Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 10:15

    Des traineaux de conte de fées pour le roi Ludwig II de Bavière

 Fritz Bergen

Aquarelle de Fritz Bergen représentant Ludwig de Bavière pendant une excursion de nuit en traîneau. 

 

"C'était une belle nuit d'hiver étoilée. Le roi a toujours choisi des nuits de ce genre pour arriver à Fernstein parce qu'il pouvait y aller dans le grand traîneau doré tiré à quatre chevaux. Deux postillons et les ouvreurs, vêtus d'habits lourds de velours bleu ou rouge rococo, portant perruques blanches, chapeaux et bottes à revers; les ouvreurs avancent sur des chevaux sellés. Les tapis de selle ainsi que les harnais sont richement et magnifiquement décorés pour les chevaux, leurs têtes sont ornées de plumes voletantes de paon en respectant les couleurs des accompagnateurs à cheval.. Quand ce sont les chevaux blancs à tirer le traîneau, les habits sont bleus et quand le roi ordonne des chevaux noirs, les décorations et les harnais sont rouges. Quand le traîneau passait à toute vitesse, de retour des tours nocturnes, cela semblait une apparition, un tableau de fable laissant une impression inoubliable et aux peu qui la voyaient cela semblait être quelque chose d'un autre monde."

 

Théodor Hierneis écrivait ainsi dans son livre, ludwig à table. Mémoires d'un cuisinier à la cour de Bavière, en racontant un voyage inoubliable en traîneau de Hohenschwangau à Fernstein.

    

 Richard Wenig painting

    Une sortie de nuit semblable, dans les alentours de Linderhof, est aussi peinte dans le tableau de Richard Wenig, qui se trouve dans le Marstallmuseum à Munich.

    On réussit presque à le voir, ce traîneau traîné par les chevaux blancs qui s'éloignent vers le bois, poussés par des rafales glaciales de vent. Et dans le silence irréel du paysage enneigé il semble presque entendre, au loin, les notes de Tristan et Iseult de Wagner. C'est ainsi que Ludwig II roi de Bavière fuyait la vie ennuyeuse de cour en s'entourant de tout ce que son extravagance pouvait imaginer, inspiré par la musique de son ami Richard Wagner.

Ses excursions nocturnes sous la neige  au cours desquels on poussait jusqu'au lac Plansee dans le Tyrol à bord de traîneaux dorés, quelque uns doués d'éclairage électrique, sont célèbres.

3

 

 Traîneaux de conte de fée, étincelants d'or, ils sont faits pour glisser à travers le paysage montagneux et enneigé pendant la pleine lune. Chef d'oeuvre de style baroque de sculpture, orfèvrerie, gravures, les traîneaux étaient inspirés d'illustrations mythologiques, décorés avec des éléments naturels (fleurs, feuilles oiseaux, poissons,) putti et jeunes filles. A ces merveilles, travaillaient des techniciens, artisans, graveurs adroits, sculpteurs et peintres de la cour. Aujourd'hui, encore parfaitement conservés, les traîneaux de Ludwig sont gardés dans le château de Nymphenburg à Munich et pour en admirer l'unicité et l'exentricité on peut visiter l'annexe; le musée Marstall. 

 

Dans le musée de Nymphenburg, le Mastallmuseum est un vrai diamant. La collection du musée de voitures et de traîneaux des XVIII° et XIX° siècles est une des plus importantes de son genre en Europe.

2013-03-30 151922

 Il se place à côté du Picadério, Manège Royal (école d'équitation) à Lisbonne et de la collection complète du palais de Schönbrunn du coach-House de Vienne.   

 

 Voici les photographies de quelques-uns des très beaux traîneaux de Ludwig II de Bavière qui y sont exposés.

     P1090937

2

2013-03-30 1512152013-03-30_151536.jpg

Marstallmuseum Nymphenburg 02

Marstallmuseum Nymphenburg 03

P1090921

P1090934

 

Texte:

Emanuela Brumana

 

Photos:

Alessandra Gerardini, Emanuela Brumana, Courtoisie 

 Merci à nos amis du Notizario de nous avoir transmis et traduit cet article.

1.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires