Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 22:57

 

 

Restauration voiture d’origine tchèque.

La restauration des voitures est un casse-tête qui nous amène souvent à faire des choix cornéliens. Que vous fassiez vous-même la restauration ou que vous fassiez appel à des professionnels, le choix final en revient toujours au seul propriétaire. Si les critiques à postériori sont souvent sévères pour ne pas dire assassines, vous trouverez par contre peu de soutien éclairé pour vous appuyer dans vos décisions. De plus, nous dirons qu’il y a eu dans les dernières décennies des modes d’intervention assez excessifs dans les deux sens. Cela allait de la reconstruction quasiment totale, ce qui transforme en copie des pièces originales, au culte de la préservation en l’état à tout prix, au risque de voir s’aggraver la détérioration de la voiture.  A cela se rajoute la difficulté à trouver des informations fiables, des matières premières de qualité, des professionnels compétents et proches.

Personnellement, j’ai commis  nombre d’interventions que je  considère actuellement comme des erreurs. Au jour d’aujourd’hui, ma règle est d’essayer de faire des interventions qui ne soient pas définitives et donc modifiables en privilégiant la préservation. La documentation est, bien sûr, un outil de base essentiel mais il est aussi important d’observer le travail des autres, non pas pour le juger, mais pour comprendre ce qui les a amené à faire leurs choix et sur quelles compétences et savoirs techniques ils se sont appuyés.

Dans cet esprit, tout au long de cette année, nous vous présenterons des reportages photographiques sur des restaurations de voitures allant de la préservation à des restaurations partielles ou complètes. Je commence en vous présentant la restauration d’une voiture de type milord, d’origine tchèque. Elle me semble intéressante car les questions qu’elle soulève sont communes à celles des voitures sorties en concours de tradition.

  skenovat0002

Cette restauration a été réalisée dans les ateliers d’un musée que nous venons récemment de vous présenter;Musée de la carrosserie en République Tchèque. Sa réalisation, de bonne qualité technique, réalisée par des professionnels  compétents, permet de se focaliser sur les choix qui ont été faits.

 

La première question posée par des travaux sur une voiture  est de préciser leur objectif. Dans ce cas ils sont multiples.

                        -Cette voiture est présentée dans un musée donc doit être au plus proche de sa présentation  d’origine

                        -C’est un musée vivant donc la voiture participant à des manifestations  doit pouvoir être utilisée et transporter  éventuellement des personnes.

                        -Le musée a la priorité de mettre en valeur et sauver les métiers traditionnels de la construction hippomobile.

Voici le film photographique de l’évolution des travaux

Travaux nécéssités par l'état de la caisse

skenovat0004

skenovat0004a

 Garnissage.

P1120641

  divadlo-20132.jpg

P1130121

   Travaux de peinture.   r001-003

 L'écartement particulier des ressorts est d'origine .

r001-035

Détails de la voiture finie.     PB270209  

PB270182

 

PB270198

  Cette restauration nous présente une voiture très éloignée de son état d’origine.

            -Les ailes en bois non chantournées ont été remplacées par des ailes en cuir, certes de belle qualité. 

            -Les différentes pièces sont surchargées de filets,monogramme, s'écartant du       style de ces voitures en général plus sobre.  

            -Le chromage du boulon de l'essieu à graisse est pour le moins étonnant. 

               -............

PB270170    

Cela nous pose la question de la multiplication des objectifs dans une restauration. Si la compétence technique des professionnels est bien mise en valeur, l’utilisation de la voiture rendue possible, l’aspect de la voiture est, par contre, très éloigné de la présentation d'origine. La majorité des voitures de cette collection, comme vous avez pu le voir dans l’article cité, a été traitée dans un autre esprit privilégiant la préservation.

Donc pas d’analyse hâtive sur la qualité  de cette collection mais peut-être pouvons nous faire un parallèle sur les mêmes risques de dérapage en attelage de tradition :

             En général, nous présentons des voitures qui ont été, pour des raisons de sécurité, entièrement restaurées ce qui n’est pas un problème quand la restauration est de qualité. Ce n’est pas toujours  le cas. Par exemple, des charrons offrent la possibilité d’utiliser le  contreplaqué pour diminuer le coût et la peinture polyuréthane au pistolet ne manque pas d’adeptes, …

             Souvent, nombre de  charrettes anglaises, demi tonneaux,  wagonettes,…    à l’origine vernis par les constructeurs régionaux, sont présentés peints et largements "décorés". La voiture de campagne est transformée en voiture de maître.

            Allier sauvegarde du patrimoine et concours peut donc entraîner des effets contradictoires. Nous aussi, comme dans cet exemple de restauration de voiture, sommes soumis à des choix  contradictoires; la sauvegarde du patrimoine, la mise en valeur et la présentation de ce patrimoine, pour certains la "gagne", ce qui peut nous entraîner à des dérapages quant au respect de l'aspect originel de nos voitures(donc dans la protection du patrimoine).

A nous donc d’être attentifs et j’espère que les prochains exemples de préservation de voiture vous aideront dans votre réflexion.

 

Texte: Figoli

Photos: HBP, Vaclac Obr.

  PB270162         

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires