Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 10:55

  veterinaire.jpg

 

Vous en prendrez bien un morceau ?



                  Cela se passe à l’époque bénie où l’on pouvait faire
soigner un cheval gratis pro deo à Saumur.
Pour obliger une amie, j’avais accompagné l’un de ses chevaux de
dressage dans les services vétérinaires du colonel de Faucompret.
Le bel animal avait une excroissance osseuse qui proliférait sur la
mâchoire inférieure. Outre que ce n’était pas esthétique, c’était
gênant puisque l’altération se trouvait au passage de la gourmette.

Le colonel, après avoir attaché le patient contre la table d’opération
et procédé à l’anesthésie, bascula l’ensemble à l’horizontale au moment
où le cheval perdit connaissance.
Après avoir incisé et écarté les chairs, armé d’un marteau et d’un
burin, il fit sauter la masse osseuse puis entreprit de recoudre la
peau.
Le billard fut ensuite poussé et redressé contre l’entrée de la salle
de réveil. Débarrassé de ses liens, inerte, le cheval y roula et les
portes furent refermées.
Par les hublots de la cloison, j’eus tout loisir de le contempler,
étalé dans une attitude sans gloire au milieu d’épaisses mousses bleues.

Peu à peu des tressaillements et des coups de pieds virulents nous
annoncèrent que le malade revenait à nous. Il agita sa tête, tenta sans
succès de se relever puis retomba lourdement sur le nez.
Il nous offrit alors une redite de Bambi vacillant, jambes écartées,
avec un air ahuri. Il eut, en fait, un réveil plutôt calme, à ce que
l’on me dit, ce qui, paraît-il, n’est pas toujours le cas.

Quand tout fut terminé, le colonel me tendit la longe du convalescent,
me salua et, comme je le remerciai, avec un grand sourire me demanda :
- Vous voulez les os pour le chien… ?


Julie Wasselin

 

ckpzg_bebe-chiens-os_u09.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires