Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 07:56

Fiche-Vente DROUOT,
16 mars 2010,
  salle 14

 profil en surplomb 2009 062

 

COUPE de VILLE, par ANQUETIN Carrossier à Paris


Pour attelage à deux chevaux.

Caisse ronde suspendue par des crochets à têtes mobiles de serpent, panneau avant à une vitre coulissante et à deux volets en acajou, un à jalousies mobiles, l’autre à fond de miroir (cassé) ; portes ouvrant vers l’arrière, à vitres coulissantes et à volets en acajou à jalousies mobiles. A l’avant, siège de cocher sur petit coffre-tonneau à coquille, sur traverse et lisoir ; à l’arrière planche de laquais sur traverses, montants à crosses sculptées réunis par une traverse.

Garniture extérieur : siège de cocher à grande housse à coins ronds doublée en drap monté plissé avec passementerie et ganses de larges galons à franges et grosses torsades. Planche de laquais garnie de cuir verni et baguettes en laiton ; courroies de laquais au panneau arrière.

Coup- 3-4 arri-re- porte ouverte 053
Garniture intérieure : banquette à fond cannée avec deux coussins et petit strapontin à fond canné escamotable en vis-à-vis ; garniture de soie jaune à boutons de capiton en laine jaune, et de drap et velours bleu, avec de larges passementeries à motifs bleus sur fond jaune pour les poignées de pilastres, les cordons de glaces, petites cantines ; moquette bleue à motifs feuillagés jaunes ; roulettes de châssis en ivoire. Les marchepieds à mécanique à deux palettes garnies de moquette et doublées de cuir noir, s’encastrent dans les panneaux intérieurs des portes, et présentent un carreau de drap bleu encadré de passementerie.

Coup- Int-rieur 047-copie-1
Train à flèche arquée en bois ferré. Quatre ressorts en C à crics avec soupentes en cuir et quatre ressorts à jambe de force. Essieu avant cintré, essieu arrière droit. Roues à bandages en fer (diam. av. 97 cm, ar. 134 cm). Avant-train à rond à sassoire et à fourche, sellette et lisoir droits, volée fixe sur armons. Arrière-train à planche de laquais sur traverses maintenue par des arcs-boutants cintrés en fer. Timon sans crapaud.

Train avant- face 2009 063

Peinture ancienne : bleu nuit.

Il est peint sur les portes et les panneaux de côtés, les armoiries de la famille de Maupas avec deux supports d’aigles debouts, entouré d’un manteau, surmontées d’une couronne.

Coup- profil 024
ESTAMPILLE de ANQUETIN sur les volets en acajou à jalousies mobiles.

 

Bon état d’origine. Repeints. 

Petits accidents aux panneaux et aux garnitures, fentes aux panneaux arrière gauche et arrière droit. Il manque  la tête de serpent à deux crochets de caisse pour les soupentes.   

Crochet de caisse 2009 037

 
Estimation :    20 / 25 000 €

 

  

ANQUETIN ébéniste, habitait 18 rue Coquenard en 1829 et 1830.
Ref . Almanach du Commerce.

ANQUETIN Carrossier à Paris en 1854-1878

Autre voiture connue de ce carrossier  :

Rare CALECHE ou WOURCH de voyage de la Famille de Felcourt, construite en 1827, présentée dans la Collection de Mr Felber lors de l’Exposition universelle de 1900 à Paris. Ancienne collection Dominique Gautier (Saumur), aujourd’hui Collection Privée en Allemagne.

 

 

Coupés semblables :

- Vente Cheverny, 5 juin 2005 - Coupé de gala du carrossier Ehrler à Paris.

- Collection du Château de Vaux le Vicomte - Coupé du carrossier Ehrler à Paris.

- Musée des Carrosses à Versailles - Coupé de gala du Palais de l'Elysée.

- Museum of the Royal Carriage au Caire - Coupé de gala du Khédive d'Egypte

- Coll. Bernisches Historisches Museum, château d'Oberhofen - Coupé ayant appartenu au Comte Edgar Siméon, diplomate français (A. Furger – Kutschen Europas des 19. und 20. jahrhunderts, vol 1, p 44).

- Musée des Carrosses à Madrid, trois coupés, dont un du carrossier Mühlbacher à Paris, ayant appartenu au Roi Alfonse XII.

 

Documentations :

Musée Nat. Compiègne - Archives de DESOUCHES  Reproduction d’un coupé (A. Furger – Kutschen Europas des 19. und 20. jahrhunderts,
vol 1 p 202)

Le Panorama - Exposition Universelle, Musée Centennaux et Rétrospectifs - Coupé de ville, carrossier J. Grümmer & Cie.

Exposition Universelle de 1900 – Notice sur l’Exposition Centennale des Moyens de Transport.

FAVEROT de KERBRECH -  L’Art de conduire et d’atteler, Autrefois et Aujourd’hui. 1903. Photo d’un coupé.

 

 

HISTORIQUE

 

Cette voiture a été commandée pour Charlemagne-Emile de Maupas, né à Bar-sur-Aube (Aube), le 8 décembre 1818, mort à Paris, le 19 juin 1888. Par héritage elle devient la propriété de son neveu le comte Frédéric Chandon de Briailles (1858-1918), fils du Comte Gabriel Chandon de Briailles et d’Aurélie-Louise Michaut de Chassy, propriétaire des vins de Champagne Moët et Chandon. Cette voiture a été conservée dans la famille jusqu’à ce jour.

 

Charlemagne-Emile de Maupas, Ministre de la Police générale du 22 janvier 1852 au 21 juin 1853.

Après des études de droit, Charlemagne de Maupas entra sous Louis-Philippe dans la carrière préfectorale. Ecarté par la révolution de février, il fut réintégré sous la présidence de Louis-Napoléon. Il se fit alors remarquer par son zèle et par son manque de scrupules : lorsque, préfet de Haute-Garonne, il voulut faire arrêter des ennemis du régime, et que le magistrat qui assurait l'intérim du procureur de la République lui opposait le manque de charges, il répliqua : "Des preuves ? On en fabriquera."

Louis-Napoléon le nomma à la préfecture de police de Paris, le 27 octobre 1851, à la veille du coup d'Etat, dont, avec Morny et Saint-Arnaud, il fut l'un des principaux exécutants. C'est lui qui eut la charge de diriger toutes les arrestations préventives de ceux qui auraient pu faire obstacle à l'opération. Au cours de ces journées décisives, il fut en désaccord avec la tactique adoptée, qui consistait à laisser l'émeute prendre consistance avant de l'anéantir ; il eût préféré que l'armée déployât sa force et occupât le terrain afin d'impressionner Paris et de dissuader toute velléité de résistance. Cette méthode, tout en comportant le risque de voir la troupe se fatiguer inutilement, se démoraliser puis fraterniser avec les insurgés, aurait peut-être atteint son but et évité que le sang ne coule.

Le 22 janvier, fut créé pour Maupas un ministère de la Police générale. Il avait 34 ans. Ayant pour mission de "faire parvenir jusqu'au prince la vérité qu'on s'efforce trop souvent de tenir éloignée du pouvoir", il se vit comme un nouveau Fouché. N'hésitant pas à utiliser au besoin des agents provocateurs, il exerça une répression sans indulgence contre les opposants, et notamment contre la presse (à laquelle il infligea 91 avertissements en un an et demi), et remplit avec ardeur son rôle d'informateur politique.

Ses excès finirent par lasser Napoléon III. De plus, le ministre de l'Intérieur et celui de la Guerre voyaient d'un mauvais oeil ce ministère nouvellement créé qui empiétait sur leurs attributions. Celui-ci fut supprimé le 21 juin 1853. Maupas fut alors nommé sénateur, ambassadeur à Naples, puis préfet du Rhône. Il resta fidèle à l'Empire jusqu'à la fin de sa vie. D'abord défenseur ardent du régime autoritaire, il se rallia ensuite à l'Empire parlementaire autant par haine de Rouher que par conviction. En 1870, il chercha à entrer dans le cabinet formé par Emile Ollivier, mais sa nomination eût été, dans ces circonstances, une provocation. Candidat bonapartiste malheureux en 1876 et en 1877, il donna son adhésion peu de temps avant sa mort au mouvement boulangiste.

(Cf. : Francis Choisel in Le Dictionnaire des Ministres, Perrin, 1990, dir. B. Yvert)
img801

Charlemagne de Maupas



Texte et photos Y Dauger.   

Informations  supplémentaires pour toute personne désirant voir le coupé :
Hôtel des Ventes
9, rue Drouot
75009 Paris
Station de métro Richelieu-Drouot
Parking de l'Hôtel des Ventes, entrée rue Chauchat
VENTE du COUPE le Mardi 16 Mars à 14 h précise, salle 14
Exposition le Mardi de 11h à 14h sur le trottoir de l'Hôtel des Ventes
Téléphone portable de Yves DAUGER : 06 09 82 85 38

 

Yves  DAUGER                                         
Expert en meubles et objets d’art

 Expert en véhicules hippomobiles

 Expert agréé CVVMEP    

 39, rue d’Auteuil

 75016    PARIS

 Tel & Fax : 01 45 20 42 97

  Port. : 06 09 82 85 38

 E-mail : ydauger@free.fr

 

 

Maître Thierry de MAIGRET

Commissaire-Priseur

5 rue de Montholon

75009 PARIS

tel. : +33 (0)1 44 83 95 20

fax. : +33 (0)1 44 83 95 21

site : www.thierrydemaigret.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires