Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 19:29

Attelage et… dessins satiriques au 19° siècle

  

La caricature et le dessin satirique apparaissent au xvi siècle,  au moment de l’invention de l’imprimerie. Il s’agira au départ d’une forme d’expression populaire qui, par le biais de feuillets, propagera des messages d’ordre politique. La volonté de nuire à l’adversaire passera entre autre par la représentation de la personnalité visée, sur un corps d’animal ; Yenne, porc,…

Au 19° siècle, avec l’industrialisation de la presse, apparait un « dessin plus intellectuel » portant des messages plus complexes. En même temps il intègre des niveaux de lecture différents. En effet, il faut détourner de son œuvre les ciseaux d’  "Anasthasie " (nom donné à la censure sûrement en référence au pape Anasthase qui inaugura la censure chrétienne des livres non conformes au dogme).

Un exemple de cette répression et du courage des humoristes est l’histoire de la poire.

Le dessinateur Charles Philippon, avait caricaturé le roi Louis Philippe en maçon effaçant au plâtre les traces de la révolution. Il fut donc  trainé en justice. A l’audience, pour se défendre, il assura que tout pouvait ressembler au roi et dessina en plein prétoire 4 dessins du roi dont le  dernier présentait une poire bien juteuse.



Il fut fortement condamné ….sous les applaudissements du public !!!


« Anasthasie »  continua son œuvre  tout au long du 19° et n’épargna pas le second empire. Les auteurs devaient trouver des subterfuges, des allusions détournées,…. Il n’est pas toujours facile aux hommes du XXI° siècle d’en saisir toutes les finesses d’autant plus que les journaux mélangeaient les grosses farces à des critiques plus sociales ou politiques.

Nous allons vous en donner quelques exemples en vous présentant une série de dessins de Darjou édités sous le nom de « La physiologie de la voiture » en Aout 1862 dans le « Journal amusant »

Tous les genres y sont présentés :

- la caricature «  Gauloise » brocardant le boucher,  le couple de bourgeois ne pouvant supporter l’odeur du tonneau de l’  « Encrotteux »*, les jeunes mariés,...

 






-La caricature politique tel ce dessin attaquant Napoléon III et son régime.

 


-La dénonciation de la misère sociale est fortement représentée. Pour survivre, les pauvres font de multiples petits métiers de survie comme ces "théatreux".** .



-La condamnation du transport hippomobile que l’on rêvait de remplacer par le train ou tout autre moyen de transport.







 -
D’autres satires visaient la mode des nouvelles voitures que l’on voulait imposer comme ici le cab, d'origine anglaise

 

mais surtout le monde des bourgeois très décrié pour ses excès et sa suffisance.

 


Entre autres, l’attelage sportif de cette époque que nous vénèront maintenant sous le nom d'attelage de tradition n’avait vraiment pas la cote auprés du peuple...!!!





*En effet son métier était de récolter les matières fécales pour les vendre comme fumure aux paysans.

**Un autre exemple le « Régatier » qui collectait  les restes des cuisines des bourgeois pour les revendre dans la rue.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Monique 10/09/2009 01:41

Merci de cette présentation, bonne fin de semaine, Monique

philae 05/09/2009 16:19

tres drole merci pour le partage