Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2019 1 18 /11 /novembre /2019 09:15

Ce blog vous propose plus de 1300 articles et albums classés dans la colonne de droite de cette page.

____________________

 

 

Brancards et timons;

 

 

typologie et calcul des tailles

 

 

 

 

 

Il est des éléments peu souvent abordés dans l'étude des voitures hippomobiles alors qu'ils sont essentiels pour la maniabilité des véhicules, le confort et la sécurité du cheval: les brancards et timons.

Au delà des techniques de leur fabrication, de la présentation des différentes pièces qui les composent, nous nous étendrons sur une question essentielle:   les méthodes de mesure qui permettent de les adapter à la taille et à la conformation des chevaux.

 

 

Les brancards

 

Définition

 

Dans une voiture le terme de brancard est utilisé pour définir trois  types de pièces assurant des fonctions totalement différentes: 

 

-Brancards de train: 

 

"Les brancards de train sont deux longues pièces de bois ou de fer, latérales et parallèles, reliant les trains avant et arrières de certaines voitures à quatre roues"  -J.L. Libourel (Voitures hippomobiles)-  On trouve plus particulièrement ces brancards sur les berlines du XVIII° siècle.                                                                                                                                                                           

 

-Brancards de caisse:

 

Cette dénomination a deux significations dans la construction d'une caisse de voiture:

    - au singulier, elle désigne "l'ensemble des pièces servant de fond et de support à toute la caisse" -Roubo 1756-

    -au pluriel, elle s'applique aux deux "longerons formant les bases sur lesquelles sont construites les faces latérales de la caisse" -"Voitures hippomobiles" JL Libourel- 

Ces rapides présentations ont pour but d'éviter la confusion avec les brancards de voiture qui sont le sujet de cet article.

 

 

Brancards de voiture

 

Ce sont deux longues pièces de bois qui permettent d'atteler le cheval à la voiture et ont pour fonctions:

  -de faire reculer et tourner le véhicule en agissant sur l'avant train pour une voiture à quatre roues ou sur la caisse pour une voiture à deux roues.

  -par leur réglage sur la sellette du harnais du cheval, d'équilibrer et de maintenir une position horizontale pour une voiture à deux roues.

Les brancards de voiture à quatre roues, n'ayant pas de fonction de "portage", sont articulés dans les gueules de loup de l'avant train.

 

Petit duc aux brancards articulés dans les gueules de loup. Photo Delton

Petit duc aux brancards articulés dans les gueules de loup. Photo Delton

 

Dans certaines voitures de travail, dédiées aux charges lourdes, ils peuvent être solidarisés par une barre transversale, quelquefois renforcée, qui est elle même articulée à la voiture: l'ensemble constituant la limonière.

 

Brancards et timons; typologie et calcul des tailles.
Limonière installé sur une fourragère.

Limonière installé sur une fourragère.

 

Ce terme peut porter à confusion  car les catalogues des grandes maisons de pièces détachées, de la fin du XIX°, l'utilisent comme un générique pour définir une paire de brancards courts, aussi nommés limons, destinés aux voitures à quatre roues qu'il soient ou non reliés par une traverse. Ces catalogues réservent le terme brancard aux longues pièces destinées aux deux roues. Pour simplifier notre propos, nous utilisons le terme de brancard pour toutes les pièces et réservons le terme de limonière au seul montage de deux brancards liés par une traverse. 

 

Pour assurer les deux fonctions de direction et d'équilibre, les brancards de deux roues sont fixés directement à la caisse.

 

Gig à capote américaine (ancienne collection de l'auteur)

Gig à capote américaine (ancienne collection de l'auteur)

 

Deux types de brancards sont utilisés pour les véhicules à deux roues:

Pour les voitures au plancher haut placé; charrette, gig,... ils sont longs et se prolongent tout au long de la caisse en étant placés à l’intérieur ou à l'extérieur de celle ci (sur les côtés ou dessous).

 

Rally-cart avec brancards positionnés à l'intérieur de la caisse.(Dessin de Lagard, Carrosserie française)

Rally-cart avec brancards positionnés à l'intérieur de la caisse.(Dessin de Lagard, Carrosserie française)

Demi-tonneau avec brancards positionné à l'extérieur de la caisse. (ancienne collection de l'auteur)

Demi-tonneau avec brancards positionné à l'extérieur de la caisse. (ancienne collection de l'auteur)

 

Les brancards peuvent être isolés ou solidaires en étant liés à l'arrière par une traverse  ou par des lames de ressorts.

 

Gig Stanhope (ancienne collection de l'auteur)

Gig Stanhope (ancienne collection de l'auteur)

Charrette avec brancards positionnés à l'extérieur de la caisse suspendus par ressorts à l'arrière). (Dessin de Lagard, Carrosserie française)

Charrette avec brancards positionnés à l'extérieur de la caisse suspendus par ressorts à l'arrière). (Dessin de Lagard, Carrosserie française)

 

Pour les voitures au plancher fortement abaissé, les brancards sont fixés au devant de la caisse par une lame de ressort. Ce montage est dit  "à devant de cab" -Garsault 1756-

 

Rally-cart à devant de cab pour poney. (ancienne collection de l'auteur)

Rally-cart à devant de cab pour poney. (ancienne collection de l'auteur)

Dessin de voiture, publié par Lagard dans la revue de "La carosserie française" sous la dénomination de cab-cart.

Dessin de voiture, publié par Lagard dans la revue de "La carosserie française" sous la dénomination de cab-cart.

 

-Proportion des brancards par rapport à la taille du cheval

 

L'adaptation des brancards et de la voiture à la morphologie du cheval que l'on veut atteler nécessite une attention toute particulière pour faire travailler l'animal dans les meilleures conditions. Il faut bien avouer que le jugement sur la vue d'ensemble, utilisé dans les concours de tradition, n'est pas suffisant et paraît léger par rapport au mode de calcul assez précis qui était enseigné dans les écoles de formation à la carrosserie.

 

Il est, bien sûr, difficile d'avoir le cheval qui correspond à la voiture de nos rêves que nous venons enfin de trouver mais nous pouvons toujours jouer sur la taille et la conformation des brancards qui, du moins pour les non ferrés, sont, par sécurité, à refaire à neuf.

 

Nous vous proposons de découvrir les modes de calcul et les tables d'adéquations enseignés par l'ingénieur Lemoine, dans ses cours donnés à "l'Ecole de carrosserie", au tout début du XX° siècle. 

 

"La hauteur du cheval, celle comprise entre le sommet du garrot et le sol (ligne A-B)...est presque toujours égale à la longueur du corps, laquelle est indiquée par la ligne C-D partant de la pointe de l'épaule à la pointe de la fesse. Ces mesures serviront à déterminer  la longueur à donner au timons et aux brancards.

 

Brancards et timons; typologie et calcul des tailles.

 

La ligne E-F indique la hauteur entre le dos et le ventre du cheval; cette hauteur correspond à trés peu de chose prés à l'épaisseur du corps et sert à déterminer l'écartement  que devront avoir les brancards au piton de dossière s'il s'agit de voiture à deux roues et celui compris entre les limonières à l'endroit du porte brancard s'il s'agit de voitures à quatre roues.

La hauteur à donner aux brancards est d'environ les trois quarts de celle du cheval; certains constructeurs augmentent cette mesure de quelques centimètres ce qui correspond à 78/100° de la hauteur. On trouvera donc, suivant cette dernière règle, la hauteur du brancard en multipliant celle du cheval au garrot par 0,78.

La longueur du brancard, à partir de la traverse ou de la coquille  jusqu'à la dossière, peut se déterminer en multipliant la hauteur du cheval au garrot par 0,895.

Pour obtenir la longueur du bout à partir de la dossière, on devra multiplier la hauteur du cheval au garrot par 0,375.

 Nous donnons ci après un aperçu des mesures calculées d'après ces proportions:

 

Brancards et timons; typologie et calcul des tailles.

 

L'écartement de la dossière est de la même mesure que le bout du brancard à partir de la dossière; ainsi par exemple, pour un cheval de 1 m au garrot le bout a 0,375 soit 38 centimètres, ce qui donne l'écartement des brancards à la dossière.

 

-Réalisation, et formes

 

Généralement réalisés en frêne, les brancards sont constitués de longs morceaux de bois droits ou, le plus souvent, cintrés. Ils sont, pour certains, renforcés de ferrures sur toute ou partie de leur longueur. Ils peuvent être partiellement gainés de cuir pour limiter les effets du frottement du bois avec le corps du cheval.

Le cintrage est réalisé grâce à un moule auquel est fixé, et maintenu en position, le bois préalablement chauffé à la vapeur. La réalisation de ce type de brancard est donc longue et complexe surtout dans le cas de double cintrage.

Aussi, dans la deuxième partie du XIX° siècle, sont-ils réalisés de façon industrielle grâce à des machines sophistiquées par les carrossiers et les fournisseurs de pièces détachées pour voitures hippomobiles. Ceux -ci; Loubière, Nozal, Lemoine,... éditent des catalogues qui vont nous permettre de visualiser les différents modèles utilisés ainsi que les différents types de finition.

 

Bois cintrés bruts:

 

Dans cette première planche vous trouverez une paire de brancards à simple cintrage (419) et un montage,plus complexe, pour voiture de type gig Stanhope, réalisé dans une seule pièce de bois (425).

 

Catalogue Nozal 1903

Catalogue Nozal 1903

 

Suivant le modèle de voiture à qui ils sont destinés, les brancards présentent différents types de cintres; ordinaire, demi-grand cintre, grand cintre.

 

Différents types de cintrage des brancards. Catalogue Loubière 1913.

Différents types de cintrage des brancards. Catalogue Loubière 1913.

 

Ils sont tournés ou travaillés à la plane et se présentent sous diverses sections. 

Brancards de différentes sections. Catalogue L Nozal  fils 1903

Brancards de différentes sections. Catalogue L Nozal fils 1903

 

Les brancards de voitures à quatre roues sont renforcés,  à leur base, de plaques de talon en fer. Cette partie est percée afin de l'articuler dans la gueule de loup du train avant du véhicule. L'autre extrémité est protégée par des bouts de brancards métalliques. Ces brancards peuvent être ferrés sur toute ou partie de leur longueur. 

 

Bouts de brancards. Catalogue Loubière 1913.  et Nozal § Fils 1903
Bouts de brancards. Catalogue Loubière 1913.  et Nozal § Fils 1903

Bouts de brancards. Catalogue Loubière 1913. et Nozal § Fils 1903

Différents modèles de brancards de voitures à quatre roues. Catalogue Loubière 1913.

Différents modèles de brancards de voitures à quatre roues. Catalogue Loubière 1913.

 

Les brancards sont gainés aux différents lieux de frottement avec le harnais. Différentes petites pièces métalliques permettent de faire le lien avec celui ci:

 

-Les arrêtoirs de brancards qui calent et retiennent les bracelets ou porte-brancards du harnais. Aussi nommés arrêts de dossière ou chevilles de dessous, ils sont de formes diverses. Leur montage sur plaque facilite le réglage du positionnement du brancards par rapport à la dossière.

 

Arrêts de dossière, arrêtoirs, plaques, Nozal § Fils 1903
Arrêts de dossière, arrêtoirs, plaques, Nozal § Fils 1903

Arrêts de dossière, arrêtoirs, plaques, Nozal § Fils 1903

Arrêtoirs et crampons montés ou non sur plaques. Catalogue Loubière 1913

Arrêtoirs et crampons montés ou non sur plaques. Catalogue Loubière 1913

 

-Les crampons de brancard ou de reculement qui reçoivent les courroies de reculement.

Crampons de reculement. Catalogue Nozal § Fils.
Crampons de reculement. Catalogue Nozal § Fils.

Crampons de reculement. Catalogue Nozal § Fils.

 

Le timon

 

 

Brancards et timons; typologie et calcul des tailles.

 

Définition

 

Le timon est une longue barre en bois, fixée dans l'axe de l'avant-train d'une voiture à quatre roues  attelée à deux chevaux. Il agit sur la direction de la voiture et, par son lien avec le harnais, permet de la ralentir ou la faire reculer. 

 

Brancards et timons; typologie et calcul des tailles.

 

Il est également utilisé pour certaines voitures à deux roues attelées à deux chevaux; Carrick à pompe, chaise hollandaise,... 

Carrick à pompe. Photo Delton

Carrick à pompe. Photo Delton

 

 

-Proportion du timon par rapport à la taille des chevaux

 

L'ingénieur Lemoine préconise le mode de calcul suivant:

"Pour obtenir la longueur d'un timon on multipliera la hauteur du cheval au garrot par 1,83 m. La hauteur de terre d'un timon s'obtient en multipliant celle du cheval par 0,72.

Nous donnons ci-dessous le tableau de ces mesures calculées d’après ces proportions.

 

Brancards et timons; typologie et calcul des tailles.

 

Généralement droit, le timon peut être courbé pour les voitures attelées en poste ou à la 'Aumont'. Cette incurvation lui permet de passer au-dessous du pied du postillon. 

 

Brancards et timons; typologie et calcul des tailles.

Mesures pour établir un calibre ou gabarit de timon à la Daumont.

"Dans la figure 14, les côtes au-dessus de la ligne d'aplomb, suivant le relevage du timon, donnent les mesures pour établir un timon de victoria à huit ressorts; les côtes au-dessous de la ligne d'aplomb sont celles d'un timon de grand landau.

Les sections sont établies de 25 en 25 centimètres à partir de 34 centimètres du bout.

La longueur de ce timon est de 2,95 m en avant de la volée.

Brancards et timons; typologie et calcul des tailles.

 

Le timon est maintenu en place sur la voiture en traversant le collier de volée, qui est fixé sous la barre de volée. Il  y est maintenu par une cheville ou clavette et bloqué en son extrémité; têtard, dans la douille de sellette placée au centre de la sellette d'avant train.

Colliers de volée et clavettes. Catalogue Loubière 1913

Colliers de volée et clavettes. Catalogue Loubière 1913

Colliers de volée et clavettes. Catalogue Nozal 1903

Colliers de volée et clavettes. Catalogue Nozal 1903

Douilles de sellette dites aussi de timon. Catalogue Nozal § Fils 1903

Douilles de sellette dites aussi de timon. Catalogue Nozal § Fils 1903

 

A son autre extrémité le timon est munie d'une douille métallique, le crapaud, comportant des passants fixes ou d'anneaux mobiles. Ceux-ci permettent d'attacher les chaînettes d'acier ou de cuir reliant le timon aux harnais du cheval.

Crapauds de timon. Catalogue Loubière 1913

Crapauds de timon. Catalogue Loubière 1913

Crapauds de timon. Catalogue Nozal § Fils 1903

Crapauds de timon. Catalogue Nozal § Fils 1903

 

Pour l'attelage à quatre, deux systèmes différents sont employés pour accrocher le maître-palonnier des chevaux de volée.

- le crochet d'attelage.

"crochet de fer placé sous la barre de volée fixe auquel est attachée une forte corde de la longueur du timon, appelée prolonge à laquelle est arrimée la balance. La traction des chevaux de volée s'exerce directement et efficacement sur l'avant train."- Libourel "Voitures hippomobiles"-

-la trompe.

Grand et long crochet, complétant le crapaud, permettant d'accrocher le maître-palonnier des chevaux de volée.

 

Maître palonnier accroché à la trompe (Photo "Voitures hippomobiles"

Maître palonnier accroché à la trompe (Photo "Voitures hippomobiles"

Brancards et timons; typologie et calcul des tailles.
Trompes. Catalogue Loubière 1913

Trompes. Catalogue Loubière 1913

 

Dans les voitures d'apparat, cette trompe peut être sculptée comme celle du carrosse de Charles, décorée en tête de bélier.

 

Trompe décorée en tête de bélier. Carrosse du sacre de Charles X.

Trompe décorée en tête de bélier. Carrosse du sacre de Charles X.

Photos: musée de Versailles, Julie Wasselin  Photos: musée de Versailles, Julie Wasselin

Photos: musée de Versailles, Julie Wasselin

 

Texte:

 

Patrick Magnaudeix

 

Documentation:

 

Lemoine-"La carrosserie moderne"

J.L. Libourel-"Voitures hippomobiles"

Catalogue Lemoine 1902

Catalogue Nozal § Fils 1903

Catalogue B. Loubière 1913

Partager cet article

Repost0

commentaires

Meyer 19/11/2019 22:30

Merci pour ces très intéressantes publication.
Jadis les timons s'avançaient loin devant les chevaux et les chainettes vers les poitrails avaient un angle très fermé. Pour quelle raison, et pourquoi l'évolution vers des timons plus courts ?
Merci pour vos lumières.
Cordialement

figoli 21/11/2019 11:30

Montrer l'élégance de son équipage en circulant dans des rues encombrées tout en ayant les aides les plus discrètes possibles n'a rien à voir avec notre pratique actuelle* (qui pour certains consiste à saucissonner leurs chevaux à leur boite de conserve sur roues en espérant que leurs singes seront équilibrer la voiture). Celà nécessitait de laisser un certain espace de liberté a des chevaux bien dressés leur permettant de réagir aux aléas de la circulation sans mettre en danger l'équipage. Voici un élément du règlage repris par Brigitte de Diepold "Quand les chevaux trottent en prenant légèrement appui sur la main, le bout du timon se placera à la hauteur de leurs bouts de nez."