Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 19:37

Roulottes...Construction et choix de vie.






Comme à tout randonneur prenant de l'age, l'idée de partir à cheval, en emportant notre maison sur le dos, s'est progressivement installée dans nos esprits.
Nous avons été grandement encouragés dans ce sens par nos 6 petits enfants.
Nous ne nous doutions pas du long chemin de croix qui allait commencer.
Déroutés par le prix d'une roulotte neuve, dont le poids de certaines nécéssite l'emploi d'un quadrige de percherons, nous nous sommes rabattus sur la recherche d'un véhicule d'occasion. Làs, la mode de l'utilisation des roulottes comme gite d'étape a fait dérapé les prix, souvent proches du neuf. Le moindre tas de rouille atteint des prix incommensurables.
Dépité, j'ai recherché des plans pour construire moi même la roulotte. Comme tout à chacun, je suis tombé sur des petits malins, pour ne pas dire des aigrefins, qui vendent au prix fort de mauvaises copies de plans, repiqués sur d'antiques revues de bricolage.
C'est au moment où je commençais à faire mes propres plans d'une roulotte, équilibrée, légère, et accéssible économiquement, qu'au hasard d'une petite annonce, je suis tombé sur elle : "la ch'tite roulotte".
Un coup de coeur, une petite grimpette jusqu'au Mont Ventoux, et au pied du mont mythique, nous avons trouvé le jeune couple qui nous la vendait.
Elle fut vite intégrée cet été dans la vie familiale.


















Mais me direz vous pourquoi ce titre sur la construction et pourquoi l'insérer dans mes voitures de collection?

C'est que cette roulotte est  comme mes voitures anciennes  riche de toute une histoire.
Cette histoire vous la trouverez  sur le blog du jeune couple qui l'a fabriquée et a voyagé avec.

http://colporteurdespossibles.over-blog.com/

Vous avez accés direct en allant aussi sur le lien de mon blog:  
Roulottiers: "Dreamaker"
Sur ce blog vous trouverez également les plans d'origine d'une véritable voiture irlandaise.
Vous y découvrirez aussi toutes les phases de  la construction d'une roulotte imaginée et créée par des gens d'expérience.
" La grande roulotte".



 Sous son apparente simplicité se cachent des trésors d'ingéniosité.
Légère, autonome en énergie, bois , soleil ,vent,... elle offre à l'étape un plus grand espace de vie que toute autre ....



A l'opposé  des marchands du temple, que nous avons rencontrés dans notre périple, ce jeune couple de "dreamaker" offre son expérience au visiteur, et l'invite à "causer de construction, de voyage, et d'art de vivre alternatif."


Allez-y, c'est vraiment un plaisir de les lire, de découvrir leur art de vivre.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 13:38

Omnibus privé
Textes Figoli
Photos figoli et courtoisie




Histoire

Cette voiture est issue d'une longue lignée de voitures. Avant de vous la présenter en détail, je vais vous résumer  l'histoire de cette grande famille.
 Devant les embouteillages causés par  l'accroissement du nombre de carrosses des nobles, le roi Philippe IV le Bel en limita l'utilisation à quelques privilégiés. Les "moins privilégiés" durent donc faire appel aux chaises à porteur de louage,... Au 18°, l'utilisation de voitures de louage, dites de place, se développa. Les premières stationnaient rue St Martin face à l'hôtel St Fiacre, d'où le nom générique des voitures de location.
Mais dés 1662, Blaise Pascal avait eu l'idée de mettre en place des transports en commun urbains sur 5 trajets déterminés  à des horaires définis à l'avance "Les carrosses à 5 sols".



.

 

 

 

 

 

                                 chaise à porteur musée Saintes

 

 


                                  Carrosse à 5 sols

Si Louis XIV   avait donné lettre patente pour cette entreprise de transports, sans aucune restriction sur l'origine  des passagers, les membres du parlement de Paris fraîchement anoblis exigèrent l'interdiction de son utilisation aux "soldats, laquais, et autres gens de bras". De ce fait, ce service qui avait rencontré un grand engouement péréclita rapidement et s'arréta en 1677.
Il fallut attendre1825 pour voir renaître
 cette idée de transport en commun urbain.
A Nantes, un colonel d'empire en demi solde, Stanislas Baudry, avait eu l'idée d'organiser un transport régulier entre la ville et les bains douches qu'il venait de créer. 
Le public apprécia ce transport mais les bains restèrent vide. Il créa donc une entreprise de
 transport dont le point de départ se situait devant la boutique d'un chapelier dénommé Omnes. 
Pour attirer la clientelle, celui-ci  avait marqué sur sa devanture OMNIBUS soit en latin "omnes pour tous", d'où le nom donné par la clientelle à ce type de véhicule public. Baudry partit à Paris en 1828 , où il créa la compagnie "La dame blanche". Son nom était inspiré d'une célèbre pièce d'opéra. Les voitures et chevaux étaient blancs, ainsi que la culotte de peau et le chapeau des cochers. Mais devant la réussite de cette entreprise, les sociétés concurrentes se multiplièrent.Ce n'est pas que la seule concurence quia accula à la faillitte Stanislas Baudry mais la volonté d'être la plus grande compagnie voir dans ce lien la vie de Stanislas Baudry:"Omnes Omnibus" ,la triste histoire d'un précurseur (cliquer sur link). Il y avait 17 compagnies exploitant 378 voitures (voir l'album
Omnibus Omnibus).
Devant les difficultés à gérer cette profusion, le Baron Haussman décida en 1855 de créer la compagnie générale des Omnibus.Vous trouverez plus d'information dans l'article ".La vie d'un cheval à Paris vers 1890".
.





Avec l'arrivée du chemin de fer, l'omnibus eut une autre utilisation, celle de conduire les voyageurs entre les gares.










                                                                                                       Omnibus de gare

Les hotels, les pensionnats, s'équipèrent d'omnibus de petites tailles, leur permettant d'accompagner à la gare leurs clients ou pensionnaires avec la totalité de leurs bagages. Les compagnies de louage commencèrent également à les utiliser.












 


Cette nouvelle voiture de service était tellement pratique, que son utilisation se répandit  dans les grandes maisons, les maisons bourgeoises,...
Les formes et qualités des voitures furent donc multiples:



                                                                                                   Omnibus privé
Omnibus de chateau Vanden Plas Anvers 1880
                                                                                          















Omnibus 8 places de C Gacon Lyon 1890                   Omnibus de famille à capucine(col.figoli) 

                Ce véhicule de dufau et manon Bordeaux 1890 était conduit par son propriétaire. Une glace amovible permettait de correspondre entre le meneur et ses passagers. Cette Voiture de ma collection a été achetée  en cet état de " ripolinage ". Je refais actuellement entièrement la restauration en commençant par le rechatrage des roues et la reforge des ressorts.

Présentation de l'Omnibus privé.



Elle a été construite par les établissements DUFAU de Bordeaux en 1860-80. Elle est restée au Chateau viticole "Montrose" en médoc depuis cette époque. L'équipage de ce chateau était composé de deux Omnibus dont un de 12 places, d'une Victoria et d'un Coupé. Cette voiture a rejoint dans ma collection deux autres véhicules du même constructeur, l'Omnibus à capucine et un Vis à Vis.(Je suis à la recherche de toute information sur ce carrossier.)

Description:
Longueur: 2,75m                                         Longueur banc avant :0,97
Largeur:    1,73                                            Longueur banquette intérieures  arrières:0,98
Hauteur totale:2,33                                     Hauteur siège meneur:1,53
Voie avant: 1,38                                          Voie arrière:1,63
Ressorts à pincette avant et arrière.

Dénomination:
Nous ne sommes pas devant une voiture de prestige, mais devant un omnibus privé de campagne. La peinture de la caisse est  vert foncé uni, celle des ressorts et des roues est jaune.
Sur le pavillon est installé un siège repliable, où peuvent s'installer 3 personnes. 4 autres personnes peuvent être logées à l'intérieur. Cette voiture était menée par un cocher.















Revêtement intérieur en drap de laine vert, poignée intérieure en ébène, caches vis en ivoire, rideaux à rouleau.
La voiture est restée dans son jus. Seuls,  les coussins ont été recouverts d'une toile de Lin en 1940, quand, faute d'essence, les propriétaires ont réutilisé leur parc hippomobile. A noter, la croix qui confirme le caractère trés croyant de cette région du Médoc.

Projet de rénovation .
Il est de mode ces temps-ci, de prendre des voitures de campagne et de les "remasteriser" en voiture de prestige. Je suis en desaccord avec ce type de pratique qui ne respecte pas, pour moi, la diversité des cultures et traditions. Elle sera donc plutôt renovée,que restaurée en gardant la configuration initiale.


Je terminerai cet article par la présentation de quelques omnibus originaux

Omnibus public tricycle.




Omnibus 2 roues à capucine:















C'est un modèle rare aujourd'hui. Les seules connues, sont originaires des environs d'Etampes et de Melun.
Il s'agit d'une voiture de service pour le transport des personnes sur de courtes distances.
La dénomination la plus appropriée paraît être celle d'
omnibus à deux roues.
Selon DUPAS (carrossier à Paris, mentionné 55 rue des Mathurins entre 1891 et 1894), l'omnibus à deux roues aurait été inventée par son prédécesseur, le carrossier GIRON décédé en 1884.(JL Libourel)

 Omnibus 2 roues à "casquette":

















Omnibus dit à casquette:Fabricant Felber à Paris.1900
Cette grande voiture(2,2m de haut -1,95 de large-2,2 de longueur de caisse-roue 1,26m était destiné au transport des nonnes d'un couvent.


Omnibus à casquette  à quatre roues

















Construit par Bechu à Paris vers 1910. Il appartenait à une entreprise de transport public de province.

Omnibus à casquette construit vers 1868 par Lefauvre à Saint Nom
Omnibus à casquette construit vers 1868 par Lefauvre à Saint Nom
Omnibus à casquette construit vers 1868 par Lefauvre à Saint Nom

Omnibus à casquette construit vers 1868 par Lefauvre à Saint Nom

Partager cet article

Repost 0
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 16:38

GIG à capote Américaine




Exemple d'utilisation de ce type de véhicule:

 Au 19° siècle, les Gigs  étaient trés répandus en Angleterre . Cette popularité s'expliquait par leur légèreté, leur prix d'achat "modique",  mais aussi par un taux d'imposition moins élevé (calculé à l'éssieu). De nombreuses maisons de la petite bourgeoisie étaient équipées de remises à voiture. Le Gig était la voiture des médecins, des agents de change, des agents de commerce.... La plupart de ces Gigs, ainsi que le cheval et le harnais, n'étaient cependant pas la propriété de leurs utilisateurs mais loués au mois ou à l'année.
Il y a eu de très nombreuses formes de Gigs, aussi bien en Angleterre qu'en France, où 
ils se sont largement répandus.
(Vous trouverez une description plus complète de l'évolution de ces voitures dans la catégorie "histoire des voitures")

Voiture présentée

Description:
Cette voiture date des années 1920. L'essieu est signé  "Lemoine" de Paris (fournisseur de pièces bien connu), mais le nom du carrossier m'est inconnu.  Elle est équipée d'une capote en toile sans compas, tendue par des courroies (fixation dite à l'américaine). Montée sur des ressorts à pincette, ses dimensions la destine à des chevaux de taille inférieure à 1m50.
                                      













Restauration:
Cette voiture est arrivée en trés mauvais état et avait besoin d'une restauration complète au niveau du bois, des cuirs, de la capote et bien sûr de la peinture. Elle a été restaurée en 2000 à l'identique, hormis la sellerie, qui était faite en cuir de porc teinté. N'ayant pas trouvé, à l'époque, de fournIsseur de peau de porc de qualité, cette voiture a été capitonnée en cuir noir.

Utilisation:
Je n'ai pas trouvé d'informations sur son utilisation antérieure. Depuis sa restauration, je l'ai attelée assez souvent pour des promenades en attelage à un, ou en tandem. Elle a également été présentée dans différents concours de tradition.



Autre Gig de la collection:



 

Cette voiture est appelée Gig stanhope en Angleterre et Tilbury en France


Photos et texte: figoli












 

Partager cet article

Repost 0