Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 07:49

 

La dernière longe

 

à Falone

 

La dernière longe

 

            Il  est préférable ne pas savoir quand c’est « la » dernière fois.

 

Sa mort ne me fera pas plus de peine.

Falone ne s’inscrira plus dans le paysage, c’est tout.

Là, au bout de la longe qu’elle tend comme il se doit, ni plus ni moins… sage, attentive, si attentive… et prête à me donner ce que je lui demande, elle me regarde intensément, elle m’écoute, elle est « là », elle m’attend.

Elle est de nouveau « avec » moi,et nous sommes seules au monde pour quelques instants.

Nous avons repris la conversation là où nous l’avions interrompue dix ans auparavant, quand était venue l’heure de mettre un terme à la compétition.

Comme si elle l’avait pris la veille, elle a repris le mors de bonne grâce, s’y est posée légèrement, et s’est placée comme avant…

Nous nous sommes contentées de marcher au pas et de marquer des arrêts, mais elle l’a fait avec ce bon vouloir si touchant qui l’a toujours caractérisée :

- Je t’écoute, ce que tu me demandes, je vais te le donner, je vais m’appliquer…

Elle est là comme elle l’a toujours été, quand je lui enseignais les rudiments du dressage, en longe, un cadeau du ciel, magique… et sans qu’il soit jamais besoin d’instruments de coercition.

Elle aimait travailler et travailler bien.

C’était « pour voir » si,après dix années de retraite au pré,excitée de se retrouver soudain dans  l’ambiance d’un centre équestre et quelque peu oublieuse des bonnes manières, elle saurait m’obéir encore…si elle était encore là, si j’y étais encore aussi.

Pour mon bonheur, ce fut le cas.

La dernière longe aussi… Falone est fatiguée, ça ne sert plus à rien.

 

Il faut savoir trancher.

Dans le provisoire et jusqu’à la fin de nos vies,que faisons-nous d’autre qu’arrêter, perdre et tout quitter ?

 

Ce beau regard attentif qui n’est qu’à moi destiné dans ces moments très précis, je ne le verrai plus, mais il m’a été accordé.

Alors, entre vieux croûtons, nous mangerons joyeusement des sucres, des carottes ensemble, jusqu’à… ma foi, le plus tard possible et dans les meilleures conditions.

 

 

 

Julie Wasselin

 

 

 

 

Vous pourrez lire de nombreux autres textes de Julie Wasselin dans "Vos auteurs préférés"  située à droite de ce texte et également sur son blog;

 

"Sous le regard des chevaux"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

FX 22/03/2015 17:37

Bonjour,
je cherchais une voiture hippomobile pour mon dernier roman, et je découvre votre blog. Je le trouve plein de ressources et magnifique. Je me suis inscrit également sur Facebook, ravi d'avoir découvert une telle merveille. Certes je n'ai pas trouvé ce que je cherchais, mais je finirai bien par avoir satisfaction.
Cordialement
FX