Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous trouverez une présentation très accessible des articles en allant dans la catégorie "THEMES FAVORIS". Vous y trouverez: carnet adresse, bibliothèque, vidéos,... auteurs et un classement spécifique à chaque catégorie.

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.
Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

Depuis le 1° aout 2021, l'entreprise viticole saumuroise Bouvet Laduray abrite, dans un de ses locaux datés du XIX° siècle, une exposition permanente de 25 voitures hippomobiles provenant de “feus” les haras nationaux; Besançon, Lamballe, Montier-en-Der, Rodez, Rosières-aux-Salines, Saintes. Cette initiative est le résultat d'un rare partenariat des secteurs privés et publics, entre l'entreprise Bouvet Ladubay, l'Association saumuroise d'attelage et l'Institut français du cheval et de l'équitation. A cette collection s'ajoute l'exceptionnel Coupé-dormeuse, propriété de la ville de Saumur, qui vous a été précédemment présenté dans cet article de Jean Louis Libourel:

 

La collection de voitures présentées à Saumur donne une assez bonne représentation, tant dans leurs origines que dans leurs modèles, des voitures composant les parcs hippomobiles de chaque haras.

 

Parc hippomobile du haras du Pin.

Parc hippomobile du haras du Pin.

 

 Voici l'origine et une présentation succincte de quelques modèles de cette exposition .

 

 

La refonte, en 1874, des haras nationaux place l'attelage comme une des spécialités de cette institution.

L'administration lance des campagnes d'appels d'offre pour l'acquisition de voitures de service; charrettes, breaks, squelettes et omnibus que certains auteurs définissent comme voitures règlementaires. Les principaux fournisseurs ayant répondus à ces appels d'offre sont les carrossiers parisiens Cotel, Hurel, Stiebel mais surtout Lelorieux. 

 

Squelette

Construit par Cotel, fournisseur régulier des haras nationaux, il provient du haras de Rosières-aux-Salines.

Peu utilisée dans les écuries privées, cette voiture d'exercice et de dressage de jeunes chevaux  se retrouvait essentiellement chez les professionnels; entreprises de transport publics, de roulage, marchands de chevaux,... Chaque haras en possédait au moins un et l'IFCE en conserve encore 41. Les jeunes chevaux y étaient attelés en paire avec un cheval d'expérience; "le maître d'école".

 

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

C'est donc une voiture solide uniquement composée de deux robustes trains reliés par une épaisse et large flèche. Une plate forme située à l'arrière dotée d'un grand marchepied permet aux aides de sauter et remonter rapidement dans la voiture. Une main courante "sécurise" leur déplacement vers le siège du cocher.  Pour éviter d'éventuelles ruades, celui-ci est monté sur de hautes ferrures.

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.
Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

Omnibus

Construit par Stiebel, fournisseur régulier des haras nationaux, il provient  du haras de Montier-en-Der.

Avec l'arrivée du chemin de fer, des omnibus sont présents dans l'ensemble des dépôts des haras nationaux. Il sont essentiellement utilisés pour le transport vers les gares des visiteurs et de l'encadrement; direction, contrôleurs,... Ce petit modèle est doté d'une volée mobile et peut donc également être attelé à un seul cheval.

 

 

 

 

 

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.
Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.
Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

Break petit modèle 

Construit par Lelorieux, fournisseur régulier des haras nationaux, il provient du haras de Rosière-en-Saline.

C'est une voiture essentiellement utilisée pour l'exercice quotidien et la présentation des étalons.

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

Voiture initialement utilisée pour le dressage des chevaux dans les écuries privées, ce type de voiture sportive est une voiture découverte comprenant, à l'avant, un siège élevé sur un coffre à coquille et, à l'arrière, deux sièges transversaux en vis à vis accessibles par deux petites portières latérales.

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

Break grand modèle

Construit par Cotel, fournisseur régulier des haras nationaux, il provient du haras de Montel-en-Dier. 

 

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

Il assure les mêmes fonctions et présente des caractéristiques similaires au modèle  précédent dont il se différencie par la présence d'un siège de groom fixé à l'arrière sur de grandes ferrures.

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.
Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

Tilbury 

Attribué à Lelorieux, il provient du haras de Lamballe.

 

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

 

Les établissements des haras se sont également fournis chez des carrossiers locaux.

 

Dog-cart

Construit par un carrossier local, il provient du haras de Besançon

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

Tilbury

Construit par un carrossier local, il provient du haras de Montier-en-Der

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

 

Certaines voitures ont été achetées d'occasion. Ainsi, après la seconde guerre mondiale, le parc de voitures du haras de Strasbourg a été reconstitué par l'achat de voitures privées.

Break grand modèle. dit de chasse

Construit par Widerkehr, il a été acquis en 1945 pour reconstituer le parc hippomobile du haras de Strasbourg.

C'est à l'origine une voiture privée plus finie que les modèles habituels des haras nationaux. Ce break de chasse est doté de deux systèmes de freins; l'un agissant à l'avant des roues arrières et actionné par deux volants situés de chaque côté du siège du cocher, l'autre agissant sur l'arrière de ces roues et actionné par un levier situé sur le siège de groom. 

 

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.
Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

Grande wagonnette

Construite par Loser, elle provient du haras de Strasbourg et a été acquise en 1945 pour reconstituer le parc hippomobile de l'établissement.

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

 

Au cours des années, des voitures ont également été léguées aux haras nationaux:

 

Milord 

Construit par Rebus, il provient du haras de Rodez.

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.
Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

Phaéton jardinière

Construit par Balland, il provient du haras de Rosières-aux- Salines.

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

Dans les années 199o, l'administration des haras fait l'acquisition, pour des raisons patrimoniales, de différents véhicules.

 

Cabriolet

Construit par Dannepont, carrossier à Saintes, il a été acquis par le haras de Saintes.

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

Coupé trois quarts

Construit par Guillemot § François, il a été acquis par le haras de Saintes.

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.
Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.
Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

Outre les 24 voitures, ce nouveau musée présente quelques harnais et exemplaires de tenues vestimentaires spécifiques à la pratique de l'attelage dans les haras.

 

Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.
Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.Voitures des haras exposées au nouveau musée de Saumur.

L'utilisation de ces tenues répondait à une très stricte règlementation. Si les officiers menaient en tenue d'équitation, les palefreniers et les gardes attelaient en tenue de service avec la veste rouge d'écurie et des dragues (pantalons de treillis blanc).

Attelage d'un  squelette et d'un break par les gardes du haras de Saintes

Attelage d'un squelette et d'un break par les gardes du haras de Saintes

Break mené par un officier du haras du Pin

Break mené par un officier du haras du Pin

 

 

Texte:

Patrick Magnaudeix

Photos: 

Francis Lemaitre

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
merci une formidable collction
Répondre