Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

attelage-patrimoine

Vous trouverez une présentation très accessible des articles en allant dans la catégorie "THEMES FAVORIS". Vous y trouverez: carnet adresse, bibliothèque, vidéos,... auteurs et un classement spécifique à chaque catégorie.

Triste nouvelle : fermeture du Musée des voitures de Séville, par Jean-Louis Libourel

Triste nouvelle : fermeture du Musée des voitures de Séville, par  Jean-Louis Libourel

 

 

Le Museo de carruajes de Séville victime d’une spéculation immobilière sauvage. Une augmentation de loyer de 60% a pour conséquence la fermeture du Musée. Triste nouvelle annoncée le 28novembre dernier par un article du Diairio de Sevilla : Cierra el Museo de carruajes de Sevilla tras veinteaños de actividad (Le Musée des voitures de Séville ferme après 20 ans d’activité).

Le Museo de carruajes avait été créé en 1999 par le Real Club de Enganches de Andalucia (RCEA/Royal Club d‘Attelages d’Andalousie). Il était installé dans l’ancien couvent de Los Remedios construit au XVIIe siècle sur les bords du Guadalquivir pour la congrégation des Carmélites déchaussées. Les espaces dédiés au Musée étaient loués par le RCEA à la Fondation González-Abreu, propriétaire de cet ancien couvent. Le RCEA ne pouvant faire face à cette exorbitante augmentation de loyer a dû prendre l’affreuse décision de fermer le musée.

La date limite pour quitter les lieux est fixée au 31 décembre. Jesús Contreras Ramos, président du RCEA, déclare partir « avec une grande tristesse ».

Les voitures exposées dans le Musée ont été restituées à leurs propriétaires. L’originalité de ce Musée était en effet sa nature associative. Il n’avait pas de collection propre. Les voitures exposées étaient prêtées temporairement par les membres du Club. Ce système, assurant un renouvellement ponctuel de l’exposition, contribuait à l’attractivité du Musée pour le public. A chacune de mes visites — et elles ont été nombreuses — j’ai ainsi découvert et admiré de nouvelles voitures.

Le Real Club de Enganches de Andalucia, créé en 1984, est un des clubs d’attelage les plus actifs d’Europe, fédérant plus de 700 membres. Il est très impliqué dans l’organisation des grandes manifestations et concours d’attelage, notamment à Séville, Ronda et Jerez de la Frontera, hauts-lieux des pratiques traditionnelles de l’Attelage.

Lors du colloque organisé les 4 et 5 octobre 2012 à Paris au siège de l’Institut national du patrimoine par la Mission Le cheval et ses patrimoines (Ministère de la culture) dont le thème était Collections et collectionneurs en France et en Europe, dans un français impeccable José Juan Morales Fernandez, alors responsable du musée, avait exposé dans une communication intitulée « Le Museo de Carruajes de Séville : musée corporatif et vivant », la spécificité et l’organisation originale de ce musée associatif.

Le monde de l’attelage perd un des lieux essentiels à la découverte et à la sensibilisation du plus large public à la culture équestre.

Je partage la tristesse de tous nos amis du RCEA, notamment les plus proches, fidèles des concours de Cuts :Raimundo Coral Flores, José Juan Morales Fernandez, José Varo Garrido, Ramon Moreno de los Rios y Dias.

Si je pleure la disparition du Museo de Carruajes de Séville, je sais que la mémoire de sa brève existence perdurera longtemps grâce au catalogue Museo de Carruajes publié en 2004 par le RCEA. Un petit livre désormais irremplaçable.

 

Jean Louis Libourel

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article