Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 13:42




Ce week end du 23-24 Mai était organisé à Pau une manifestation d’automobiles anciennes : « Le grand prix historique » . A cette occasion, l’Association des attelages pyrénéens ( par ailleurs organisatrice du CAI de Pau ), en partenariat avec le comité organisateur du grand prix de Pau, la ville, et les Haras Nationaux organisa une  présentation de voitures hippomobiles anciennes. Ils firent appel à l’ARAA (Association Régionale d’Attelage d’Aquitaine) pour  amener quelques passionnés du patrimoine hippomobile  dans cette aventure. Sous la houlette de son président Thierry Dehaut, sept meneurs de voitures anciennes venus de tout le grand Sud Ouest vinrent apporter leur concours. Faire cohabiter chevaux à herbe et à essence dans l’ambiance vrombissante de courses de voitures automobiles anciennes,  était une première. Par sécurité, le nombre de voitures hippomobiles avait été limité.

L’Occitanie ne trahit jamais sa réputation de convivialité et encore moins le Béarn. L’accueil des meneurs et de leurs montures ce samedi soir, par Pierre Iato et son équipe  des « Attelages Pyrénéens », mélangea avec bonheur ambiance conviviale et qualité de l’organisation. Les chevaux et camions installés au domaine de Siers, les valises des meneurs déposés dans un hôtel de qualité, l’organisation nous offrait une belle  surprise. Mme Anne Marie Dutel , déléguée régionale des Haras Nationaux, nous invitait à une  visite guidée la collection de voitures hippomobile du Haras de Pau Gélos.

 


Vous trouverez ces photos agrandies sur l'album:VoituresHaras-Pau VoituresHaras-Pau

Au milieu de ces gig, duc de dame,  coupés, speeder, break de chasse, drag , …vous aurez bien sur remarqué des pièces exceptionnelles comme :

              -Le cab Anglais : signé Mülhbacher (construit fin 19° début 20°).
Ce cab était destiné à une utilisation privée et est plus petit qu’un Hamson cab . Il est doté à l’intérieur de petits miroirs et d’un porte montre. Les garnitures  intérieures sont en drap bleu marine.

            -Mail-roof-sea-break :  signé Mülhbacher (construit fin 19° début 20°).
Cette voiture montée sur un train mail a une caisse bleue sur train jaune. Les garnitures de siège sont en drap de laine cottelée beige. C’était la voiture que l’on privilégiait pour aller aux courses.

            -Landau carré : signé Bail jeunes frères (construit entre 1883 et 1914).
Les panneaux sont ornés de cannages peints.

            -Landau 5 glaces :signé Binder (construit dernier quart 19° )
Cette voiture à flèche et à huit ressorts est garnie intérieurement de drap de laine vert foncé et de cuir noir.

            -Demi mail phaéton : signé Mülhbacher (construit entre 1880 et 1900)
La caisse noire est dotée d’un siège en rotonde orné de demi-balustres. La garniture est en drap de laine bleu marine.

-Road coach le Béarn :signé Mülhbacher(construit fin 19° début 20°)
Il a une caisse bleue avec panneaux de custode et coffre noirs. Il est monté sur un train mail jaune. Cette voiture est dotée d’un panier à pique nique sur l’impériale. Le coffre arrière contient deux caissons à glace et des tiroirs à verres.

  Après un sommeil embelli par de telles images, nous nous préparons à entrer en action.

Pour découvrir cette journée, je vous propose de nous accompagner sur ce tilbury de 1850 en compagnie de Farmous le Wheeler et Figoli le leader qui retrouvent  avec joie, je pense, leurs pyrénées natales.




Nous contournons le château et descendons vers le parc de la Plante.
Découvrons cette vue splendide que nous offre le boulevard des Pyrénées sur la montagne. Bon, soyons honnête, le ciel nuageux nous gache un peu la perspective.


Déjà, les meneurs s’activent «  tranquillement »  n’est ce pas myriam, dans la préparation des attelages.


Accrochez vous! C’est parti pour trois tours de parcours dans le centre de la ville de Pau.

Oui, il est tôt et pourtant le public s’agglutine déjà pour voir les courses du grand prix historique.


Mais le trot de nos sabots les surprend, les têtes se retournent, abandonnant  les chevaux pétaradant pour applaudir notre passage.



 L'importance du public et l’intérêt porté à nos fragiles voitures de bois augmentera à chaque tour. Une foule à faire rêver nombres d’organisateurs de manifestations d’attelage.  Pas d’inquiétude pour la sécurité ; un policier municipal protège chaque carrefour et nous sommes accompagnés par un agent de la circulation en moto pour les parties délicates

A chaque passage, nous longeons la place où sont exposées moteurs arrêtés, des voitures de toutes époques. Ce surprenant mélange de véhicules si divers,  n’exprime pourtant qu’une continuité qui fait plaisir à regarder.












