Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 07:11
Souvenirs, souvenirs !

Souvenirs, souvenirs !

 

Epinglé, en 2016, par la Cour des comptes qui lui reproche sa mauvaise conception initiale puis, par la suite, sa mauvaise gestion, l'IFCE, dans une opacité, elle, trés organisée, continue sa fuite en avant et l'abandon de ses patrimoines.

 

"L’évolution qui a conduit des Haras nationaux et de l’ENE à l’IFCE et France-Haras apparaît comme l’illustration d’une réforme de l’État mal conçue, mal préparée et mal conduite. Sa mise en œuvre a été caractérisée par un grave manque d’anticipation et l’insuffisance des mesures d’adaptation nécessaires."

 

De temps à autre, au gré d'un compte rendu de réunion, quelques informations  sont péniblement distillées.

Voici donc le compte rendu d'auto-satisfaction du 12 juillet 2016 qui fait un état des lieux sur l'avenir de quelques haras.

 

Mal géré, l'IFCE vend à tout va!!
Mal géré, l'IFCE vend à tout va!!

 

Il ne reste qu'à espérer que, dans cette période de baisse de dotations publiques, les collectivités acquéreuses puissent trouver le financement de leurs projets et qu'elles ne soient pas à leur tour obligées de cèder ces ensembles fonciers aux promoteurs immobiliers. 

 

 

 

Mal géré, l'IFCE vend à tout va!!

 

Par contre, nous n'avons aucune information sur le devenir du patrimoine hippomobile. Pour l'instant, il est majoritairement conservé dans des conditions déplorables, que j'ai pu observer à Pau et à Saintes où les voitures partagent une écurie avec des chevaux.

La plus grande collection française de voitures hippomobiles risque donc de disparaître, soit par manque d'entretien, soit par sa vente qui, vu l'état du marché, s'effectuera à prix cassés,...au grand bonheur des collectionneurs étrangers. 

 

 

 

 

Patrick Magnaudeix

 

 

 

 

 

Mal géré, l'IFCE vend à tout va!!

 

A Pau, même les voitures qui ont été confiées au haras, dont ce landau cinq glaces classé au patrimoine, sont stockées dans de déplorables conditions.

 Landau  huit ressorts "Binder Paris" ornementé d'une épaisse couche de poussière et de fiente de moineau.
 Landau  huit ressorts "Binder Paris" ornementé d'une épaisse couche de poussière et de fiente de moineau.

Landau huit ressorts "Binder Paris" ornementé d'une épaisse couche de poussière et de fiente de moineau.

Partager cet article

Repost 0
Published by figoli
commenter cet article

commentaires

Blanchard 25/12/2016 23:13

Quelqu'un connait-il l'état des Haras de Cluny en SetL ?

Figoli 27/12/2016 08:42

Aux dernieres nouvelles, une partie du haras devrait être démolie pour dégager la vue sur l'édifice religieux

Elias 24/12/2016 21:22

Merde au lieu de râler mobilisons nous créons un fond et rachetons en crow founding !!! c'est possible je vous laisse mes coordonnées ericelias525@gmail.com

aloysefrog 24/12/2016 12:47

quand on voit que l'état achète pour des sommes folles des œuvres "d'art moderne" à des pseudos nouveaux artistes pour les "aider" et qu'il laisse pourrir notre patrimoine hippomobile , ça laisse songeur :(

Fauré 22/12/2016 18:34

Je ne pense pas qu'il s'agisse d'incompétence. Je crois juste que notre fabuleux partrimoine soit juste considéré par l'état comme un fardeau encombrant et couteux en entretien. Pour nos dirigeants, aucun intérêt: faut voir certains chateaux, vieux villages ou simplement vieux chemins disparus ou tombés en ruine. Îl faut compter sur le mécénat privé de quelques grandes fortunes. Pour nos vieilles voitures, il semble que quelques espagnols savent les racheter et les restaurer à prix d'or.

figoli 24/12/2016 14:18

Il y a effectivement une volonté politique d'abandon . Par contre les mauvaises conditions de conservation, la disparition de certaines voitures et harnais, l'incapacité à avoir un recensement complet des voitures, l'abandon aux acheteurs des haras des voitures restantes sont de la responsabilité de l'IFCE. Cette situation est donc à attribuer également à l'incompétence de cette administration.

Marie 17/08/2016 11:27

Quelle tristesse de voir que notre beau patrimoine part à vau l'eau. Les haras de Blois ont fermé il y a des années, c'était un petit site, mais quelle fierté lorsqu'on y allait pour les portes ouvertes ou pour des spectacles. Fierté aussi de voir les chevaux, de bon matin dans les rue de notre ville, souvent attelés parfois montés, en balade. Plus de chevaux, tous vendus, même le site a été acquis par un promoteur qui va y faire une résidence. Quant au matériel hippomobile, aucune idée...