Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 13:19

 Foire de la Saint-Martin à Cluny

     

                                                 6 novembre 2010

iPhotoiPhoto-mailtmp-20-copie-1
                  Longes nouées aux barrières de fonte du foirail, des
limousines aussi rousses que les platanes, en ce matin de novembre,
assurent l’accueil, volant provisoirement la vedette aux charolaises
d’ici.

De petites vaches highlands, largement encornées, illuminent la
grisaille de leur fourrure longue et dorée.

  

iPhotoiPhoto-mailtmp-1-copie-1

 

Des moutons, des oies, des cochons, un bouc fétide et ses chèvres, des ânes cernés d’enfants

 

iPhotoiPhoto-mailtmp-15-copie-1

 iPhotoiPhoto-mailtmp-16-copie-1

 

 et des lourds, des chevaux de trait, surtout… mais surtout, tellement
moins de chevaux qu’avant.

 

iPhotoiPhoto-mailtmp-4-copie-1


Certainement ce que disent d’une voix qui roule les cailloux, ces
vieux, ridés comme un labour, qui ont vécu, partagé, transpiré,
travaillé la terre avec eux, avant…  

 

iPhotoiPhoto-mailtmp-19
- Pensez-donc, même pour la boucherie, on ne les vend pas… z’en font
venir d’Argentine, pourtant… c’est-y pas malheureux ?

 Alors, on fait semblant : à cru, les fesses au chaud sur le dos large
des percherons, des auxois, des comtois, on tresse les crinières de
laines vives ou de raphia.

 

iPhotoiPhoto-mailtmp-7-copie-1

 

On démêle les queues, abandonnant au sol des crins que les oiseaux

sauront retrouver pour leurs nids, au printemps.

 

iPhotoiPhoto-mailtmp-14-copie-1

 iPhotoiPhoto-mailtmp-21-copie-1

 

Puis on les entrelace, on les natte, faisant des couards de
véritables œuvres d’art.

 

iPhotoiPhoto-mailtmp-0-copie-9iPhotoiPhoto-mailtmp-5-copie-1
Les gens s’arrêtent pour une caresse, une photo, une question… enfin
ils ralentissent… sentant peut-être que ce serait bien de regarder un
peu derrière eux ….

La nostalgie, alors, dénoue ses fils à la buvette autour d’un verre de
blanc, pour faire passer, qui des oublies, qui des grattons, qui des
gougères ou qui des tartoillons.

 

Texte et photos: Julie Wasselin.

 

 

 

iPhotoiPhoto-mailtmp-2-copie-2iPhotoiPhoto-mailtmp-8-copie-1

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Michèle Dulmet 19/11/2010 16:11


Merci à Julie Wasselin Pour ces photos et ce joli texte. Pour ce regard plus poétique encore que nostalgique. Merci !
Votre blog me plaît, je le communique aux adhérents de l'Association des Attelages du Haut Quercy et du Bas Limousin http://www.aahqbl.supersite.fr/