          Monsieur Serre présentant un phaéton




















                                                                                     Monsieur Berton présentant un Rally car





























                                                                                                             Mme Messine présentant un   
     phaéton Wagonette
































    Monsieur chevalier présentant un
       gig




























   Mme Devienne présentant un phaéton
   Wagonette




























 Monsieur Dehaut présentant un speeder





























                                                                                                               Mr Roulenc présentant un camion
          

Après la description talentueuse de nos attelages par Mr Pensec  nous repartons pour le tour suivant.




          

La matinée se termine, la présentation des voitures automobiles va nous remplacer. Nous rentrons, les gardiens veillent d’un œil sévère à ce que sabots, roues de camions n’abiment pas le beau gazon qui orne le parc.
Et oui « Farmous » pas question d’aller brouter cette herbe fraiche quoique, une fois connaissance faite,  les amitiés se créent.
 Notre malin a su persuader un de nos sympathiques gardiens de lui montrer un coin autorisé.


Quelques festives agapes et il faut déjà se préparer à franchir quelques quilles dans des allées quelques peu étroites du parc.

                                                                                 
              

 C’est sous l’alerte direction de frédéric Bousquet qu’est effectuée la reconnaissance par des meneurs quelque peu dissipés. Certains même ont quelques difficultés à suivre le rythme effréné de ce meneur de haut niveau.


Voici quelques passages de la mania.























































Le public, moins nombreux certes que le matin, vient se reposer du bruit ambiant dans ce cadre champêtre . Mais au nombre de personnes différentes venues s’intéresser à nos voitures, caresser nos chevaux, je pense qu’il y a eu beaucoup de passage.


La journée se termine par un dernier tour d’honneur  emmené par Mme Anne Marie Dutel, sous la conduite de Thierry Dehaut et de "Hermes".



Je terminerai ce petit reportage en soulignant le travail continu de toutes ces associations de terrain, comme les associations organisatrices de concours sportif (ici les attelages pyrénéens), les différentes ARA (ici celle d’aquitaine), tous les meneurs bénévoles qui se mobilisent pour faire connaître l'attelage et y attirer de nouveaux adeptes. C’est de ce travail de fourmis souvent méconnu, de ce creuset, que sortiront  des compétiteurs en sportif, Trec, tradition , endurance,…

Tout ce petit monde est donc retourné dans l’anonymat, heureux d’avoir passé ensemble une bonne journée .

 

Partager cet article

Repost0
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 16:53

CAIT « AZAY LE RIDEAU » ...


Texte et photos d'Alain Chabot

En effet Patrick, cela doit faire maintenant une quinzaine d’années que je traîne un cheval ou un poney dans mon vieux fourgon sur le circuit concours complet, et plus récemment sur les terrains de TREC en attelage.

Et la tradition, alors ?  Là : j’ai des carences. Je sens qu’il me manque des bases, ces bases mêmes qui font ce que concours d’attelage est devenu aujourd’hui. Connaissances des différents modèles de voiture, origines, évolution à travers le temps, méthodes de fabrication, fournisseurs, etc ...

Et un concours international de tradition se prépare en pays de Loire ... AZAY LE RIDEAU : un nom tout droit sorti de mes vieux livres d’histoire. C’est décidé, avec JOCE mon épouse, nous ferons le voyage ! Voir, apprendre.

Samedi matin 2 mai, azimut 20°, distance 300kms, en route vers la Touraine.

Passage obligé en début d’après midi par le génial château d’Ussé dont la première forteresse fut édifiée par un redoutable viking, GUELDIN 1er, en 1004. Il faudra attendre le 17ème siècle pour qu’USSE adopte le caractère définitif que nous lui connaissons aujourd’hui. A voir absolument. La Belle y dort encore ; mais le chat est parti, et ses bottes sont toujours là. L’âme de Charles Perrault plane au dessus ce lieu magique. Visite rapide aux écuries bien sûr, les stalles n’existent plus, mais ici sont remisées quelques jolies voitures de la belle époque.

 

 






























Arrivée enfin le soir à AZAY, au camping municipal, où sont rassemblés les concurrents, les voitures et les chevaux. Nous sommes à 500m du château ; et il règne déjà, dans ce campement cette ambiance fébrile des veilles de concours. Les voitures sont prêtes ; débarquées, nettoyées, bâchées. Et les chevaux, confortablement installés soit en boxe, soit en paddock. Meneurs et coéquipiers se préparent, car ce soir, ils sont invités à un dîner de gala dans une salle de la municipalité.

Cette première manifestation de ce genre à AZAY est organisée par un jeune étudiant en BTS tourisme, Philippe GUEGUEN. Il a su s’adjoindre le concours de son professeur Eve CADI VERNA qu’il n’est point besoin de présenter.

La nuit est courte, bien sûr. Comme d’habitude, un poney s’échappe de son enclos et galope à travers le camp un bon moment. Comme d’habitude, un cheval tape dans les montants de son boxe, accompagné par le coassement des grenouilles, malencontreusement tombées dans la piscine municipale, jouxtant le camping.

Ça ne fait rien, au petit matin le calme est revenu ; bien qu’il y ait comme de l’électricité dans l’air.




Meneurs et coéquipiers, déjà en grande tenue, cravates ajustées, peaufinent, astiquent, font les derniers réglages. Les crins sont faits, les sabots curés, passés à l’onguent et les superbes lanternes brillent dans la lumière matinale.

J’aime ces petits matins, ça sent bon le départ proche, les parfums mélangés de café, de cuir, de graisse et de crottin. Mais le chronomètre tourne ; premier concurrent à 8h30 devant l’entrée du château, pour l’épreuve de présentation.

Et c’est le n°1, Tiphaine HERRY avec son poney shet (le fugueur) et sa jolie jardinière qui ouvre le concours sur la place en demi lune de l’entrée du château. Les juges de l’AFA sont déjà installés. Nous avons aujourd’hui Mme FANCONI, Mr PAPIN et Christian de LANGLADE. Et les attelages arrivent, les uns après les autres, respectant leurs horaires de présentation.

 




Je me rapproche des juges et j’écoute ; de nouveaux noms tombent dans le creux de mon oreille, comme Round Back Gig, Dog Cart, Rally Cart, Toulousaine, Basket Phaeton, Pill Box, Meadowbrook, etc, etc...




 
Les critiques des juges sont très intéressantes : un boulon sur un palonnier un peu trop voyant, un chapeau de groom trop petit par rapport à celui du meneur, le vernis d’un cuir trop terne, une sellerie tissus non adaptée à la voiture, une multitude de petits détails qui ne m’interpellaient pas beaucoup jusqu'à présent, mais qui en rien n’échappent aux yeux avertis de nos spécialistes.

 

Je retrouve mes amis Pierre PINSEC de Poitou-charentes et Thierry DEHAUT d’Aquitaine, et avec eux encore, j’apprends. Les photos que je t’envoie mon cher FIGOLI sont un peu en vrac, mais je ne suis qu’un amateur et il faudra trier un peu ce mitraillage aléatoire.    Bon courage !

 

Après être passés successivement devant nos trois jurys notant l’impression générale, les équipements, la tenue des meneurs et les chevaux, nos concurrents - je le précise, venus pour certains de départements éloignés, de Belgique et d’Angleterre - partent effectuer un routier d’environ 15kms sur la route de la vallée du lys. Une épreuve de régularité, chronométrée ou les meneurs rencontreront cinq difficultés à franchir, demandant une bonne dextérité de menage.

 


L’épreuve de maniabilité débute à 14h30. Je suis un peu surpris et déçu de découvrir un terrain pas très adapté à ce test. Il est vrai que nous avons l’habitude, maintenant, en concours complet d’attelage de rouler sur du « billard », des pelouses lisses et fraîchement coupées. Cela facilite l’équilibre, les trajectoires et la précision. Nous nous retrouvons aujourd’hui dans une prairie mal coupée, herbe déjà haute, avec ça et là, quelques mottes et ornières.




Bon, peu importe, la difficulté sera la même pour tous. C’est une première et je plains beaucoup les organisateurs qui ont du se voir refuser l’accès  au magnifique parc du château d’AZAY. Et cela dit, l’environnement n’en n’ait pas moins agréable, avec ces jolies peupleraies bordant le terrain. Le public, venu nombreux est ravi.




De belles bagarres entre les meneurs, je pense aux attelages en tandem avec Edouard GOHIN et André GRASSART dont les scores sont très serrés à l’issue des deux premiers tests,




 et ces beaux « sans faute » de Daniel CHAUDET, Michel LE ROY, Jérôme CUILLERIER, Guy VRIGNAUD et bien d’autres ; cette sympathique démonstration de Jean-claude Chartrain avec sa jolie jument Percheronne gris pommelé, et cette formidable prestation de Patrice BIGET menant ce fameux camion de transport Anglais tiré par d’immenses Percherons noirs américains.






Nous partons avant la remise des prix (distance oblige) avec des couleurs plein la tête ; ces vernis de voiture, ces petits filets de peinture, les soins apportés aux chevaux, la rigueur du détail, tout cela est beau.



Bravo aux organisateurs qui ont su rassembler autant d’attelages à l’occasion de ce premier concours de Tradition à  AZAY, tout était réuni pour le bonheur des yeux. Et chapeau bas Mesdames et Messieurs les concurrents (meneurs et coéquipiers) pour le travail accompli, le temps passé à restaurer les voitures et le bon entraînement des chevaux. Cette passion demande beaucoup d’engagement personnel et de courage, soyez en récompensés.

Je pense à cette vieille charrette anglaise que j’ai osé remiser au fond d’une grange, il y a quelques temps ; la balle est dans mon camp.

 

                                                        Alain Chabot

 

 

Résultats : classement général

 

1er  Jérôme Cuillerier   2 chevaux Frisons   Phaéton Prince Albert

2ème  Michel Le Roy     1 cheval Arabo/Comtois   Phaéton

3ème  Edouard Gohin    Tandem arabo/Perch./Boulo.   Stanhope

 

Résultats complets sur “afa attelage.net” link rubrique  « concours »

 

Je remercie Alain de nous avoir fait bénéficier du plaisir qu’il a eu dans sa première rencontre avec un concours de tradition. Apparemment, nous avons ici un nouvel adepte.

Nous n’avons pu publier dans cet article toutes  les photos qu’il nous a ramené mais vous les trouverez au complet dans l’album:Tradition-AZAY-le-rideau Tradition-AZAY-le-rideau .

(Pour les meneurs qui voudraient des photos de leurs attelage de meilleure qualité que sur le Téléchargement de l’Album, je peux éventuellement vous les envoyer par Mail)

.

Si comme Alain vous vous intéressez au patrimoine, à une forme d’attelage à la recherche de l’équilibre; entre technique de menage, dressage des chevaux, sauvegarde et restaurations des voitures, n’hésitez pas à vous rendre ou participer à ces concours de tradition organisés sous l'égide de l’AFA.

Voici les coordonnées des plus proches concours organisés:

 En Mai 
Cuts (oise) les 23 et 24 Mai.
Site de la manifestation:  link



En Juin

 Seligenporten (prés de Nuremberg)du 4 au 7 Juin
Site de la manifestation:  link

Aix en provence (Bouches du Rhone) Le 7 Juin
Site de la manifestation:link

Ce blog est à la disposition des organisateurs pour présenter leurs manifestations ( affiches, articles), ou proposer  reportages ou albums photos sur leur déroulement .
Mail: blogdefigoli@wanadoo.fr








Partager cet article

Repost0
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 12:33


Photos et informations : Julie Wasselin
Mise en page: Figoli

C'est sous l'égide de l'Association Française d'Attelage (sitelink), que s'est déroulé le CIAT de Lostallo, dans les Grisons suisses.(Compte rendu officiel:link)
Ce concours de grande qualité était organisé par Barbara et Christian Mettler, les vainqueurs du trophée A.F.A en 2008, attribué au CIAT de St Agil.
C'est avec plaisir, que nous pouvons voir aux commandes de ce magnifique attelage deux juges de N 1, Guy Charveriat  aux guides, accompagné de Julie Wasselin.
Je ne ferai que peu de commentaires car admirer ces splendides voitures, dans un cadre aussi verdoyant, se suffit à soi même.


La voiture présentée ici est attelée à deux Trackehners, dont on peut admirer l'ensemble, sur la 1ère photo. Il s'agit d'un vis à vis originaire de Copenhague, dont les bouchons sont marqués H. GLOY 1749 KÏOBENHAVN. Voici quelques détails de cette voiture, trés confortable, qui servait à amener les invités à la chasse. 
                                                                                                                          
                                                                                 

                                                                                               

                      
Cette voiture et les chevaux ont été été obligeamment prétée à Guy Charveriat par Mme et Mr Mettler. Julie, occupée à "groomer" n'a pu photographier toutes les voitures présentes, mais seulement quelques unes au moment de la préparation du concours.
Nous commencerons par une voiture, que nous n'avons pas l'habitude de voir en France, car il s'agit d'une petite malle-poste Suisse .



 Les amateurs apprécieront l'originalité et la qualité de l'ensemble, entre autre, la lanterne  centrale.

.

















A voir aussi ce beau coupé 3/4




Pour la dernière voiture , un magnifique landau  huit ressorts, également mis à disposition  par Christian Mettler. 






















Mais bien sur, nous ne pourrions être dans l'ambiance de ce moment sans citer le florilège d'odeurs, de couleurs, apportées par les azalées, rhodos, camélias, cornus florida qui couvrent la région.
En voici un tout petit aperçu du "cornus florida"


Cette présentation est limitée et nous la complèteront par ces quelques autres vues  "piquées au vol".

























Alors si ces images vous ont plu, n'hésitez pas à aller dans ces moments hors du temps, que représentent les concours de tradition.

Par exemple,Guy Charveriat, que vous avez vu aux guides de ce vis à vis, vous accueillera, avec plaisir, au concours qu'il organise pour la 7° fois, le 2 Aout à Messimy. Pour plus d'information voir le site
link





Partager cet article

Repost0