Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 08:16

08-1911_0008.jpg

Mail coach du Baron de Zuylen de Nyevelt gagnant du marathon  concours de Paris

 

L'attelage en 1911/2: L'attelage

sportif.

 

En complément de l'article sur les écuries du baron Empain en 1911 (L’attelage en 1911 /1. L’écurie de Monsieur le Baron Empain. ), nous vous proposons un petit reportage en images sur la situation de l'attelage sportif à cette époque. Les documents utilisés proviennent du sport universel illustré de 1911.

Comme nous le présentions dans la première partie de cet article, le nombre de grandes écuries se raréfiait. Image symbolique d'une évolution inexorable, cet avion survole les derniers représentants de la carrosserie hippomobile de luxe.

 

538589 532960063389976 1288642988 n

 

La chasse à courre:

L'utilisation de breaks, et autres voitures hippomobiles, commence à fortement diminuer au profit de l'automobile  dans nombre de grands équipages.

 02-1911_0002.jpg

 

Cette meneuse semble bien isolée dans le flot de voitures.

 01-1911_0001.jpg

 

Le dog cart, ce grand symbole de la voiture de chasse, se voyait lui même abandonné au profit de véhicules spécialement aménagés. 

 13-1911_0013.jpg

14-1911_0014.jpg

 

 

L'attelage sportif:

Les différents compte rendus des concours hippiques font état de la crise que subit l'élevage du cheval de demi-sang "une crise dont il ne se relèvera peut être jamais" -concours hippique de Paris 1911 dans sport illustré-

Pourtant éleveurs et marchands semblent vouloir résister et le nombre de participants et spectateurs reste aussi important que les années antérieures, ce qui étonne d'ailleurs les commentateurs. 

 

05-1911_0005.jpg

 

Depuis quelques années déjà la mode de l'attelage de chevaux légers menés à des petites voitures supplantait progressivement les grands équipages. Pourtant cette pratique, présentée comme le renouvellement de l'attelage sportif, apparaissait elle même en déclin; " On pourrait croire que les petits chevaux, qui sont  des animaux destinés à être attelés à des voitures légères conduites le plus souvent par leurs propriétaires, seraient moins touchés que les grands par la crise causée par l'automobile: il semble que c'est tout le contraire, car la 4° classe dite des chevaux de parc est la moins nombreuse du concours." -Concours hippique Paris 1911, sport illustré- 

 

06-1911_0006.jpg

Coquette (prix extraordinaire)menée par le fameux marchand A Roy

 

 04-1911_0004.jpg

Harpie 1° prix également présentée par A Roy

 

Des initiatives visaient à préserver l'élevage de grands chevaux dédiés à l'attelage de voitures de maître, du four in hand, et plus particulièrement du coaching.

 

07-1911_0007.jpg

      Coquette et claire (prix extraordinaire d'appareillement)

 

Par exemple, en cette année 1911 le concours hippique de Paris proposait pour la première fois une course de marathon pour attelage à quatre; sorte de course de vitesse ou l'état des chevaux à l'arrivée était intégré dans la note finale: le premier arrivé couvrit les 21 kms en 56 minutes et 47 secondes.

 

12-1911_0012.jpg

 

Il est à noter que nous sommes loin des grandes heures de l'attelage à quatre au concours de Paris. En effet seuls huit attelages participèrent à cette compétition.

 

 09-1911_0009.jpg

      Le mail de Monsieur Philippe Sourcart

 

10-1911_0010.jpg

      Le mail de M Albert Soubiran

 

11-1911_0011.jpg

      Le mail du comte de Moustier

 

Malgré tous ces efforts, la force destructrice de la modernité continuait son oeuvre et progressivement les nouveaux sports à la mode; automobile ski, aviation, vélo, voile,..., supplantaient l'attelage. Nous terminerons en clin d'oeil par un article du 19 février 1911. Il faisait état des activités de l'automobile club de France dans le développement du tourisme et des sports d'hiver. Dans cette randonnée motorisée dite "semaine d'hiver", la caravane automobile du laisser sa place à des moyens plus traditionnels pour accéder à des sites encore innaccessibles à la traction mécanique.

 03-1911_0003.jpg

Texte:

Figoli

Documentation:

Recueil de la revue du sport illustré de 1911 

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires