Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 07:23

 

 

Cazala.
manouche cheval

 

C’est tirée par un imposant postier Breton que sa roulotte verte et rouge parcourt nos  routes limousines tout au long de la mauvaise saison.

Aux beaux jours, elle et sa petite famille descendront  au pas du paisible animal vers la vallée du Rhône.

Là, un producteur de fruits leur fournira assez de travail pour passer l’hiver à venir en toute quiétude. 

Bel acte de résistance en notre époque si normalisée, que de refuser la stigmatisation de nos différences !

Elle s’appelle Cazala .

Du moins est ce le prénom qu’elle me donna voici quelques années, une certaine confiance enfin venue.

C’est une gitane, ou plus précisément, me dit-elle souvent, une Manouche.

Je n’ai jamais bien fait la différence mais elle semble y attacher une réelle importance. Va donc pour Manouche.

L’œil vif  et malicieux, le cheveux noir de jais et la peau de cette inimitable couleur faite de sueur et de soleil, elle va pieds nus telle une improbable Esmeralda en ce début de XXI siècle.

Elle est belle, ou plus précisément, l’était-elle avant ses multiples grossesses !

Elle a, durant ces dix-huit dernières années, allaité ses 5 enfants, ainsi que ceux de quelques voisines ,sur le marche pied de son gîte ambulant et sur les marchés où elle vend  ses paniers.

En ce glacial matin de Noël, elle tente comme à son habitude, de vendre des branches de houx à d’éventuels retardataires en mal de décoration hivernale.

C’est en lui en achetant quelques une que, pris dans l’ambiance festive, me vient soudain l’envie de l’embrasser.

Un instant interloquée, on n’a pas dû lui faire ce coup là bien souvent, c’est avec un immense sourire qu’elle me rend bien volontiers mon hommage.

Une amitié est née.

Insolite, si j’en crois le regard désapprobateur de mes contemporains.

Quant à leurs réflexions !!!

Comment, tu embrasses ces voleurs de poules !!!

Et bien toi au moins, tu ne crains pas de sentir le hérisson.

Je pourrais en citer bien d’autres.

Les malheureux, s’ils savaient !!!

Il y a beau temps que les vraies poules ne courent plus par les chemins et les manouches sont bien trop malins pour se contenter de ces poulets de batteries dont nous faisons notre ordinaire .

Quant à l’odeur, l’on-t-il seulement jamais respiré, eux, l’enivrant parfum de la liberté ???

 

 Michel Meton

 manouche-2.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Julie Wasselin 15/09/2010 10:25


Oserai-je ajouter que c'est la première fois que la route du
" rhum " passe par Bucarest… ? Non, bien sûr… tant pis.


Julie Wasselin 06/09/2010 20:47


Des brochettes de puces sur un piquant de hérisson,
peut-être ?
Et… n'oublions pas les potagers, visités nuitamment.


Arba 03/09/2010 09:42


J'avais oublié dans ma liste de reproches injustifiés : mangeur de hérissons ( et comment se débarrasser de leurs puces?) H