Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 15:45

Le patrimoine de l’attelage français, à


l'exposition internationale de Milan en 1906


Texte HBP
Documentation et photos : Catalogue de H.R. Allemagne 1906, collection H.B.P.

 
L’Exposition Universelle de Milan, en 1906, présentait une grande rétrospective
des moyens de transport.
                                                                                                       
 
Les deux caisses de coche, décrites dans l’article, Coches "Les Caisses de vérone" y étaient exposées. Dans ce cadre, la section française réunissait un certain nombre de voitures du XVIII° siècle. Cet article va vous présenter les voitures amenées par les collectionneurs français, en nous appuyant sur les commentaires du guide de l’époque rédigé par H.R. Allemagne.

Expo 1906 1

                                     Voiturettes et voitures du 18° siècle :

Expo1906 2b

Expo 1906 2

Au premier plan, cette petite calèche (collection du carrossier  Mühlbacher), ayant appartenue au comte de Chambord, était destinée à être attelée à des chèvres. Les panneaux de cette voiture sont fortement gondolés.  La petite frise, peinte en haut de la caisse, représente « une série de  petits amours  casqués qui, dans le plus simple appareil, folâtrent le plus gaiement du monde ». A l’arrière de cette voiture, se trouvent des cordelières de soie, destinées aux laquais. Outre la flèche destinée à l’attelage de chèvres, cette voiture disposait d’une flèche imitant un travail de corde. Celle-ci permettait de tirer la voiture à la main, comme on le voit assez souvent représenté, dans  les peintures et gravures de la restauration. Le timon, utilisé pour tirer l’attelage des bêtes cornues,  devait être beaucoup plus simple.
Expo 1906 3
C’est au même usage qu’était, probablement, destinée la petite voiture basse sur roue, appartenant à Henry d’Allemagne. Elle présente, à l’arrière, une jolie coquille « rococo », où devait se placer le valet accompagnant l’équipage.


Expo 1906 4 -2-

Traineau d’une belle allure (collection Mühlbacher), ayant appartenue à l’impératrice Joséphine.      La caisse de ce traineau est formée par deux griffons. Sur le devant du traineau est fixée une statue, représentant une divinité antique, qui tient à la main droite une sorte de disque. A l’extrémité des branches recourbées, se trouve un aigle se préparant à prendre son envol. Il est placé sous un arc en métal, garni de clochettes. La décoration générale est en vert et or.


Exoo 1906 5
Chaise à porteur (collection Henri d’Allemagne). Cette pièce présente la particularité d’être garnie de bois sculpté et doré, fixé sur le cuir même de la chaise. Des trophées, dans le gout de l’époque Louis XVI, décorent les panneaux. L’intérieur est garni en velours de Gênes rouge.



Expo 1906 6
Petit carrosse (collection du comte de St Maurice), construit pour le Dauphin, fils ainé de Louis XVI.  La caisse, qui dépasse sous la voiture, devait permettre, au jeune Dauphin, d’être plus à son aise dans la voiture.



Expo 1906 7

Traineau du 18° siècle (collection Rheins et Auscher). C’est une pièce tout en bois sculpté. Le devant se relève en une courbe, surmontée d’une sorte de dragon ailé. Le valet devait se tenir en équilibre, à l’aide des deux énormes étriers, en forme de sabot, fixés sur le châssis.



Expo 1906 8

Caisse de carrosse de style rococo (collection Hamburger frères). La caisse aux formes contournées, est entièrement garnie en …… sur les arêtes, de riches moulures en bois sculpté et doré. Le toit, ainsi que la partie supérieure du panneau de derrière, sont en cuir noir, garni de clous de bronze, de forme conique. Les portières et les parties basses sont couvertes de somptueuses peintures, réalisées sur fond or.



Expo 1906 9

Voiture de ville, à la mode sous le règne de Louis XVI (collection Mme Martinat). Cette voiture est très intéressante, en raison de son importance, et des riches sculptures, qui décorent les roues et le train de la voiture. L’intérieur est garni de soie, et le siège est orné de belles peintures sur fond rouge.



Expo 1906 10

Modèle de Cabriolet à six ressorts (collection LC Dupont, directeur à l’époque du Guide du Carrossier), datant du début du 19°, et construit par Philippe Duvillard.



Expo 1906 11

Carrosse (collection LC Dupont), construit en 1856, pour le baptême du Prince impérial.


Expo 1906 12

Coupé d’Orsay (collection Mühlbacher)



Expo 1906 13

Expo 1906 14
Reconstitution d’un char romain à partir des bronzes antiques, retrouvés dans une sépulture.
Cette voiture, actuellement conservée au musée de Compiègne, avait déjà été présentée à l’exposition universelle de Paris en 1889.



Expo 1906 15
Expo 1906 16
Expo 1906 17


Ces vues des différentes vitrines, présentant harnais de gala, harnais de malle poste, accessoires d’attelage, dessins, lanternes et miniatures, terminent  la présentation de cette exposition.




 
  Une petite exposition entre collectionneurs, que nous aurions sûrement du mal à reconstituer  actuellement. Ceci nous interroge, encore une fois, sur les moyens mis en place pour la protection de notre patrimoine hippomobile.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

badieu 05/01/2010 12:09


un brocanteur possede une victoria via une traction chevre chien etc... de plus en bonne etat quel prix d oiges offrir merci