Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 18:14

 

Description et choix d’une lanterne.

404001.jpg

I/Anatomie d’une lanterne

Une lanterne est composée de trois parties principales dont les volumes et les dimensions doivent être équilibrés pour obtenir un ensemble harmonieux :

Le corps, le chapiteau, le culot (ou queue)

Lanterne-anatomie-descriptive.jpg

 

A)   Le corps

Boite métallique de tôle peinte ou de cuivre poli, elle comporte au moins deux côtés transparents pour les lanternes carrées, parfois quatre ou une vitre avant pour les lanternes rondes. Les lampes cylindriques ont un corps entièrement en verre.

Cette boite contient un système de miroirs ou réflecteurs (coté, plancher, toit) plus ou moins complexe et en son centre sort la bobèche, d’où la mèche de la bougie apparait.

Certaines lampes ont un système d’éclairage indépendant pouvant être extrait du corps pour être nettoyé. Le corps s’ouvre en général, par une porte arrière (parfois latérale) qui porte parfois un verre de couleur rouge. A l’avant, un réflecteur extérieur, toujours présent sur les lampes rondes peut avoir différentes formes. Certaines lampes sont à double corps ou combinent les deux formes, carrée à l’avant ronde à l’arrière.

B)    Le chapiteau.

Sorte de chapeau qui surmonte le corps et inclut la cheminée en formant les conduits fumivores qui assurent un bon tirage et l’évacuation des fumées. Sa forme est très variable et définit le style de la lanterne :

            ° Style anglais : en « presse citron »

            ° Style pagode à un ou deux « biscuits » carrés

            ° Style lancier

            ° Style « escargot noir »

Quelques carrossiers réputés donnèrent leur nom à des formes particulières de lanternes : Rotschild (chapiteau plat), Brewster, Labourdette (culot très court, large, à renflements. Certaines régions Françaises adoptèrent un style particulier : marseillaise, toulousaine.

 

C)    Le culot

Cette partie inférieure contient la bougie poussée vers le haut par un ressort à boudin. Il se fixe au corps, au niveau du fut par un système à vis ou à baïonnette.

  amg399.jpg

      amg400.jpg

amg401.jpg  

 N.B Figoli. Un autre élément important est bien sur la bougie.

 

bougie-1.jpg

 

 

Les bougies actuelles sont souvent trop minces,se consumment en à peine 3 Heures (Une bougie ancienne traditionelle pouvait bruler 40h) et ne dispensent qu'une faible lumière. 

 

bougie-2.jpg

Un truc!: A moins de trouver une boite d'anciennes bougies vous pouvez toujours vous rapprocher de votre "église préférée" dont les bougies sont de meilleures qualité.

 

 

 

 

2/Comment reconnaitre des lanternes de qualité.

Les lanternes constituent « l’habit de lumière » d’une belle voiture ancienne. Ce sont des accessoires indispensables qui ne supportent pas la médiocrité et qui ont, de tout temps été couteux.

On trouve rarement des lanternes en paire dans les brocantes mais assez souvent dans les ventes spécialisées. Comment les choisir ?

En dehors des critères de taille et d’adaptation à un type précis de voiture ? Comment reconnaitre une lanterne de qualité et juger de son état ?

Nous prendrons pour exemple une lanterne rectangulaire récemment acquise en brocante, mais malheureusement « célibataire ».

 

lanterne_.jpg

La taille : 44 cm, c’est une taille moyenne, suffisante pour un attelage simple ou en paire, l’important est le poids ; une lanterne de qualité pèse lourd car elle est entôle peinte et non en feuille de laiton mince comme les affreux objets d’importation pakistanaise qui inondent les marchés. La lanterne présentée pèse 2Kg 500.

Les verres biseautés signent la qualité, il n’est pas grave qu’ils soient cassés ou fêlés car ils peuvent être changés.

On examine l’état de la caisse et de la queue : chocs et bosses peuvent être effacés mais les parties rouillées ou manquantes condamnent l’objet : ne pas l’acheter.

L’examen de l’intérieur est capital, porte ouverte : toutes les plaques argentées des réflecteurs doivent être présentes : bas, haut, 2 cotés, bouchon (ou bobèche d’où sort la bougie). Si le cuivre a été gratté et désargenté, ce qui arrive trop souvent, il faut savoir que la restauration sera couteuse, car nécessitant le dessoudage, argenture et re-soudage de tous les éléments, mais cela est possible : il est préférable que ces réflecteurs soient sales et tous noirs ce qui prouve qu’ils n’ont pas été nettoyés et massacrés !

Le bouchon ou bobèche est très important, il porte parfois la signature du carrossier, ce qui est un gage certain de qualité (mais attention aux faux dont la gravure récente est évidente) ici signature de Keller (Bd Haussman à Paris).

Sur les bonnes lanternes, il est démontable pour le nettoyage, fixé par un cran ou une baïonnette souvent bloqué par la cire fondue, on arrive à le défaire en soufflant de l’air chaud sur le joint ou par-dessus dans l’orifice du fut ce qui fait fondre la cire….

 

kellner.jpg

Il est aussi possible de trouver la signature du fabricant sur le réflecteur du bas, au pied du bouchon devant la porte (billy, Lieutard & Bougon, Géniès, Lamiot, Carlier,…tous à Paris.)

La queue de lanterne doit être vissée sur le fut et elle doit contenir le ressort pousse bougie (remplaçable). Un bon indicateur de qualité est le gainage du ressort par un fin tissu blanc.

En général, une lanterne porte deux bagues de laiton, une sur le fut, une autre sur la queue, qui permettent de le bloquer dans son support, avec parfois un cran d’arrêt sur la lanterne.

L’état de la peinture, presque toujours noire, n’a que peu d’importance car facile à refaire. Une paire de lanterne d’époque présentant toutes ces caractéristiques et bien restaurée, se paye de 500 à 1000 euros. Pour restaurer verres et argenture, peinture, compter de 100 à 350 euros minimum.

Donc ne pas acheter des lanternes trop abimées.

Il existe des collectionneurs de lanternes seules, signées de préférence, à usage décoratif ou documentaire et,…j’en suis un.

 

 

NB : Compter retrouver une lanterne identique à une lanterne dépareillée reste totalement illusoire, moins d’une chance sur mille ; il existe cependant quelques artisans pour refaire des copies à l’identique mais, à quel prix.

   

 Texte : Henri Baup

A la demande de plusieurs lecteurs voici les coordonnées d’un site (maison stolk) qui propose à la vente des lanternes anciennes, entre autres de grand break, de coach,...

 

http://www.restauratiecentrum.nu/lampen-verkoop.html

 

  coach.jpg

1 Histoire: Lanternes: 1 Historique

2 Types de lanternes: Lanternes: 2 types de lanternes

3 Quelle lanterne ? :Lanternes: 3 Quelle lanterne ?

4 Description et choix d’une lanterne :

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires