Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 21:01

                                                                 Attelage à six à l’anglaise


Texte: Figoli
Documentation: Hans Paggen

                «Le régulateur du sellier »de 1818.

Hans Paggen a dans sa bibliothèque un exemplaire du « Régulateur du sellier ». Il a eu l’amabilité de mettre la copie des planches à la disposition du « Blog de Figoli ». Malheureusement, il manque les pages de garde. Les annotations manuscrites font penser que cet exemplaire était la propriété d’un sellier nommé Vorti, habitant Lorrach en Suisse allemande. Il est également notifié que les cotations sont à l’échelle française.


 En comparant ces planches aux  cinq planches, que Faverot de Kerbrecht avait insérées dans son ouvrage « L’art de conduire et d’atteler », on découvre certaines différences entre ces deux documents. Cela semble confirmer les quelques éléments d’information, que j’ai pu récolter sur la parution d’au minimum deux  éditions ; une première en 1818 et une deuxième en 1821, à laquelle se réfère Faverot de Kerbrecht.
 Pour exemple voici la description du Garrick à Pompe.

                                                             Planche de 1818

                                                                                    Planche de 1821

Ces planches étaient accompagnées d’un livret d’information que Hans n’a pas retrouvé pour son exemplaire de 1818. Voici un exemple de son contenu dans la description du Garrick à pompe sur l'édition 1821

La documentation sur cette période est relativement limitée et ce document est vraiment intéressant. En effet, c’est après 1815 que furent remises au goût du jour les traditions d’attelage des grandes maisons. On y  intégra des  innovations et usages que les immigrés avaient ramenés d’Angleterre ou d’Allemagne. Cet ouvrage est très particulier car il a été édité à Vienne et est annoté conjointement en allemand et en français. Il est l’œuvre d’Alexandre Hofer, sellier à Mulhouse. Les planches donnent donc une lecture de l’attelage à l’époque de la restauration en France, en Angleterre, mais intègrent également  des éléments sur les pratiques allemandes.


                   Planche de 1818 montrant l’attelage en grandes guides et à la Daumont


 Edition 1821 montrant un attelage à l’allemande en bas et un attelage à la française en haut

 Nous voyons sur ces planches des colliers anglais. D’après le commandant Jauffret, dans son ouvrage « Traité de la conduite en guide », ce type de collier aurait été étonnamment créé par un sellier de Caen ; Godefroid de Huette, au tout début du 19° siècle. Cette nouveauté ne prit ni en France ni en Angleterre. Le Comte d’Artois, exilé en Angleterre, et qui donnait le bon ton à la société élégante, l’utilisa pour ses équipages. Revenu en France, il introduisit cette mode et, devenu en 1824 Charles X, il imposa  ces « colliers anglais » dans les harnais des  équipages de la cour. Nous voyons donc, sur ces planches, la composition des premiers harnais de ce type. A noter que l’utilisation du collier était décriée par certains auteurs. Le chevalier d’Hémars dans « l’Aurigie » condamne son utilisation car le collier, souvent de taille mal adaptée, nuit à la traction et peut causer des blessures.  Il dénonce également la mode de la suppression de l’avaloire sur les cabriolets qui fait porter tout le poids sur le garrot dans les descentes.



D’autres types d’attelage étaient présentés comme ces attelages de poste.



Cet ouvrage nous donne également de nombreuses informations sur la sellerie des voitures, la bagagerie,… utilisées  à cette époque.

                                                                                       Selles de dame
                                                               Sellerie à l'Anglaise

                                                                                       Sellerie à la française

Vous avez pu constater la diversité de la sellerie pour chaque type de selle. Le sellier avait d'autres activités comme la sellerie des voitures et bien sur la bagagerie.


Voici donc les maigres informations sur cet ouvrage. Je n’ai, par exemple, aucune information sur son auteur et son objet. Etait ce un album de vente du sellier, un outil de formation,... ? De plus, l’absence de notes explicatives sur la majorité des planches risquent de m’avoir fait commettre des erreurs d’interprétation. L’objet de cet article est donc de vous présenter ce document, mais aussi d’acquérir auprès de vous plus d’informations sur sa fonction, l’histoire de son auteur, des commentaires sur son contenu,…

Vous retrouverez l’ensemble de ces planches dans l’albumr-gulateur-sellier r-gulateur-sellier ……..

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

g.charveriat 22/11/2009 09:15


Chers amis,je viens de decouvrir ce texte sur le livre de Hofer dont j'ai eu entre les mains l'ex 1821 avec les commentaires en Fr et ALL.Andres Furger editeur connu d'ouvrages sur l'attelage est
en train de faire une etude importante et comparative sur les 2 editions,il serait interessant que vous lui en parliez:mailandresfurger@gmail.comJe viens moimême de lui faire la traduction de ses
commentaires pour un ouvrage sur Hofer à paraitre prochainement ;A votre disposition 0660937973