Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 11:09

 

P1010714

Collier d'omnibus metallique (catalogue de la sellerie Camille)

Le collier métallique dit aussi élastique.

 

 

C’est en visitant les remises de monsieur Richard Fabre que j'ai découvert, au milieu de nombreux harnais de travail,  

  3-P1010598.JPG

Colliers de travail (collection fabre)

dont certains provenaient de la Compagnie générale des omnibus, un collier trés particulier car composé uniquement de métal zingué.     

  2-P1010597.JPG

 Colliers compagnie générale Omnibus (collection Fabre) 

      Ce collier, conçu dans les années 1880, équipait les chevaux de la Compagnie générale des omnibus. Solution innovante dans la protection animale, il fut cependant, par son aspect,  l’objet d’une méfiance injustifiée.

4-P1010603.JPG

Collier métallique (collection fabre)

 

Pourtant, il répondait  aux attentes des protecteurs des animaux. En effet, la surcharge des véhicules (en 1863, la SPA estimait que la charge moyenne pour un cheval était de 825 à 1000 Kg alors qu’à Paris elle pouvait approcher 1500Kg) n’était pas la seule cause de blessure ou d’accident. Les colliers par leur poids (plus de quinze Kg), leur inadaptation ou mauvais réglages,  le mauvais entretien des cuirs, étaient des facteurs importants de blessures. De plus, ils demandaient beaucoup d’entretien ce qui provoquait un  surcoût d’exploitation important pour les compagnies de transport.

Pour des sociétés importantes comme la Compagnie générale des omnibus, ces questions de la sécurité des chevaux et du coût d'entretien des harnachements étaient des problèmatiques prioritaires.

 

Ces gravures montrent l'importance des moyens financiers engagés dans les voitures mais aussi les harnais.

2013-06-18 121650

  Un dépot de la CGO. (Gravure de l'illustration)

 

 2013-06-18 121601

Cour couverte d'un dépot de la CGO dédiée au harnachement des chevaux.

 

Le collier métallique  réglable et ouvert  répondait à ces problèmatiques en rassemblant de multiples avantages ; propreté, solidité, légèreté (de 4 à 10 Kg), peu d'entretien et surtout, il ne blessait pas les chevaux.

Cet article du journal "Nature" de 1890  détaille les avantages  de ce collier et les raisons de son utilisation par les grandes compagnies de transport.


« Colliers métalliques

pour chevaux de trait et de voiture »

Chacun sait l’importance considérable du collier au point de vue de la facilité et de la puissance de traction du cheval ; c’est lui, en effet, qui supporte toute la partie de cette traction par la résistance qu’il trouve dans le garrot de l’animal.

Il doit donc,  tout en présentant les conditions de solidité tout à fait sérieuses, ne gêner en rien les mouvements et la marche du cheval.

Jusqu’à ce jour, on avait adopté généralement le collier rembourré dont les inconvénients sont bien connus de tous ceux qui emploient des chevaux. Dans le collier en cuir, le rembourrage se déplace assez vite, fait des bourrelets, des bosses, et la surface de contact avec les épaules se déforme ; le cuir durcit, se racornit, produit des échauffements de l’épaule et occasionne des plaies qui interrompent le travail de l’animal. Le collier doit alors être fréquemment retaillé, modifié, réparé, rapiécé ; il cause avec de nouvelles blessures des dépenses fréquentes. Le collier en cuir est fait pour un seul cheval, sur mesure et ne peut servir qu’à lui seul ; il est lourd et par sa composition devient, en cas d’épidémie, un réceptacle des germes morbides.

Le nouveau collier « élastique » en tôle d’acier, représenté par les dessins ci-après

2013-06-18 121257

Collier métallique

se compose de deux flasques semblables en forme d’U, réunies à la partie supérieure par une arcade et à la partie inférieure par une fourrure portant l’appareil de fermeture ; les deux flasques latérales portent les crochets de traction et les guides des rênes.

La conformation de la partie flasque en contact avec les épaules a été déterminée à la suite d’une étude approfondie de l’anatomie du cheval.

Les surfaces de contact sont zinguées ; leur poli onctueux, leurs formes arrondies, leur inaltérabilité rendent toute blessure impossible. La nature du métal, acier de toute première qualité, et la forme même des flasques latérales assurent à ces colliers une grande résistance et, en même temps, une certaine élasticité qui a pour effet d’amortir les chocs résultant de tout effort soudain et violent. Enfin le même modèle de collier peut s’ajuster à plusieurs chevaux ayant à peu prés la même encolure ; c’est un avantage considérable.

La fabrication est faite mécaniquement, suivant les procédés de M.E. Lhomme, ingénieur métallurgiste distingué par une série graduée d’étampages et de recuits ; toutes les pièces sont rigoureusement contrôlées au moyen de gabarits et sont toutes interchangeables.

La facilité d’ouverture et de fermeture du collier en tôle d’acier, sa légèreté, sa grande surface d’empreinte des épaules, sa solidité, son bon marché et avant tout sont élasticité et la certitude de ne jamais blesser le cheval, sont autant d’avantages qui l’ont fait adopter par la Compagnie générale des omnibus de Paris dont on connait la compétence et qui possède les plus surs moyens d’étude et de contrôle.

2013-06-18 121227

Cette invention méritait donc d’être signalée autant par ses avantages économiques que pour les facilités qu’elle donne au cheval à une époque où le bien être des animaux est l’objet de tant de sollicitudes

L Knab

Ingénieur des arts et manufactures.

 

Nous  complèterons cette description en vous proposant la lecture du catalogue de la maison "AD". Vous y trouverez  de façon détaillée le montage de ce harnais et la description de ses différentes parties.

 1 0002

1 0003

1 0004

      La dernière page de ce catalogue est interessante. En effet, la méfiance vis à vis de ces colliers était manifestement d'ordre esthétique. Nous voyons que le fabricant proposait nombre de pièces détachées; oreilles à pattes,tête de collier,..., permettant à donner un aspect plus classique à ces colliers

1 0005

 Catalogue de l'elastic omnibus

 

Ces colliers furent donc utilisés par la CGO mais furent également diffusés à un public plus large. Ils étaient intégrés dans les catalogues de grands selliers  comme le montre cet extrait du catalogue Camille datant des années 1900

 P1010715

 Présentation comparée de colliers d'omnibus classique et métallique (catalogue Camille)

 

Il ne sera utilisé principalement que dans les grandes compagnies de transport. Sa diffusion à un public plus large a été plus limitée. Ses qualités intrasèques ne semblent pas avoir été mises en cause. Certaines traditions orales de nos campagnes font même état de l'utilisation de ce collier  pour remettre au travail des chevaux blessés par un collier traditionnel. Par contre, en consultant la tarification du catalogue "AD", on peut envisager que, en dehors du coté esthétique, son prix de vente aux  particuliers fut un frein  à sa généralisation.

Dans la premiere partie du XX° siècle, différents modèles de  collier s'inspireront du collier metallique. Ils prendront les noms de collier industriel, mécanique,... 

Le plus connu est le collier elasto.

2013-07-02_193120.jpg

2013-07-01_165829.jpg

 

Vous trouverez une description complète de ce collier, au brevet déposé en 1910, ainsi que d'autres dispositifs, dans deux excellents articles de nos amis du site hippothese; en cliquant sur  ce lien: link

Ce collier, comme de nombreux autres modèles, est mixte et intègre un rembourage. Ils n'utilisait donc qu'une partie des avantages du collier métallique et ne presentait pas  les avantages des flasques metalliques.

2013-07-02_193038.jpg

 

De nos jours, avec le retour du cheval dans les travaux agricoles, forestiers , de l'entretien des villes, les besoins de colliers légers et sécurisés, necessitant peu d'entretien, ressurgissent. Depuis plusieurs années, des selliers ont repris la fabrication des colliers mixtes comme par exemple ce collier de marque CJ à attelles en fonte d'aluminium avec un rembourage en mousse à mémoire de forme.

      2013-07-06_121058.jpg

 

Mais depuis 2011, un collier de type "metallique" est de nouveau fabriqué. Utilisant des matériaux modernes, un sellier a créé un collier reprenant le principe des flasques mais gardant par son habillage en cuir un aspect assez traditionnel

       2013-07-05_185013.jpg

2013-07-03 085151 

 

Il s'agit de la Sellerie percheronne qui présente la conception de ce collier dans le film ci dessous.


 

 

Texte et documentation:

 Figoli

Photos  et film

 Collection figoli, conseil général Loir et Cher, Hippothese, courtoisie. 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

TRINQUIER 01/03/2017 18:19

bonjour,
Vous montrez le catalogue de la société AD L'ELASTIC-OMNIBUS . C'était la société de mon arrière grand père, Adolphe Dieck et plus tard de mon grand père!
Avez-vous d'autres renseignements sur cette société ?
Cela fait plaisir de trouver un témoignage de ses ancêtres.
Cordialement.

figoli 01/03/2017 18:23

Désolé mais je n'ai que ce catalogue

cordialement

la maison de la literie 18/07/2013 12:14

Bon article.