Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 17:25

 

 

Carrosserie Mengelbier

 

 

Histoire de l'une des plus grandes fabriques de voitures de luxe en Allemagne.

 MengelbierCoupedeGala 2

 

La carrosserie Mengelbier, fournisseur officiel de la cour de Prusse, a été fondée par Joseph Mengelbier (né le 26 Novembre 1786 et décédé le 26 Décembre 1863).

Il a d’abord appris son métier dans la sellerie de son père Joseph Peter Mengelbier à Aix la Chapelle. Par la suite, il quitte l’atelier familial pour continuer sa formation à Paris. Nous ne connaissons pas l’identité du professionnel parisien qui l’a accueilli.

En 1823, Joseph fit l’acquisition de terrains à Aix la Chapelle et installa ses ateliers et son logis au 31 Alexanderstrasse. Il apparaît dans l’almanach sous la dénomination suivante ;

« Mengelbier fabrication de voitures de luxe et réparation de voiture »

Il semble qu’il envoya son fils ainé, Aloys Mengelbier (né le 09 Juin1811, décédé le 04 Avril 1853) se former à Paris. Dés sa formation terminée, il l’associa à la direction. L’entreprise fut rapidement reconnue et sa réputation dépassa largement la Prusse et s’étendit dans l’ensemble de l’Europe.

Ses livres comptables font apparaitre une clientèle très diversifiée venant de multiples endroits ; de Verviers, Eupen, Hasselt, Paris, Hollande, Bruxelles, Weimar, Varsovie, Saint Petersbourg. Elle était composée de la noblesse mais également de la grande bourgeoisie industrielle. En 1840, Joseph reçut du Roi de Prusse son premier brevet en tant que fabricant fournisseur du Roi.

MengelbierBerlineblau  

 A cette époque, l’usine était la  plus réputée d’Allemagne et elle était brevetée par de nombreuses cours ; Allemagne, Prusse, Wurtemberg, Sachsen, Oldenburg, Oldenburg und Altenburg.

Nous trouvons des réalisations: à Manneim, une berline conservée dans la collection Scheidel, le dessin (fir 4-29) du coupé de Wurtemberg au château de Ludwisburg,... 

Après la mort précoce de son fils ainé en 1853, il appela son deuxième fils Aloys Joseph Mengelbier Jr (né le 19 Décembre 1821, décédé le 12 Aout 1863) à le seconder dans la direction de l’entreprise. A partir de 1857, il intégra également son troisième fils, William Mengelbier ( né le 28 Mars 1830) dans l’entreprise.

William Mengelbier a été membre du jury à l’exposition universelle de Paris en 1867.

Après la mort de Joseph Mengelbier en 1863, William Mengelbier prit la succession de son père et assura la direction de l’entreprise en association avec la veuve de son frère ; Charlotte Mengelbier née Goll.

En 1866 le fils de son défunt frère, Aloys Carl Mengelbier, rentra également dans l’entreprise.

Suite à des conflits d’intérêts entre les différentes branches de la famille, la firme fut mise en liquidation en 1870.

 

MengelbierGalaberline 

  Les rapports officiels sur l’Exposition générale de commerce allemand à Berlin, volume II de 1844, nous donnent des informations sur la qualité de la production de cette firme :

Nr.2792 : J Mengelbier Fournisseur du Roi Aachen.

« Un Britschka-Victoria avec ressorts télégraphes en acier à l’anglaise et des essieux Collings. Les travaux de charronnage, forge, sellerie et de peinture sont de très bonne qualité. L’intérieur de la voiture est garni en soie de Lyon. La caisse est d’une forme agréable et bénéficie d’excellentes finitions. Le prix demandé est un peu élevé en comparaison avec les prix usuels des carrossiers de Berlin, mais la réalisation est vraiment de grande qualité.

Un duc de Grand Gala pour sa majesté le Roi est également exposé »

Existant depuis 1818, cette entreprise employait autour de 90 employés qualifiés et produisait uniquement sur commande autour de 56 voitures de luxe par an. Elle était reconnue comme le plus important fabriquant de voiture de luxe dans son pays et jouissait également d’une grande réputation dans l’ensemble de l’Europe.

MengelbierReisewagen

 

 Vous trouverez d'autres iconographies dans l'album photo;

 

  Catalogue Mengelbier Catalogue Mengelbier

 

  Texte: H.B.P.

 

   

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires