Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 17:30

 

Roulottes de voyageurs …attendues  impatiemment.

  

P1010078 

De tout temps,  les peuples de voyageur ont eu une place sociale,  culturelle, économique, dans notre société. La différence de leur mode de vie leur a souvent, malheureusement, fait jouer le role de bouc émissaire.  A toutes les époques ils en ont payé le prix; de la misère et l’exclusion à… l’holocauste.

Dans le même temps, ils assuraient une fonction économique culturelle importante. Dans les villes, mais surtout les villages, ces repailleurs de chaise, colporteurs de multiples objets du quotidien, affûteurs de couteaux, ...avaient une fonction économique incontournable.

P1010081

                                                        Banc d'affûtage itinérant 

  Les jours de fête, les enfants accouraient au devant des roulottes pour voir  les briseurs de chaîne, les ours et chiens savants, ..., en attendant avec impatience le montage des stands et manèges.

Tout le monde n'avait pas la chance de monter sur les chevaux de bois et beaucoup devaient se contenter de regarder ces merveilles.

 manege-Victor-Hugo

 

 Mais il restait la roulotte de friandises où, si on ne pouvait s'offrir les

beaux sucres d'orge, un petit sou permettait d'acquérir la petite

 boite de coco au goût si étrange.

P1010114

 P1010112

 

Même si celà était défendu, les enfants adoraient s'approcher des villages éphémères que composaient ces roulottes assemblées. Contemplons comme eux ces oeuvres d'art des années 1920 à 50 rassemblées en Aout 2010 au village hollandais de Ootmarsum. Déjà, les chevaux sont remplacés par camions et tracteurs pour tirer roulottes les plus fastueuses .

 

P1010070

 Ces roulottes magnifiques ne sont pas représentatives  des roulottes de l'époque qui étaient en majorité beaucoup plus modestes et souvent, pour les plus pauvres, simplement bachées.

Vous pourrez vous faire une idée du quotidien de ces peuples des routes en consultant l'album:roulottes-voyageurs; manouches, roulottes-voyageurs; manouches,

 P1010115 

 P1010073

 P1010113

 

P1010090

 

Dans les villes, au quotidien, d'autres voyageurs amenaient la musique au coin des rues en jouant de l'orgue de barbarie, en vendant des chansons.

 

Bien sûr, il y avait peu de ces orgues gigantesques intégrées dans des roulottes.

orgues

 

Le plus souvent on sortait de modestes roulottes, de petits orgues que l'on poussait dans les rues.

 

P1010041

P1010048

 

Les voyageurs sont toujours partie intégrante de notre économie, ouvriers saisonniers, commerçants itinérants,... Leur culture musicale tzigane, gypsie, manouche,... est incontournable dans notre environnement culturel. Alors, dans cette période où la vieille méthode politique de l'amalgame et du bouc émissaire éssaie de les jeter, encore une fois, à la vindicte populaire, une phrase proncée par l'un d'eux dans une radio (Je m'excuse de ne pas avoir retenu son nom) me revient en mémoire.

"....que ceux qui ont tant de passion pour nos musiques, et quelquefois se l'approprient, prêtent un peu plus d'attention et de respect à nos cultures et à nos modes de vie".

 P1010119

 

Billet d'humeur et photos de figoli.

 

Et spécialement pour Henri, ce petit bijou exposé avec les roulottes.

 

P1010063.JPG

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Arba 30/08/2010 19:19


Les Gitans
Pour les faire aimer, ou au moins tolerer, il faudrait les débarrasser des casseroles qu'ils trainent , à leur corps défendant; voleurs de poules, pilleurs de châteaux, dèsosseurs de voitures
volées...
Et ce ne sera pas facile!


Arba 29/08/2010 09:43


Superbe collection d'images, même si manquent les Mercedes 500! Et pourquoi donc vouloir s'en débarrasser?il y en aurait bien d'autres, dans nos banlieues que l'on devait karcheriser et qui sont
toujours là,à narguer tout le monde, avec leur accent à la c...et leur "musique" de m...
Et voilà, on va classer Arba comme militant FN!


figoli 29/08/2010 18:45



Avec son sens habituel, totalement assumé, de  la provocation, arba pose bien le problème du
déplacement de groupe en groupe de la fonction de bouc émissaire ; Aujourd’hui voyageurs, régulièrement migrants, chômeurs et de plus en plus de tentatives vers les « inactifs »
nous « les vieux » seulement protégés par notre « puissance » électorale et économique.


Ce modèle transcende tous les courants politiques et pas seulement les extrêmes. Mais nous avons la chance d’être de ceux qui peuvent avoir un
rapport francs et sans simulacre avec nos chevaux et je reviendrai à nos voyageurs en citant cette phrase de P. Derlon  dans « Les secrets
oubliés des derniers initiés gitans »


« Les animaux ignorent la comédie parce qu’ils vivent dans la vérité. Le simulacre n’est dans leur vie qu’une manifestation de force
démontrée, jamais réalisée »



Julie Wasselin 29/08/2010 07:55


Bravo Figoli ! C'est beau et courageux, nous sommes tous de la même planète et… qui n'a pas eu , un jour, la tentation de tailler la route ?
Quel meneur n'a pas aimé vivre au pied de son camion ?
Ajoutez-nous un air de Django… Place de Broukère, Les yeux noirs ou Petite fleur, par exemple… merci.