Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 10:34

 

 

 

Les premiers secours aux blessés

Les Archives de la Croix-Rouge de Bergamo sont riches de documents, d’images et d’objets. Le Conservateur, Mr Alessio Ernesto, avec compétence et précision, catalogue et explique aux visiteurs la grande quantité de matériel photographique archivé. Le comité de la Croix-Rouge italienne de Bergamo a été le premier Comité Local, fondé et déjà au travail en 1864. Son siège, au début, se trouvait à la mairie, le président était le maire GiovanBattista Camozzi. Ci-dessous, quelques scènes de premiers soins aux blessés au combat.

 

 Copia di 207

   char tiré par des bœufs pour transporter les blessés après la bataille de Solferino (1859)

 

 

Les premières ambulances

Les premières ambulances de la Croix-Rouge italienne ont été construites et conçues par Agostino Bertani, patriote et chirurgien talentueux, composées de wagons en bois tirés par deux chevaux, capable de suivre les armées et avec lesquels, il était possible de donner les premiers secours aux blessés sur le champ de bataille ou de les transporter à l'hôpital mis en place pour l'occasion, dans des endroits stratégiques.
L'ambulance était constituée d'une voiture à quatre roues,  avec le toit en bois, et trois ouvertures de chaque côté, équipée de rideaux mobiles en toile brute ; à l'arrière il y avait une ouverture pour l’accès à l'intérieur du personnel de santé ou pour le chargement des blessés à transporter ; le siège du
cocher était couvert par une capote mobile. Au-dessus de l'ambulance il avait été prévu  une impériale  pour le transport des brancards pliés.
Le véhicule était de couleur bleu-vert comme tous les autres véhicules  de l'Armée royale italienne et portait les emblèmes  de la Croix-Rouge dans des hexagones blancs.

 

 

 Copia di 218

  ambulance chariot pour blessés et malades (1900)

 


Copia di 219

 ambulance chariot pour blessés et malades de Barilla (1900)


 

Copia di 220

 Ambulance Wagon conçue et construite par la société Locati de Turin (1865)

 

 

Copia di 221

 ambulance Wagon articulée (1870)

 

 

 

La Croix-Rouge

 fut fondée à l'initiative du genevois Henry Dunant, qui, après avoir été témoin, au cours de la bataille de Solferino le 24 Juin 1859, des violences commises sur des soldats blessés et sans armes, a créé la base de ce qui allait devenir la Convention de Genève et plus tard la Croix-Rouge internationale.
Lors de la troisième Guerre d'Indépendance (1866), le Corps sanitaire de l’armée italienne, efficacement secondé par le Corps médical bénévole, a répondu avec générosité et enthousiasme aux besoins des blessés au combat, à la fois à Custoza et à Bezzecca, écrivant ainsi de nobles pages. Ce fut l’origine de la Croix-Rouge italienne.
Des équipes de bénévoles ont été ajoutées aux Ambulances du Corps militaire des armées, ils étaient également les premiers à recevoir le baptême du feu sur les champs de bataille méritant ainsi, à la fin de la guerre, la reconnaissance de l’armée et du pays.

 

 210

 Transport Auxiliaire des blessés après la bataille de Solferino (1859)


 

Les Musées internationaux de la Croix Rouge

 

Le plus récent, a été inauguré en automne 1988 et se concentre sur les tragédies du conflit armé des deux guerres mondiales.
Le second, plus ancien, ouvert à Castiglione delle Stiviere le 25 Juin 1959, est aménagé à la manière traditionnelle des musées historiques et les pièces historiques les plus originales représentent par des civières portées à la main ou par des chevaux de la seconde moitié de 1800. Il est situé dans un bâtiment historique à proximité des lieux où une des plus sanglantes batailles du XIX° siècle eu lieu , celle de Solferino et de San Martino. Le Musée de Castiglione delle Stiviere a une exposition de civières en bois, à bras et hippomobiles, données par les comités de la Croix-Rouge de Lombardie, Ligurie et de la Toscane. Encore aujourd'hui, cette collection est très précieux et unique en son genre.

 

222

Wagon Ambulance CRI Cartage (1916-1917)

 

 

 

 foto1

 Le brancard hippomobile de la  Croce Verde (croix verte - Croix Bleue dans les premières années de fonctionnement) est conservé dans le hall d'entrée du siège de Civitanova Marche.

Sur la capote blanche l’inscription «société de secours volontaire de la Croix Bleue du port de Civitanova" et le texte suggère l’idée que, dans une période de boom des croix de couleur verte, le choix du bleu avait été fait, inspiré par la mer ou par le voile de la Madone "

 

 

 2

Le wagon brancard hippomobile de la Croix-Rouge italienne de Pise est du début du XXe siècle. Il dispose de 3 sièges, l'un pour le conducteur et 2 à l'arrière pour les auxiliaires. La civière est amovible avec des brancards de transport  extractibles et est fixé au wagon avec deux amortisseurs à ressort à lames basculants. Il est de bois avec les parties structurelles en fer. Les parties en toile sont clairement visibles ainsi que les garde-boue des roues, pour protéger les blessés.

 

 Nous remercions le "Gruppo Italiano Attachi" de nous avoir communiqué et traduit cet article

2013-07-03_083909.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires