s’ouvrent, les équipes se lancent, la foule crie et prie. Je vais essayer de vous faire entendre mes explications dans ce tumulte assourdissant.




La course est lancée. Les hordatores armés de leur fouet « règlent » le parcours de leurs concurrents, les poussent, les encouragent,… leur frayent aussi un chemin.


                            Mosaique de Carthage (Odéon)


Soyez attentifs aux tactiques employées par les attelages de chaque faction, pour placer en tête leur meilleur agitator. Si vous êtes vigilants, vous constaterez qu’il peut aussi y avoir des alliances entre certaines factions.

Oh, un sparsor est tombé prés de la borne. L’hordator a pu l’éviter, mais l’attelage risque de le piétiner.





C’est eux qui ont la place la plus dangereuse, mais , comme vous le voyez, leur présence est indispensable



                                      Statue de sparsor à Carthage.


Les chercheurs hésitent sur les fonctions de ces hommes, armés d’une amphore paillée (ou d’une  écuelle) et d’un fouet.

 Si certains pensaient qu’ils étaient chargés d’arroser les pistes, ou de refroidir les essieux des roues, d’autres avancent maintenant que leur fonction était :

-de faciliter avec leur fouet le passage des chars de leur  faction aux bornes

-de rafraîchir les chevaux en les arrosant au passage comme dans nos courses d'endurance

                      A vous qui avez vu cette course de faire votre choix



La ligne finale vient d’être franchie. Les bleus ont gagné, mais entre nous, vous l’avez vu comme moi, ils ont bénéficié du soutien des blancs, pour faire plaisir à ….Bon je n’en dirai pas plus, ma fortune est précaire !   


Mosaique de Lyon


Enfin, ce sont les dieux qui décident ! Le vainqueur peut recevoir sa palme et faire son tour d’honneur.



Je vous laisse, car je dois préparer mes chevaux, dont mes timoniers « Amor et Dominator », chevaux adulés par le public. Vous m’admirerez  dans 3 prochaines courses :

-une « pedribus ad quadrigam » (ou les meneurs doivent faire, comme dans nos anciennes courses automobiles, une course à pied avant de monter sur leurs quadriges)           

-une course exceptionnelle à six chevaux ,mais j’en ai mené déjà à dix

-         enfin la course reine dite « singulae » ou chaque faction est représentée par un seul quadrige ,son meilleur, mené par son « primus Agitator ».

Adieu donc, nobles étrangers, mais je dois vous dire,… votre monde m’étonne !

Un monde ou l’attelage n’est plus olympique, ou les jeux de ballons (dédié chez nous aux femmes et eux enfants) embrasent les foules, ou les chars n’ont plus de chevaux,… est un monde vraiment surprenant.

Moi, Aurélius, je demande aux Dieux  de vous permettre un bon retour dans votre époque



Les hypothèses des chercheurs sur la vie à  cette époque sont quelquefois contradictoires. Le narrateur a donc du faire des choix en privilégiant souvent  les études les plus récentes.

Si cette historiette vous  amène à vouloir en savoir plus, vous pourrez :

- consulter les bonnes pages de :

P. Vigneron « Le cheval dans l’antiquité gréco romaine » (ed. nancy 1968)

W. Decker   « Le sport dans l’antiquité » (ed.Antiqua picard 2005)

J.P Thuillier « Le sport  dans la Rome antique » (ed. Errance 2004)

P. Veyne « Le pain et le cirque »(1976)

…..

-admirer les maquettes de l’université de Caen, du  musée d’Arles,…

-         faire une visite virtuelle de la Rome Antique sur plusieurs sites dont celui de Jacques Plassard link Maquettes historiques

-…..


Pour vous permettre de mettre des images sur ces mots, vous trouverez dans cet album:Courses-de-char-dans-les-ann-es-1980 Courses-de-char-dans-les-ann-es-1980 des photos de reconstitutions de courses (bien que nos techniques de menage et de dressage, nos harnachements et nos chars  soient trés éloignés de ceux de l'époque).

 

Voir également autre article: Les courses de char,...un engouement populaire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tourreilles 12/05/2009 17:10

Belle thèse; une question: à quelle époque le collier d'encolure a-t-il été renforcé par une sangle et à quelle époque le collier d'épaule a-t-fait so apparition? Merci.

figoli 12/05/2009 19:40



Mon petit récit repose sur les theses des écoles allemandes et Françaises et tout particulièrement sur les travaux de  Mrs Decker et Thuillier dont voous pouvez trouver les coordonnées des
excéllents ouvrages à la fin de l'Article.
En ce qui concernent vos deux questions des études expérimentales sont encore en cours.
Pour le collier d'épaule qui aurait succédé au jouguet médiéval  D'aprés les travaux d'un collectif animé par Georges Cornet de de l'université de Toulouse en 2003 (L'outillage agricole
médiéval et moderne...) "le collier d'épaule daterait dés avant le X° siecle .Mais la configuration de traction complète collier, traits longs,sellette de soutien, reculement et palonnier
n'est pas opérationelle avant le XIII° siecle voire le XIV siécle Pas de révolution mais une belle brochette d'innovation qui s'rticulent finalement dans le harnais moderne...."
Pour le collier d'encolure je dois vous avouer mon ignorance de ce que c'est en en attelage.
Une sangle permettant de guider le cheval sans mors en monte éthologique mais ayant déjà été utilisées comme preuve de dressage dans les armées (et  peut-être des l'antiquité ?). est nommée
ainsi.
Dans l'antiquité il y avait le joug dorsal et le joug d'encolure qui était tenu par une sangle!
Une sangle est parfois également rajoutée sur une bricole.
Je ne connais donc pas la réponse à votre question comme quoi la passion n'est pas toujours preuve de savoir
Cordialement  



Julie Wasselin 16/03/2009 09:04

Passionnant et très instructif !
Merci Figoli...
Dans sa grande modestie, ce que Figoli oublie de vous dire, c'est qu'il a mené des quadriges, pour des spectacles, pendant une dizaine d'années !

Priscille Henon 12/02/2016 18:22

Merci pour cet article ! Très intéressant et très clair ! Les illustrations sont très riches aussi ! Tout cela va bien me servir pour la prépa de cours :)